Marja Nykänen

Aller à la navigation Aller à la recherche
Marja Nykänen
Description de l'image Marja Nykänen.jpg.
Nationalité Drapeau de la Finlande Finlande

Marja Nykänen, née à Helsinki (Finlande) en 1963, est une marionnettiste et metteur en scène finlandaise.

Biographie

Enfance

Marja Nykänen est la fille de Pertti Nykänen[1], urbaniste de la ville d'Helsinki et d'une mère diplômée de la littérature à la Sorbonne et traductrice multi-langues Hilkka-Maija Nykänen[2]. Elle est la cousine de la chercheuse Hanna Tervanotko, du chorégraphe Petri Kekoni et de l’architecte Erkki Ölander.

Formation

Après son baccalauréat, elle part étudier le théâtre au Danemark où elle se frotte à la mouvance du Tiers théâtre avec Odin Teatret d'Eugenio Barba et celle de The House de Meredith Monk à Aarhus Teater Akademi.

Son parcours où elle espère de mélanger les arts plastiques avec le théâtre, la mène en France en 1985 où elle suit une formation de marionnettes à gaine avec Alain Recoing.

Elle travaille de 1986 à 1989 en Allemagne avec la compagnie Chairos sur plusieurs créations sous la direction de Pascal Nordmann, metteur en scène et auteur suisse.

En 1990 au retour à Paris, elle se forme auprès Christian Benedetti au Studio Théâtre.

Elle intègre en 1990 la deuxième promotion de l’École Supérieure Nationale de la Marionnettes à Charleville-Mézières dirigée à l'époque par Margareta Niculescu. Elle étudie notamment avec Michael Meschke, Henryk Jurkowski, Claire Heggen, Josef Krofta et Roland Monod. Elle sort diplômée DNA en 1993.

Installation en France et choix artistiques

1994-1997, elle crée à Rouen le Festival de la jeune marionnette. Y sont présentés des créations de jeunes marionnettistes diplômés de l’ESNAM. Elle collabore comme constructrice, interprète ou comme collaboratrice artistique avec plusieurs compagnies (Théâtre le Safran, Mélodie Théâtre, Dram*Bakus, ARES, Atelier de l'Arcouest, Cie Clandestine).

À Charleville elle avait rencontré l'auteur italien Guido Ceronetti. Elle collabore avec son théâtre Teatro dei Sensibili jusqu'en 2004.

Avec Basil Twist - diplômé de la même promotion à Charleville Mézières - marionnettiste américain, elle adapte "Parade" de Satie avec les textes de Cocteau. Ce spectacle, issus d’une exercice d’étude à l’ESNAM, tourne 1993-1995 en Grèce, en France, en Finlande, à Saint Pétersbourg et à New York au théâtre HERE.

De sa rencontre avec Marie de Bailliencourt (comédienne et metteur en scène, diplômée de l'école de la Rue blanche - future ENSATT) et avec Jean Christophe Canivet (comédien et musicien - Atelier C.Dullin/École J.Lecoq) naît en 1997 à Rouen, la compagnie dont elle assurera depuis le début les mises-en-scène : le Théâtre d'Illusia[3].

Après un projet sur Erik Satie (prix de la nouvelle tendance à Lutke en Slovénie en 1998), le Théâtre d'Illusia poursuivra le travail entamé par Marja Nykänen lors de ses études à l’ESNAM : les marionnettes sur eau.

Après un voyage au Vietnam avec Jean-Christophe Canivet en 1997 à la source de la tradition des marionnettes aquatiques dans la région de Hanoi,  « Premier chant » est créé en 2000 : un spectacle de marionnettes sur eau pour très jeune public inspiré du premier chant de l'épopée finlandaise "le Kalevala". Suivront « Roi-océan » et « Petite histoire de bateaux » avec marionnettes aquatiques pour intérieure. Les trois spectacles tourneront plus d'une dizaine d'années dans plusieurs festivals et scènes renommées mais aussi dans les petites communes : plus de 800 représentations sur 3 continents.

Parallèlement et suite du stage avec Sotigui Kouyaté à l'ARTA en 1998, elle développe un travail autour du conte avec des auteurs vivants. Elle participe aux rencontres de la marionnette et l'écriture à la Chartreuse en Avignon au Centre national des Écritures Dramatiques en 2001. Choquée par le 11 septembre 2000, elle met en chantier un projet pour les parcs et jardins, un "parcours-spectacle" avec l'idée de créer une relation intime entre l'artiste, l’œuvre plastique et le spectateur pour préserver l'origine du monde. Naît le projet l'"Allée aux Nichoirs", 4 spectacles de marionnettes et de contes écrits par 4 auteurs sur la thématique des 7 couleurs de l'arc en ciel inspirés des cosmogonies du monde. Une véritable entreprise où elle sollicite plus de 40 artistes : marionnettistes, comédiens-conteurs et plasticiens pour réaliser les éléments scénographiques principaux: les nichoirs comme des mini théâtres refermant les germes de la création. Certains de ces parcours sont toujours au répertoire de la compagnie en 2021.

Coopération et interculturalité

Un autre pan du travail de Marja a été de rechercher les liens avec des artistes et publics d'autres cultures : cela l'a conduit à entamer un cycle de travail et de coopération avec l'Afrique (20).

Dans un premier temps avec le Maroc où sera créé en 2009 "La reine de Saba" de Mohamed Kacimi va devenir un partenaire dramaturge sur plusieurs années dans plusieurs pays.(23). En 2010, Marja Nykanen sera choisies pour le laboratoire national organisé par Themaa[4], « Musique et marionnettes » à l’Abbaye de Royaumont où elle travaillera avec Keyvan Chemirani.

Après le Maroc, elle découvre l'Algérie, y présente d’abord des conférences puis un cycle de créations autour de l'œuvre de Mohammed Dib auteur algérien de langue française ayant eu aussi des liens avec la Finlande. Un cycle « Dit par Dib » sera créé en 2020 dans le cadre du festival Des Francophonie / Nouvelles Zébrures[5]à Limoges en 2020.

Au Burkina Faso elle mettra en place plusieurs projets de coopération avec le soutien de la Région Nouvelle Aquitaine. Outre des tournées dans des villages autour de Ziniaré, elle y soutien un projet de la création d'un jardin botanique qu’elle espère un jour devenir aussi un jardin artistique.

Avec le Théâtre d'Illusia, elle met en place avec le Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes de Charleville entre 2011 et 2015 l'organisation des temps forts sur toute la durée du festival au Square de la gare et en 2017 "KATSOS, regard sur la création finlandaise".

Première marionnettiste nordique diplômée de l'ESNAM, elle est récipiendaire du prix UNIMA Finlande en 2018. Elle est également directrice artistique du festival ImagiNieul créé en 2009 et de Elan d'Arts /Festival des solidarités créé en 2018.

Elle a contribué à plusieurs travaux de chercheurs : Emmanuel Ebel, doctoresse de l'université de Strasbourg, Nicolas Lhuissier, docteur de l’université de Montpellier, Johanna Salo, diplômée de Polytechnics de Turku (Finlande), Yanisbel Victoria Martínez Xiqués, diplômée à l’université de la Havane (Cuba). Elle a animé des conférences en France (Marionnettes et Thérapie), en Finlande, au Maroc et en Algérie (Festival d’Aïn Témouchent, Université de Oran).

Membre de la SACD, elle a traduit des textes d'auteurs français en finnois. Membre du conseil d’administration des Écritures du Monde, elle collabore également avec l'association MARSA Publications / revue A, en Limousin, l'association Fragments en Corrèze (sculpture sur pierre)(27) et la Factorie, Maison de la Poésie en Normandie.

Fidèle en collaborations artistiques, elle continue à travailler avec Sanna Salmenkallio, Sandra Macedo, Marie de Bailliencourt, Jean-Christophe Canivet, Corinne Leconte et Luis Penaherrera depuis ses premières créations.

Depuis 2019

Depuis 2019 elle est directrice artistique permanente de l'association Aurora, basée en Nouvelle Aquitaine.

Après une résidence à Taiwan en mai-juin 2019 chez Lize Puppet Art Colony, elle travaille à la création d'un spectacle de marionnette aquatique en extérieur pour 2021 pour le Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes[réf. nécessaire], qui va permettre de cristalliser plus de 25 années de recherches sur cette technique de marionnette si particulière.(28)

En décembre 2020, elle a participé à la demande de Basil Twist au « Puppet Parlor » organisé par le théâtre HERE en y présentant une vidéo inspirée par les poésies de Mohammed Dib.

Vie privée

Elle vit depuis 1994 avec Jean-Christophe Canivet avec qui elle a eu deux enfants : Yohanez né en 2001 qui étudie à ACFA Son à Montpellier et Ainartist, née en 1997, diplômée d'EESI, école européenne supérieure de l'image et de l’image animée.[réf. nécessaire]

Mise en scène et collaborations

  • 2021
    • Cantique aquatique de Laurent Contamin, Théâtre d’Illusia
    • Mobil’ame, Cie de l’Echelle
  • 2020
    • Puppets go puppetry, Tamdem Otter Productions, New York
    • lyyli des 4 saisons de Mohammed Dib, Théâtre d’Illusia
  • 2018 - Que l’eau parle, Théâtre d’Illusia, musique Démé
  • 2017
    • Saisons d'après Mohammed Dib, Théâtre d’Illusia
    • Tempêtes d’après Shakespeare, Théâtre d’Illusia
    • Poésies, musiques finlandaises 1917-2017 pour l’Ambassade de Finlande d’Alger
    • Contes de Samarcande, Théâtre d’Illusia
  • 2016 - Que qit l’arbre co-écrit avec Yéno Anongwi, Théâtre d’Illusia
  • 2015
    • Quand l’ombre passe, l’enfant-jazz de Mohammed Dib, Théâtre d’Illusia
    • Ti-Pol, Théâtre d’Illusia
    • Square des étincelles Théâtre d’Illusia pour FMTM
  • 2013
    • L'histoire des oiseaux qui voulaient connaitre le bout du monde de Mohamed Kacimi
    • Au pays de l’eau, Cie Why not, Institut Français de Dhaka, Bangladesh
    • Parc des parades sauvages Théâtre d’Illusia FMTM
  • 2011
    • Jepata griffe au Pole Nord de Rosa Liksom Théâtre d’Illusia / Institut Finlandais de Paris
    • L'autre coté du miroir, Cie AKSELERE d’après Lewis Carroll
    • Nuit des métamorphoses, Théâtre d’Illusia Arboretum d’Harcourt
    • Jardin bleu, Théâtre d’Illusia FMTM
  • 2010
    • La reine de Saba, version 4 langues de Mohamed Kacimi / Festival d’Helsinki
    • Faucon bleu de Mohamed Kacimi /Abbaye de Rouyamont
  • 2009
    • Les énigmes de la reine de Saba ou Cette nuit autour du puits de Mohamed Kacimi /El Jadida, Maroc
    • Ironie du ciel d’après Mohamed Kacimi /Alliance Franco-Marocaine, El Jadida, Maroc
  • 2007
    • Petite histoire de bateaux d’après Marit Törnqvist / CC Mont-Saint-Aignan
    • Yourte des marionnettes nomades
  • 2006 - Petites histoire de Mokri, Cie Ratibus
  • 2005 - Roi-Océan
  • 2004 - Mobil’home, Cie Zapoi
  • 2003 - Zapping lupus, Cie Zapoi
  • 2002-2003 - Allée aux nichoirs
  • 2001 - Premier chant, premiers jardins
  • 2000
    • Premier chant, CC Mont-Saint-Aignan
    • L'autre cote de la mer, cie ACRM, Théâtre Municipale de Charleville-Mézières
  • 1998
    • Baba Yaga , cie ARCM
    • Disparitions ou le tiroir magique d'Erik Satie, Festival LUTKE Ljubljana, Slovénie
    • Petit soldat de plomb, cie ACRM
  • 1996 - Don Quichotte est une cafetière Cie Navasfrias
  • 1994 - Chant de Tamara

Interprète sous la direction d’autres metteurs en scène

  • 1983 - Performances à Helsinki avec Ch E., FUXUS , Mulvadsoperan
  • 1985 - Qui a vu mon ange, cie ARES, mise en scène de Jean-Jacques Maufras
  • 1986 - L’hymne, Théâtre d’Ephéméride mise en scène de Patrick Verschuren
  • 1986 Pykniks, cie Chairos mise en scène Pascal Nordmann
  • 1987 Cosmo-Flöhe, cie Chairos mise en scène Pascal Nordmann
  • 1989 Fremd, cie Chairos, mise en scène Pascal Nordmann
  • 1990 Dada-processor, mise en scène A. Arlander (6) Baltoscandal, Estonie
  • 1993 Cycle des jumeaux, mise en scène Denis Fayollat
  • 1993 Parade avec Basil Twist
  • 1994 Étude sur Edith S., mise en scène Marie de Bailliencourt
  • 1995 Monte-plats d’Harold Pinter, mise en scène Jean-Jacques Maufras
  • 1995 Conspiration celeste, ARCM mise en scène Pedro Naranjo
  • 1996 Voyage de Tom, mise en scène Odile Mauviard, Atelier de l’Arcouest
  • 2003 Mise-en-scène, Guido Ceronetti Teatro dei Sensibile
  • 2010 Dram*Bacus à Opéra National de Lyon, mise-en-scène Bruno et Pascal Delahaye

Liens externes

  1. https://kirjat.ollinonni.fi/kirja/helsinki-panoramas-panoramas-of-the-city/artikkeli/300969,
  2. http://www.huoneteatteri.fi/naytelma.php?naytelmat_id=150
  3. https://teaterleksikon.lex.dk/%C3%85rhus_Teater_Akademi
  4. http://www.theatrenarration.com/Site/Pascal_Nordmann.html
  5. https://www.lesarchivesduspectacle.net/?IDX_Spectacle=68031
  6. https://annettearlander.com/performances/chronology-perf/
  7. https://baltoscandal.ee/en.
  8. https://wepa.unima.org/en/henryk-zdzislaw-jurkowski/
  9. https://www.artsdelamarionnette.eu/identite/claire-heggen/,
  10. https://wepa.unima.org/fr/josef-krofta/
  11. https://www.artsdelamarionnette.eu/evenement/atelier-roland-monod-avec-les-etudiants-de-la-2-promotion-de-lesnam/
  12. https://www.artsdelamarionnette.eu/evenement/le-chant-de-lemminkainen-projet-de-marja-nykanen-pour-le-diplome-de-fin-detudes-de-lesnam/
  13. http://www.fim-marionnette.com/2009/yourte.html https://www.artsdelamarionnette.eu/identite/marja-nykanen/
  14. https://www.artsdelamarionnette.eu/evenement/atelier-guido-ceronetti-avec-les-etudiants-de-la-2-promotion-de-lesnam/
  15. https://www.aurora-illusia.com/
  16. https://www.lesarchivesduspectacle.net/?IDX_Personne=46122
  17. http://www.odianormandie.com/spectacle-C238-premier-chant-theatre-d-illusia
  18. https://h.20-bal.com/istoriya/3021/index.html
  19. https://a.21-bal.com/doc/361/index.html
  20. https://marianneurope.fr/itw/la-marionnettiste-marja-nykanen-a-pour-obsession-le-metissage/.
  21. https://femmesdeplume.wordpress.com/tag/reine-de-saba/
  22. https://www.paris-normandie.fr/hemerotheque/autour-de-la-reine-de-saba-51452-BYPN51452
  23. https://www.arkadiabookshop.fi/category/algeria-at-arkadia/
  24. https://sceneweb.fr/dit-par-dib-hommage-a-mohammed-dib-aux-francophonies-en-limousin/
  25. http://www.unima.fi/2018/02/112-vietettiin-suomalaisen.html
  26. http://revue-a.fr/fichiers/qui-sommes-nous.html
  27. https://marclatourvillagesculpte.blogspot.com/2018/08/chronique-dominicale-n-197-rencontre.html
  28. https://www.artsdelamarionnette.eu/identite/marja-nykanen/

lien vers site Aurora-Théâtre d'Illusia

Notes et références

  1. (fi) « Helsinki panoramas, Elina Vesterinen-Sumu - 1989 », sur kirjat.ollinonni.fi (consulté le )
  2. « Jyväskylän Huoneteatteri », sur www.huoneteatteri.fi (consulté le )
  3. « Compagnie », sur THEMAA (consulté le )
  4. « THEMAA - Association nationale des Théâtres de Marionnettes et des Arts Associés », sur THEMAA (consulté le )
  5. Les Francophonies-Des écritures à la scène, « Dit par Dib », sur Les Francophonies - Des écritures à la scène, (consulté le )


Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).