Swords and Sandals

Aller à la navigation Aller à la recherche

Swords and Sandals est une série de jeux vidéo de combat au tour par tour, de plateforme d'action et de stratégie en temps réel, conçus d'abord pour Flash puis pour Windows, iOS et Android. Ils ont été publiés entre 2005 et 2023 par la société australienne Whiskeybarrel Studios et développés par Oliver Joyce[1].

Liste des jeux

Swords and Sandals 1 : Gladiator

Gladiator, sorti en 2005, est le premier titre de la série. Le personnage principal est un pirate, naufragé sur l'île Doomtrek et contraint au combat de gladiateur pour survivre. Lors de la création de personnage, le joueur peut choisir à quoi ressemble le personnage principal et comment ses compétences sont réparties. Chaque compétence est liée à une forme de combat : plus le niveau est élevé, plus il est performant. Dans chaque match, le joueur contrôle le gladiateur avec des icônes autour de lui, dans un système au tour par tour, et généralement contre un adversaire. Après avoir gagné, le gladiateur gagne une quantité d'or qu'il peut dépenser à l'Armurerie (pour des armures), à la Forge (pour des armes) ou économiser pour plus tard. La sauvegarde du jeu à tout moment est limitée à la version complète du jeu.

Swords and Sandals 2: Emperor's Reign

Sorti en 2007[2] puis remasterisé pour Steam, iOS et Android en 2017, c'est le jeu le plus populaire de la série avec plusieurs centaines de millions de parties jouées sur la version Flash[3].

Swords and Sandals 3: Gladiae Ultratus

Toujours développé sur Flash, le jeu est distribué par le site Fizzy.com en 2008[4].

Références

  1. (en-US) « It Looks Like Action Platformer ‘Swords and Sandals Spartacus’ is Heading to iOS and Android Soon – TouchArcade », (consulté le )
  2. (en-US) « Swords and Sandals 2: RPGish Gladiator Game », Wired,‎ (ISSN 1059-1028, lire en ligne, consulté le )
  3. (en) « Flashback: The rise and fall of Adobe Flash Player », sur www.gameshub.com, (consulté le )
  4. « Images de Swords and Sandals III », sur Jeuxvideo.com, (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail du jeu vidéo