Thomas Bourguignon

Aller à la navigation Aller à la recherche
Thomas Bourguignon
une illustration sous licence libre serait bienvenue

Thomas Bourguignon est un auteur-réalisateur, critique de cinéma et producteur. Il a notamment réalisé des épisodes de la série Baron noir sur Canal+, qu'il a également produite .

Biographie

Critique de cinéma

Parallèlement à ses études (Sciences Po Paris, 1991; DEA de cinéma, la Sorbonne[Laquelle ?], 1992), Thomas Bourguignon publie dans la revue de cinéma Positif, dont il intègre le comité de rédaction auprès de Michel Ciment en 1993. Il consacre des entretiens et des articles au cinéma américain (Stanley Kubrick[1],[2],[3],[4], David Lynch, Tim Burton[5], les frères Coen[6]…) et asiatique (Akira Kurosawa[7], Edward Yang[8]…), ainsi que de nombreux articles et entretien avec Jane Campion.

Il participe à divers ouvrages critiques sur le cinéma: Paris-Rome: 50 ans de cinéma franco-italien (Ed. de La Martinière, 1995), Kieslowski (Études cinématographiques, 1997), L'Amour du cinéma (Folio, 2002), Positif, 50 years (The Museum of Modern Art, New York, 2002).

En 1993, Gilles Jacob le nomme au Comité de sélection du Festival de Cannes. Il travaille cinq années à ses côtés, pour la sélection des films en «Compétition Officielle» et à «Un certain regard».

Scénariste et réalisateur

En 2009, Thomas Bourguignon écrit et réalise Des mots d'amour, avec Michel Vuillermoz et Clotilde Courau, sélectionné notamment au Festival de Montréal, au Fipa et au Banf Film Festival[9].

Producteur

En 2007, il fonde sa propre société de production, Kwaï[10], filiale du groupe FremantleMedia depuis 2015, avec laquelle il produit les séries télévisées Baron noir (2016) pour Canal+, Kim Kong (2017), Il Miracolo (2018) (en coproduction avec Wildside) pour Arte et La Dernière Vague pour France 2.

Liens externes


Notes et références

  1. Thomas Bourguignon, Le Baiser du tueur : jeu de massacre, Positif, no 388, juin 1993, p. 6-7
  2. Thomas Bourguignon, À l'amour comme à la guerre : Spartacus, Positif, no 368, octobre 1991, p. 102-104
  3. Thomas Bourguignon, Dr Folamour, ou comment j'ai appris à ne plus m'en faire et à aimer la bombe. Fin de partie, fin du monde..., Positif, no 439, septembre 1997, p. 77-81
  4. Thomas Bourguignon, Orange mécanique. La très horrifique et très pitoyable histoire d'Alex l'ultra-violent, Positif, no 379, septembre 1992, p. 96-101
  5. Thomas Bourguignon, Edward aux mains d'argent, Positif, no 364, juin 1991
  6. Thomas Bourguignon, L'illusionniste et le visionnaire. Le cinéma des frères Coen, dans Positif, No 366, p. 56
  7. Thomas Bourguignon, Kurosawa et l’Occident : le Meiji en cinéma, Positif, no 369, novembre 1991, p. 93-95
  8. Thomas Bourguignon, A brighter summer day, Positif, no 375-376, mai 1992, p. 65
  9. Des Mots d'Amour : Clotilde Courau dans un téléfilm sur la maladie d'Alzheimer, Première
  10. www.kwai.tv

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail du cinéma français
  • Portail de la réalisation audiovisuelle