Pôles de recherche dans le Massif central

Aller à la navigation Aller à la recherche

Le Massif central accueille de nombreux chercheurs et laboratoires de recherche essentiellement dans les trois agglomérations universitaires – Clermont-Ferrand[1] , Limoges et Saint-Étienne. Celles-ci concentrent l’essentiel de la recherche publique et près des quatre cinquièmes des effectifs étudiants du Massif central ; seules les parties sud et de l’est échappent partiellement à leur influence du fait de la proximité des grandes agglomérations périphériques comme Toulouse, Montpellier ou Lyon.

En outre, depuis les années 1970, les villes moyennes ont réussi à capter formations et chercheurs (Aurillac, Brive, Montluçon, Moulins, Rodez, Roanne, Le Puy, Vichy)[2].

Région Auvergne

En Auvergne, la recherche s'est organisée autour d'organismes publics (INRA, INSERM, CEMAGREF...) et d'entreprises privées (Michelin, LIMAGRAIN. ALCAN...).

Plus de 5 000 chercheurs[réf. incomplète] travaillent sur des pôles d'excellence : agroalimentaire, matériaux, santé... L'Auvergne est une région où le partenariat recherche-industrie est très développé, notamment dans l'agroalimentaire et la santé. D'importants centres de transferts de technologies accentuent cet atout : CASIMIR (pôle technologique d'Auvergne)[3], CNEP (Centre national d'évaluation de photoprotection)[4].

Région Limousin

La région Limousin accueille, quant à elle, près de 800 chercheurs[réf. incomplète]. Il existe 6 instituts qui assurent la recherche et le développement de l'industrie dans le Limousin.

  • Pôle Limousin des Sciences et Techniques et de la Communication (PLSTIC)[5],
  • Institut des Procédés Appliqués aux Matériaux (IPAM)[6],
  • Sciences de l'Homme et de la Société (SHS)[7],
  • Institut des Sciences de la Vie et de la Santé (ISVS)[8],
  • Santé et Environnement des Sociétés (SES)[9],
  • Institut Environnement et Eau (IEE).

Ester Limoges Technopole[10], située à Limoges, facilite le développement des échanges et place les entreprises au cœur d'un réseau de compétences fortes.

Région Rhône-Alpes

Le département de la Loire dispose de laboratoires de recherche et des centres techniques publics ou privés dans de nombreux domaines : optique, textile, mécanique et biens d'équipement industriels (CETIM).

Notes et références

  1. Décret n° 2008-503 du 28 mai 2008 portant création de l'établissement public de coopération scientifique « Clermont Université » Lire sur Légifrance
  2. Laurent Rieutort, collectif CERAMAC, Massif central, hautes terres d'initiatives, Presses universitaires Blaise Pascal, Clermont-Ferrand, 2006
  3. CASIMIR
  4. CNEP
  5. Pôle Limousin des Sciences et Techniques et de la Communication
  6. Institut des Procédés Appliqués aux Matériaux
  7. Sciences de l'Homme et de la Société
  8. Institut des Sciences de la Vie et de la Santé
  9. Santé et Environnement des Sociétés
  10. Ester Limoges Technopole

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).