Encyclopédie Wikimonde

L'île logique

Aller à : navigation, rechercher

L'île logique est une compagnie de théâtre et, plus particulièrement de théâtre de clown, dont la particularité est de mettre en scène la science fondamentale. Créée en 2006 par Cédric Aubouy, « L'île logique » veut sensibiliser à la démarche et au raisonnement scientifique théorique par des moyens absurdes et artistiques, éveiller la curiosité, déclencher de l'intérêt pour les sciences fondamentales et développer le sens critique par le biais des arts en général et du théâtre de clown en particulier.

Historique

Le créateur de la compagnie est Cédric Aubouy (logicien, mathématicien ; auteur, compositeur, interprète et clown comédien). L'île logique a créé sa première pièce de théâtre burlesque en 2006. La pièce, « Partons ici même », aborde une partie du contenu du programme de sciences physiques et de mathématiques des cycles III et des élèves de sixième suivant un fil rouge dramaturgique environnemental : les protagonistes vivent dans un monde où l'air est payant. Ce premier spectacle a obtenu le soutien du Conseil général du Morbihan et de l'école Polytechnique.

Spectacle des clowns scientifiques de L'île logique

La seconde pièce de théâtre, à quoi ce laser ? (2008) a été écrite pour le projet Eli (CNRS) et la ville Européenne des sciences (au Grand Palais) et aborde de façon loufoque mais rigoureuse, les principes de l'effet laser (énergie, ondes, matière, lumière, émission stimulée). La formation de Cédric Aubouy au travail du clown avec le Bataclown[1] (2008-2012), a ensuite permis d'ouvrir de nouveaux champs d'exploration de la médiation des sciences : le clown-théâtre scientifique. Ceci a mené à la création du premier spectacle familial des clowns scientifiques de L'île logique : Pilouface, quand les clowns tombent sur la tranche... Puis à Dé-pensons !, spectacle de clown-adulte qui aborde la pensée critique. En 2010-2011 L'île logique est revenue vers le théâtre scientifique avec l'écriture de la pièce L'affaire 3.14 qui aborde les fondements du programme de mathématiques du lycée. En 2011-2012, c'est grâce à l'important soutien de l'Institut Henri Poincaré que L'île logique a créé Galois Poincaré, mythes et maths, un spectacle de clown (niveau universitaire) parcourant les travaux mathématiques de mathématiciens, Evariste Galois et Henri Poincaré, dont on a honoré la mémoire ces années là. L'association Cap'Maths (SMF, FSMP, CIJM, INRIA, SMAI...) soutient ces deux derniers spectacles. La pièce de clown théâtre Y a pas rien, sortie fin 2012, approche cette fois les mathématiques pour les tout petits (4 ans).

Démarche pédagogique, entre lucidité et ludicité

Sciences et émotions

L'apparent paradoxe du fait que la science fasse peur tout en émerveillant et que celle-ci envahisse de plus en plus notre quotidien alors qu'on constate une grande désaffection des vocations scientifiques chez les jeunes et un désintérêt croissant de la population envers les questionnements en sciences théoriques[2], a conduit L'île logique à tenter de réduire ce fossé qui se creuse. Partant alors de l'hypothèse qu'on ne peut pas apprécier ni pratiquer la science sans mettre en jeu ses propres émotions(voir A.Damasio, l'erreur de Descartes), L'île logique s'appuie sur le théâtre, la musique et les arts en général pour vulgariser la science.

Les sciences fondamentales mises en avant

Au delà du fait que L'île logique soutient l'importance de la recherche fondamentale, cette compagnie défend le fait que les sciences théoriques sont directement liées à l'imaginaire et se prêtent ainsi particulièrement bien au théâtre burlesque. L'île logique a pour objectif de réellement vulgariser les sciences, aussi aborde-t-elle des contenus scientifiques théoriques de manière effective dans les spectacles.

L'absurde pour aiguiser le sens critique

L'île logique fait appel à l'absurde, cette façon en logique mathématique de prouver une chose en montrant que son contraire est impossible, pour son indéniable capacité à inciter le spectateur à réfléchir par lui même (puisque ce dernier doit utiliser un raisonnement par contraposition pour saisir le sens) tout en laissant une large place à l'humour et à l'imagination.

Une démarche interdisciplinaire

Avec l'objectif d'aider les sciences théoriques à rompre avec l'isolement dans lequel elles peuvent paraître aujourd'hui, L'île logique aborde, en plus des mathématiques, de la logique et de la physique fondamentale : la littérature, le théâtre, la philosophie, l'histoire des sciences, l'environnement, la jonglerie, les arts (plastiques et musicaux), la question des rapports à l'autorité (scientifique ou non), la pensée critique en général... Cette transversalité permet à chacun, selon ses préférences, d'entrer en contact avec la science et de trouver un plus grand intérêt pour elle en parvenant à la relier à d'autres disciplines.

Le personnage du clown, ses rapports aux sciences abstraites[3]

Les questions de l'imaginaire, de la naïveté, de l'émotion, de l'émerveillement, de la curiosité, de la relation au public, de la confiance en soi, du rapport à l'erreur, à l'enfance, et la question du cadre... sont autant de liens qui, selon L'île logique, unissent le personnage du clown et les sciences théoriques. Ainsi, Cédric Aubouy (fondateur de L'île logique) précise-t-il : « Le clown, tout comme le nombre 23 ou un triangle, n'existe pas vraiment, il n'est qu'une expérience de pensée, il est abstrait tout en faisant cependant partie de notre quotidien : il existe à deux niveaux [...] ce point commun imaginaire n'est pas le seul : le clown est aussi naïf, or la naïveté est la source du questionnement, de la curiosité, de l'émerveillement ; elle est aussi le reflet de l'ignorance dans laquelle se trouve chacun face à la connaissance, et cette ingénuité touche à la confiance en soi. Or le doute, intimement lié au clown, est aussi le moteur de la démarche scientifique. [...] Le rapport à l'échec et à l'erreur (la culpabilité à l'école par exemple) se retrouve aussi chez le personnage du clown et ce dernier, tout en dédramatisant, montre dans quelle mesure l'erreur peut-être motrice, profitable [...] Enfin la logique, ce pont solide entre la rigueur et l'imagination, entre les mathématiques et la philosophie, fonde tout raisonnement rigoureux par sa présence mais aussi toute situation loufoque en brillant par son absence... Sortir du cadre : comme un génie ou un clown...».

Spectacle de la compagnie l'île logique

Contenus scientifiques et pédagogiques des spectacles

Les sujets suivants sont ceux qui sont abordés dans les différents spectacles proposés par L'île logique, ils ne sont pas tous traités avec une égale profondeur dans les spectacles et cela dépend des niveaux scolaires :

  • Partons ici même : le discours logique (implication, réciproque et contraposée), mathématiques (quadrilatères, proportions), astronomie, système solaire, relativité de la taille, de la position et de la vitesse (problème de Galilée...), les différents états de la matière, histoire des sciences, environnement.
  • A quoi ce laser ? : énergie (définition, propriétés et premier principe), puissance, ondes (définition, propriétés, fréquence, vitesse amplitude...), structure de la matière (atomes, électrons...), double nature de la lumière, les principes de l'effet laser (émissions stimulée : inversion de population, fréquence et direction fixe...), applications du laser (médecine, industrie, recherche, vie quotidienne...).
  • Pilouface : Le zéro, commutativité, unités, ordre, astronomie et gravitation, l'énergie (définition, premier principe, transport, stockage, pertes), l'écosystème (proie-prédateur, modèle de Lotka-Voltera), chaîne alimentaire, relativité (de la position, du mouvement), biodiversité et impact de l'humain, matérialité de l'air, logique...
  • Dé-pensons ! : Logique (implication, réciproque, contraposée et quantificateurs...), rhétorique et sémantique, pièges du langage... De l'importance de l'esprit critique aux dangers de la consommation irréfléchie.
  • L'affaire 3.14 : Fondements des maths (axiomes, règles de déduction, nombres et points) / logique (implication, réciproque, contraposée) / équations / division par zéro et racines de négatifs / limites / dérivées / graphes / récurrence / preuve par l'absurde / équivalence force-accélération / équivalence accélération-gravité / histoire des sciences / philosophie (principe d'identité, liberté, vérité...).
  • Y a pas rien : Compter est indépendant de la nature des objets, de la façon dont ils sont rangés. Ensembles, tri, ordre, familles... Dedans et dehors, hier, aujourd'hui, demain. Logique, raisonnements. formes (cube, sphère, pyramide, cylindre), les 5 sens, l'importance de la curiosité, chercher....
  • Galois Poincaré mythes et maths : Ambiguïté de la symétrie, les permutations, théorie des groupes, questions de résolutions d'équations et de quadrature du cercle... Lien entre équations différentielles et géométrie non euclidienne (disque de Poincaré), problème des trois corps, conjecture de Poincaré, topologie algébrique et variétés, épistémologie...

Soutiens et partenariats

  • L'Espace Pierre Gilles de Gennes[6] (Richard Emmanuel Eastes), festival des clowns et des sciences.[7] à L'Espci[8]
  • Le rectorat de Rennes (2007)
  • La Cité des Géométries (2012-2013)[20]

L'île logique décline son travail sous d'autres formes

  • Créations de saynètes sur mesure (sur des thèmes de sciences théoriques)
  • Les clowns contradicteurs scientifiques (lors de colloques, conférences, débats)
  • Animations, déambulations scientifiques burlesques (carnavals, fêtes, etc.)
  • Concerts de sciences théoriques (jusqu'à 8 musiciens, compositions originales)
  • Ateliers pédagogiques.
  • Création de théâtre scientifique de et par des élèves.
  • Le faux prof de maths (lycée)
  • Conférences (clown/maths ; logique ; épistémologie)
  • Ateliers sur la pensée critique[29].

Notes et références

  1. Bataclown, formations au clown-théâtre
  2. statistiques nationales 12,3% de baisse des étudiants en sciences fondamentales entre 2004 et 2012
  3. article de Cédric Aubouy (en pdf) sur les liens entre clowns et sciences abstraites Paru dans la revue des Cijm en juin 2012.
  4. interview filmée de Cédric Villani à propos de L'île logique
  5. Partenariats pour la nuit des chercheurs 2007, 2009 et 2010
  6. espace Pierre Gilles de Gennes
  7. festival des clowns et des sciences 2012
  8. Galois Poincaré, mythes et maths à l'ESPCI
  9. L'île logique parmi les projets de Cap'maths
  10. article dans Ouest France
  11. L'île logique et le cijm
  12. soutiens pour les projets avec des collèges du Morbihan (2009, 2010)
  13. partenariat ville Européenne des sciences 2008
  14. spectacle pour la fête des 25 ans des petits débrouillards, Toulouse 2012
  15. interview de Cédric Aubouy sur France Info du 25 mai 2012
  16. france info 18/2/2011
  17. interview filmée de Marie-Odile Monchicourt sur L'île logique
  18. L'île logique à la cité des sciences
  19. l'île logique, pour la science, paris plage
  20. Lors de l'exposition les déchiffreurs à la Cité des géométries
  21. annonce article sur L'île logique dans la revue tangente
  22. lire l'article paru dans tangente
  23. L'île logique lors des 25 ans du magazine Tangente
  24. interview de Cédric Aubouy, paru le 28 mai 2012 dans sciences et avenir
  25. petit encart paru dans le monde du 28 janvier 2013 (http://ilelogique.fr/images/stories/documents/article_le_monde_ile_logique_12_01_2013.jpg)
  26. a soutenu L'île logique pour les travaux sur Evariste Galois
  27. interview filmée De Stella Baruk sur L'île logique (http://ilelogique.fr/#stella)
  28. a contribué aux travaux de L'île logique sur Poincaré.
  29. proposition par L'île logique, d'une charte de la pensée critique (http://ilelogique.fr/index.php/lile-logique-et-la-pensee-critique/91-charte-de-la-pensee-critique)

Liens externes

site officiel de l'île logique (http://ilelogique.fr)

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).