Encyclopédie Wikimonde

Henri Ballester-Colonna

Aller à : navigation, rechercher
Fairytale bookmark gold.png Vous lisez un « article de qualité ».
Henri Ballester-Colonna
Description de cette image, également commentée ci-après
Henri Ballester-Colonna sur le tournage de DUIS en 2018.
Naissance (18 ans)
Montpellier, Drapeau de la France France
Nationalité Français
Profession Réalisateur
Acteur
Scénariste
Films notables U4 : Lila
Queen Élisabeth
DUIS. L'école de la normalité
Site internet https://the-dream-manufactory.webnode.fr/

Henri Ballester-Colonna, né le à Montpellier, est un acteur, réalisateur, scénariste, directeur de la photographie et monteur français.

Il est le gérant d'un collectif de production et de distribution de films, The Dream Manufactory, dont l'activité est centrée sur un site web[1] et une chaîne YouTube[2].

Biographie

Enfance et formation

Intéressé par le cinéma depuis ses 10 ans, Henri Ballester-Colonna réalise des courts-métrages depuis qu'il a atteint l'âge de 11 ans[3].

Henri Ballester-Colonna suit des cours de théâtre au Cours Florent de Montpellier à raison de 3, puis 4 heures par semaine. Il a également fait 11 ans de cirque à l'école Zepetra, et 3 ans d'opéra junior à Montpellier, à la fin de sa scolarité primaire[3].

The Dream Manufactory

Avec ses ami.e.s et les jeunes du village de Saint-Vincent-de-Barbeyrargues dont il est originaire, Henri Ballester-Colonna écrit, filme, réalise, monte et produit des courts-métrages sur des sujets divers. Quelques-uns sont inspirés de romans pour adolescents (notamment ceux d'Yves Grevet, comme dans L'enfant aux musiques et U4 : Lila).

Premiers courts-métrages (2017-2019)

Le , Henri Ballester-Colonna crée la chaîne YouTube et le site web de The Dream Manufactory, où il met désormais en ligne ses créations, ainsi que des bandes-annonces, makings-of et vidéos inédites[2].

2017 est l'année la plus prolifique du jeune cinéaste ; en effet, à la suite de Rizvolution dont l'avant-première s'est déroulée en décembre 2016[4], pas moins de 14 vidéos (dont 7 films) sont publiées sur sa nouvelle chaîne YouTube entre août et septembre (voir Courts-métrages et Web-séries).

Le premier film produit par The Dream Manufactory et encore disponible sur sa chaîne est La force des mots, sorti le .

DUIS. L'école de la normalité (2019-2020)

Début 2019, Henri Ballester-Colonna a déjà réalisé 14 courts-métrages ; le dernier en date, Ton temps, ton énergie, sort le . Cependant, aucun de ces films précédemment réalisés ne durent plus de 20 minutes, exception faite de L'enfant aux musiques (23 minutes). À l'apogée de son adolescence, le jeune cinéaste s'engage alors dans un projet de plus grande envergure, DUIS. L'école de la normalité, qui emprunte près de deux ans à sa carrière dans le septième art : du printemps 2019, date des premiers jets du scénario, au , jour de la sortie du film, ce ne sont pas moins de 24 mois de création et de travail acharnés qui jalonnent le parcours artistique du jeune homme dans l'objectif de faire voir le jour à un projet hors du commun pour son âge.

Pour réaliser un film de 40 minutes prônant le droit à l'identité sous toutes ses formes, Henri Ballester-Colonna renouvelle son équipe en profondeur par le biais de castings sur le site web de The Dream Manufactory, et expérimente de nouvelles techniques de tournage. Le , il embauche un compositeur, Dorian Pâquet, pour le rejoindre dans cette entreprise ainsi que ses projets ultérieurs.

En , Henri Ballester-Colonna signe au nom de The Dream Manufactory un contrat de diffusion de ses courts-métrages sur le site Shake It Play[5].

Les Lanternes de la résistance (2020-2022)

Depuis 2020 et la très bonne réception publique de DUIS. L'école de la normalité, Henri Ballester-Colonna travaille sur des projets innovants de par leur création scénaristique[6]. À partir d'avril 2020, le jeune cinéaste s'entoure de 5 personnes pour écrire un scénario en plusieurs épisodes.

La série en devenir — potentiellement une trilogie — mettra en évidence les faiblesses du capitalisme ainsi que le processus de fragmentation sociale[6].

Une série de 3 épisodes, donc, est censée voir le jour en 2022. L'écriture du scénario s'est terminée en . Les castings débutent dès novembre. Ils devraient se terminer en février 2021, pour un tournage prévu au mois de juillet[6].

Le , le titre du projet, Les Lanternes de la résistance, est dévoilé sur Instagram et le site officiel de The Dream Manufactory[7]. Cinq jours plus tard sont présentés les 6 scénaristes : Emma, Édouard Darrousez, Romane Wicker, Nicolas Girouard et Henri Ballester-Colonna[8].

Conception de l'art

Signature d'Henri Ballester-Colonna.

Le 25 novembre 2020, Henri Ballester-Colonna s'exprime sur sa vision de l'art :

« L'artiste n'est pas la simple représentation de la nature, il lui donne une valeur, parfois esthétique, parfois philosophique mais il est toujours le reflet de nos sociétés et donne du sens, de la visibilité à tous les phénomènes. Pour cela, le réalisme n'est pas forcément le courant le plus fidèle à cette thèse. Le genre fantastique, épique, romantique et finalement tout l'art nous apprend à donner une consistance au monde qui nous entoure. »[9]

Accueil critique

Les films d'Henri Ballester-Colonna sont très bien reçus par les médias locaux comme le quotidien héraultais Midi libre, lorsqu'ils sont présentés dans différentes salles de cinéma, à Saint-Vincent-de-Barbeyrargues ou plus récemment à Saint-Martin-de-Londres (pour DUIS. L'école de la normalité). Midi libre salue notamment la maturité intellectuelle d'Henri qui lui permet d'écrire des scénarios, de concevoir des univers, et d'organiser des équipes de jeunes sans cesse différents jusque dans les moindres détails[10].

Le , Henri Ballester-Colonna et Baptiste Arnaud (fondateur et animateur de la webradio Regarde ton monde) sont interviewés sur France Bleu Hérault au sujet d'un film qu'ils ont co-écrit, Queen Élisabeth, dénonçant avec virulence le manque de communication sur le thème grave du harcèlement scolaire[11]. Ce court-métrage est d'ailleurs régulièrement projeté dans leur collège dans le cadre de journées de lutte contre le harcèlement[11].

Autres activités

En , il cofonde l'Association de jeunesse contre l'exclusion et les discriminations (AJED)[12].

Vie privée

Henri habite à Saint-Vincent-de-Barbeyrargues, dans l'Hérault. Il étudie au lycée Jean-Jaurès de Saint-Clément-de-Rivière. Il affectionne les matières littéraires[3].

Se définissant comme quelqu'un d'engagé (ou en tout cas qui essaye), Henri Ballester-Colonna s'investit via son jeu d'acteur et ses créations cinématographiques, avec le soutien d'associations telles que Solidarité partagée (dissolue en août 2020) et l'AJED dont il est un co-fondateur.

Œuvres

Courts-métrages

Web-séries

Fictions sonores

  • 2017 : Vive les vacances (2 épisodes)
  • 2018 : Préjugés (avec Baptiste Arnaud)

Discographie

Représentations théâtrales

Références

Voir aussi

Article connexe

Liens externes

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).