Encyclopédie Wikimonde

Simon Mailloux

Aller à : navigation, rechercher

Simon Mailloux (né en 1983), est un officier des Forces canadiennes. Il a été grièvement blessé au cours de la guerre en Afghanistan le 16 novembre 2007 suite à un incident impliquant un DEC qui a forcé une amputation[1]. En novembre 2009, il retourna en Afghanistan, devenant ainsi le premier amputé canadien à se déployer dans une zone de guerre en tant que combattant[2].

Biographie

Études

Simon Mailloux est né et a grandi à Québec au Québec. Il fut diplômé en études militiares et stratégiques au Collège militaire royal du Canada (CMR) de Kingston en Ontario en 2006. Durant l'été 2005, il a reçu une bourse d'échange international du programme Canada Corps lancé par l'association des Universités et Collèges du Canada en support de l'agence de développement international du Canada (ACDI)[3]. Ses recherches ont pris place à l'École de Maintien de la Paix de Bamako au Mali[4]. Pendant quatre mois, ses recherches ont mis l'accent sur la sécurité post-conflit et à l'entraînement de personnel du maintien de la paix .

Carrière militaire

Après avoir terminé ses études au CMR, Simon Mailloux fut muté au 3e bataillon du Royal 22e Régiment sur la BFC Valcartier au Québec où il pris le commandement d'un peloton de la force opérationnelle canadienne se préparant à un déploiement. En Afghanistan, il a été blessé par l'explosion d'un DEC le 16 novembre 2007 qui a aussi tué deux autres soldats, un interprète et fait plusieurs blessés[5]. Suite à ses blessures, Mailloux a reçu plusieurs chirurgies et a suivi plusieurs mois de réhabilitation[6]. Par la suite, il a été appointé Aide de Camp auprès de la Gouverneure Générale du Canada à Rideau Hall, Ottawa ce qui l'a amené à être en service pour la visite présidentielle de Barack Obama, la visite en Haïti en 2009 et la visite de l'empereur et l'impératrice du Japon au Canada. En 2009, il a joint la force opérationnelle Kandahar en tant qu'officier d'état-major du Q.G. de brigade.

Apparitions médiatiques

Vétérans

Depuis février 2008, Mailloux est apparu dans plusieurs médias provinciaux et nationaux expliquant son expérience et supportant la cause des vétérans des forces canadiennes. Il a été l'un des premiers soldats franco-canadien a être blessé et il a ainsi joué un rôle similaire, en tant qu'ambassadeur connu nationalement des soldats amputés, que le Cplc Paul Franklin d'Edmonton qui a été blessé en janvier 2006[7]. Le 2 mars 2008, il a participé à l'émission "Tout le monde en parle"[8] et a fait la page couverture de l'édition de février 2008 du magazine l'actualité "L'Actualité"[1].

Retour en Afghanistan

Lorsque l'annonce de son retour en Afghanistan a été annoncé en septembre 2009, Mailloux a fait une série d'apparition à l'émission Canada AM, l'émission Dumont 360, la page couverture du journal Le Soleil, CBC Newsworld, le LA Times, et plusieurs autres[9],[10]. Le Capt Mailloux est aussi mentionné dans le livre du Général Rick Hillier, en tant que "jeune lieutenant qui a demandé de retourner avec ses camarades" et un "exemple de l'excellent leadership junior des FC". Récemment, le Capt Mailloux a été présenté par un éditorial du Winnipeg Free Press comme un exemple vivant qu'une blessure sérieuse n'empêche pas un soldat de servir son pays et que davantage de place devrait leur être faite[11].

Implication sociale

Simon Mailloux participe fréquemment à la course de l'Armée qui a lieu annuellement à Ottawa avec d'autres vétérans[12]. Il est aussi impliqué avec le programme Sans Limite pour amasser des fonds afin d'acheter de l'équipement adapté pour les soldats blessés à travers le Canada[13]. Il a aussi visité plusieurs soldats blessés dans les hôpitaux et les centres de réhabilitation d'Edmonton, de Québec et d'Ottawa.

Médaille du sacrifice

Le 9 novembre 2009, le capitaine Mailloux a fait partie des 46 premiers récipiendiaires de la médaille du sacrifice qui a été remise à Rideau Hall par la gouverneure générale du Canada[14].

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).