Encyclopédie Wikimonde

Gaël Nofri

Aller à : navigation, rechercher

Gaël Nofri (né en 1985 à Bastia) est un essayiste, historien et homme politique français.

Biographie

Famille et origines

Il est père d'un enfant.

Études

Il passe son baccalauréat au lycée Masséna de Nice. Il poursuit ensuite des études de droit, qui lui donnent une maîtrise de droit public.

Carrière professionnelle

Enseignant l'histoire au sein d'un institut privé, il est par ailleurs lauréat du concours national de la résistance et de la déportation. Il collabore à plusieurs revues historiques.

Engagement politique

Il adhère au RPF-IE en 2000. Il devient ensuite membre du bureau de l'Association pour la défense de la Corse dans la République en 2003. Il est candidat aux élections régionales de 2004 comme tête de liste dans les Alpes-Maritimes d'une liste divers droite. Il est, à l'occasion des élections européennes de 2004, en charge de la campagne et du comité de soutien des listes « La France en tête, avec Charles Pasqua » dans les Alpes-Maritimes.

Jacques Peyrat, sénateur-maire de Nice, le fait ensuite entrer dans son cabinet, où il est notamment chargé de la mise en place du projet azuréen. Proche de Peyrat, il est secrétaire général de l'Association des amis du maire de Nice de 2004 à 2008.

Après les élections municipales de 2008, il rejoint le cabinet du président du conseil général des Alpes-Maritimes Éric Ciotti.

En 2009, il part à Montmorillon pour diriger le cabinet du maire de la ville, également président de la communauté de communes du Montmorillonnais et président de l'Association des maires de la Vienne. Dans le même temps il poursuit son engagement politique dans la mouvance gaulliste et euro-sceptique.


En 2011, il rejoint l'équipe de campagne de Marine Le Pen pour les élections présidentielles suite à la volonté de cette dernière d'ouvrir son rassemblement à la mouvance souverainiste et gaulliste.

Bien quil refuse d'adhérer au FN et au Rassemblement Bleu Marine, il est candidat soutenu par le RBM dans la troisième circonscription des Alpes-Maritimes. Recueillant 10 770 voix, soit 22,75 des suffrages, il est disqualifié pour le second tour qui voit s'affronterChristine Doréjo, qui le devance de 121 voix, et le député sortant Rudy Salles.

Lors de l'élection municipale de 2014 à Nice, il est directeur de campagne de la liste soutenu par le FN menée par Marie-Christine Arnautu. Candidat en 8eme position, à l'issue des élections municipales il est le premier non-élu de la liste.

Le 21 juillet 2014, il devient conseiller municipal suite à la démission de Jean-Luc Passeron[1]. Il devient le chef du groupe divers droite Nice Génération Espoir au conseil municipal.

En rupture avec le Front National dont il a dénoncé les pratiques financières et s'est opposé au virage identitaire que celui-ci prend, il rejoint la majorité municipale en 2016. Il est chargé du stationnement et de la circulation pour la Ville de Nice.

Ouvrages

Gaël Nofri, Une histoire des révolutions en France, Éditions du Cerf, Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value). (ISBN 978-2-204-11742-5) 

Ouvrage Collectif sous la direction de David Chanteranne, Les 10 rendez-vous qui ont changé le monde., Éditions du Cerf, Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value). (ISBN 978-2-204-10399-2) 

Gaël Nofri, Napoléon III, visionnaire de l'Europe des Nations, Éditions François-Xavier de Guibert, Erreur Lua dans Module:Outils à la ligne 73 : attempt to index local 'frame' (a nil value). (ISBN 978-2-7554-0418-0) 

Voir aussi

Références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).