Encyclopédie Wikimonde

Stéphanie Estournet

Aller à : navigation, rechercher

Stéphanie Estournet est journaliste, auteure, romancière et traductrice française, née en 1970. Elle signe aussi Fanny Estournet[1] Miss Gloss[2] et Professeur Scrine[3].

Après une thèse de lettres sur le roman noir français, elle entre chez Gallimard, où elle sera longtemps lectrice pour la collection "Série noire". Elle est la traductrice attitrée de James Sallis.[4] Pour elle, l'art de James Sallis tient dans la maîtrise d'un rythme inattendu, dans le détail de la phrase comme dans la construction du roman, dans les dialogues et leur aspect minimaliste[5].

En 2003, sortent ses Mythologies souterraines en Série noire, une histoire entrecoupée de nouvelles qui ont toutes pour sujet le métro parisien, ses habitants, ses passagers et ses mythes. En 2006, elle participe à un ouvrage collectif, L'Illustration universelle des droits de l'homme (coédition Glénat et Amnesty International), qui permet aux lecteurs de découvrir de manière ludique la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948.

Elle travaille durant quinze ans en tant que secrétaire de rédaction et journaliste au journal Libération [6].

En 2017, elle crée le collectif ctrlX [7] qui propose sur son site et en live "des lectures érotiques de qualité en contre-point aux images explicites diffusées sur le Net,"[8].

Outre des collaborations avec des agences de communication, Stéphanie Estournet écrit pour le site d'informations culturelles Délibéré et dans Aventures magazine [9], pour lequel elle a créé le personnage récurent Professeur X.

Bibliographie

Roman
  • Mythologies souterraines. Paris : Gallimard, 2003, 273 p. (Série noire ; 2674). ISBN 2-07-042718-8
Ouvrage collectif
  • L'Illustration universelle des droits de l'Homme / Rosinski, Moebius, Estournet, et al. Paris : Glénat : Amnesty international, 2006, 89 p. ISBN 2-7234-5543-2 Voir cette page
Traductions
  • Le Tango de l'homme de paille (Sucesos argentinos) / Vicente Battista ; trad. avec Joani Hocquenghem. Paris : Gallimard, 2000, 306 p. (Série noire ; 2594). ISBN 2-07-049671-6
  • Papillon de nuit (Moth) / James Sallis ; trad. avec Élisabeth Guinsbourg. Paris : Gallimard, 2000, 268 p. (La Noire). ISBN 2-07-073948-1
  • Le Frelon noir (Black hornet) / James Sallis ; trad. avec Élisabeth Guinsbourg. Paris : Gallimard, 2001, 209 p. (La Noire). ISBN 2-07-075045-0
  • Bête à bon dieu (Ghost of a flea) / James Sallis ; trad. avec Sean Seago. Paris : Gallimard, 2005, 280 p. (La Noire). ISBN 2-07-076646-2
  • Bois mort (Cypress grove) / James Sallis ; trad. avec Sean Seago. Paris : Gallimard, 2006, 280 p. (Série noire). ISBN 2-07-031675-0
  • Cripple Creek / James Sallis ; trad. avec Sean Seago. Paris : Gallimard, 2007, 205 p. (Série noire). ISBN 978-2-07-077976-5

Sources

Voir aussi

Bibliographie critique
  • Cédric Fabre. « Littérature des sous-sols ». L'Humanité, 14 août 2003. Lire l'article
  • Baptiste Madamour. « Mythologies souterraines ». Au bord du noir, printemps 2004, n° 5, p. 38.
  • Alexandre Lous. « Mythologies souterraines ». Le Magazine littéraire, mars 2003.
  • Bastien Bonnefous. « Le métro est propice aux relations ambiguës ». 20 Minutes, 4 septembre 2003. Lire l'article
Liens externes
  • Critique de Mythologies souterraines sur le site Abdn (http://abdn.free.fr/FRANCAIS/CRITIQUES/Estournet.htm)
  • Propos de Stéphanie Estournet diffusés sur Radio France relatifs au roman de Vicente Battista (http://livre.fnac.com/a1133664/Vincente-Battista-Le-tango-de-l-homme-de-paille?SID=d5406fd8-0cfa-8dc6-3cf1-46ff93170b12&UID=067C6320C-00CF-3B74-7BD6-78D82FAE16FF&Origin=fnac_google&OrderInSession=1&TTL=010820081830)


Article publié sur Wikimonde Plus.