Encyclopédie Wikimonde

SCENRAC

Aller à : navigation, rechercher

 Le SCENRAC est un syndicat de l'Éducation nationale, de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur. Le SCENRAC regroupe les représentations de tous les corps de personnels de l'Éducation nationale ainsi que ceux dépendant des ministères chargés de la Recherche et de l'Enseignement supérieur. Ce syndicat était affilié à la Confédération française des travailleurs chrétiens qu'il a quittée par décision de son congrès national extraordinaire du 24 avril 2014.

Histoire

Le SCENRAC a été créé en 1964 par Pierre Boisard, conservateur des bibliothèques, à la suite de la décision du SGEN de ne plus se référer à la morale sociale chrétienne. Les premiers statuts du SCENRAC ont été adoptés par l'assemblée générale du 10 avril 1965. Le sigle signifiait à l'origine Syndicat confédéré de l'Éducation Nationale, de la Recherche et des Affaires Culturelles[1].

Le SCENRAC s'est désaffilié de la Confédération française des travailleurs chrétiens le 24 avril 2014 à la suite d'une tentative de prise de contrôle par la CFTC et la FAE-CFTC de la direction du syndicat.

Cette tentative de prise de contrôle a été annulée par le Tribunal de grande instance de Bobigny le 10 avril 2014 et a été confirmée le 5 mars 2015 par la Cour d'appel de Paris.

Présidents (Lorsque le SCENRAC était affilé à la CFTC)

  • Pierre Boisard président-fondateur
  • André Vierling
  • Nicole Prud'Homme
  • Joseph Fischer
  • Ronald R. Mangin
  • Michel Trudel
  • Gérard Olivier

Président (Depuis que le SCENRAC est indépendant)

  • Gérard Olivier

Représentativité

Lors des Élections professionnelles de 2008, le SCENRAC s'est présenté aux élections des CAPN des enseignants ainsi qu'aux élections des personnels ATOS, ITRF de la Recherche et de l'Enseignement Supérieur. Durant l'année année 2008-2009 il a participé à de nombreuses élections dans les CTP des Universités. Sa section SNPC (Section nationale des personnels contractuels) a obtenu des sièges aux CCPA (Commissions consultatives Paritaires académiques des personnels non titulaires), dans les académies de Versailles, Lille et Strasbourg. Le SCENRAC a également obtenu deux sièges à la CCP de l'Université de Rouen.

En raison de l'entrée en vigueur de nouvelles règles sur la représentativité, le SCENRAC, la FAEN et le CSEN-FGAF ont conclu en 2011 une alliance nommée "Union pour l'école républicaine" en vue des élections professionnelles de 2011. La représentativité dépend en effet de la présence au sein du CTMEN (comité Technique du Ministère de l'Education Nationale, 15 membres) pour lequel votent l'ensemble des personnels de ce ministère. L'UER n'obtient pas de siège et l'alliance se dissout après le scrutin.

Résultats aux élections professionnelles 2014

Les publications du SCENRAC

Le SCENRAC édite un bulletin trimestriel SCENRAC-Information qu'il complète par des suppléments journaux sur les concours, les mutations, les promotions, l'aide sociale aux personnels, l'enseignement technique ou l'enseignement supérieur.

Notes et références

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).