Triso et alors !

Aller à la navigation Aller à la recherche

Triso et alors !
Auteur Eléonore Laloux et Yann Barte
Pays France
Genre Autobiographie
Éditeur Max Milo Éditions
Collection Témoignage
Date de parution Mars 2014
Nombre de pages 192
ISBN 978-2315005000

Triso et alors ! est une autobiographie écrite par Eléonore Laloux, jeune femme trisomique, porte-parole du Collectif Les Amis d'Eléonore et le journaliste Yann Barte. Eléonore y raconte le difficile chemin qui l'a menée vers l'autonomie et son quotidien, aujourd'hui très rempli, entre travail, amours, copains, musique et engagement associatif contre la non stigmatisation de la trisomie 21.

Une biographie

Depuis sa naissance, la vie d'Eléonore est un combat. Avec sa malformation cardiaque et une trisomie 21, Eléonore ne vivra peut-être que deux ou trois semaines d'après les médecins qui incitent ses parents, dès la maternité, à ne pas s'attacher à elle. Pourtant, vingt-huit ans plus tard, Eléonore est bien vivante, autonome malgré son handicap et heureuse. Elle raconte ses années de lutte auprès de ses parents pour rester, tout le long de son parcours scolaire et professionnel, en milieu ouvert. Avec humour, elle nous fait partager son quotidien: sa famille, ses amis, ses amours, son travail au service facturation d'une clinique privée d'Arras, ses collègues, le nouvel appartement où elle vit désormais seule et ses goûts musicaux très affirmés. Eléonore joue de la guitare électrique et court partout les concerts, passionnée de pop-rock anglo-saxonne. Depuis 2010, porte-parole d'un collectif contre la non stigmatisation de la trisomie 21, Eléonore apprend peu à peu à prendre la parole en public, parler dans les médias. Entre plateaux TV et conférence de presse, elle se sent une nouvelle responsabilité : celle de porter haut et fort la parole des « triso ».

Les co-auteurs

  • Éléonore Laloux travaille à l'hôpital privé d'Arras. Elle est le porte-parole du Collectif les Amis d'Éléonore qui lutte contre la stigmatisation de la trisomie 21.
  • Yann Barte est journaliste. Ancien reporter et chef de rubrique politique, il consacre aujourd'hui nombre de ses travaux au handicap.

Sortie

Le livre publié chez Max Milo Editions sort à l'occasion de la troisième Journée mondiale de trisomie 21, le 21 mars 2014. Il est présenté pour la première fois au Conseil économique, social et environnemental (CESE), lors d'une conférence de presse, et parrainé par le Président du Conseil, Jean-Paul Delevoye.

Accueil

A sa sortie, le livre est l'objet de nombreuses recensions dans la presse et les médias : Le Nouvel Obs, Le Figaro[1], M6[2], L'Express, Le Point[3] ou Le Parisien qui lui consacre articles[4] et vidéo[5]. Pour 20 Minutes[6],[7] ce livre est « un témoignage fort » et « une belle leçon de détermination et d'optimisme. » Eléonore Laloux est invitée sur France 2, au magazine de William Leymergie, présenté par Sophie Davant. Le chroniqueur de l'émission, David Artur, parle alors d'un livre « frais, drôle, poignant et quelquefois même, très rock'n roll[8]. » La presse régionale du Nord — d'où est originaire Eléonore Laloux —, elle, s'enthousiasme pour sa célébrité locale qui recevait en 2012, par La Voix du Nord, le prix du Géant de l'année : La Voix du Nord, l'Avenir de l'Artois[9], L'Observatoire de l'Arrageois[10], France 3 Nord Pas de Calais[11], Radio RCF[12]… La presse catholique rend compte également de la sortie du livre, séduite par le sujet et la fraîcheur du témoignage, plus que par le discours totalement a-religieux de la jeune femme : Le Pélerin, Famille chrétienne[13] et même Radio Vatican[14]. Le magazine people Closer consacre aussi deux pages à la jeune femme[15]. Sur France Inter[16], Eléonore Laloux développe ses goûts musicaux, sa vie et revient sur les propos insultants tenus sur cette même antenne par le biologiste Jean-Didier Vincent qui qualifiait, quelques années plus tôt, les personnes atteintes de trisomie 21 de « poison dans une famille[17]. » Dans le Huffington Post, Eléonore Laloux invite les personnes comme elle à prendre la parole[18], alors même qu'une cinquantaine de personnes touchées par la trisomie 21 s'exprimaient au Palais d'Iéna, à Paris, à l'invitation du collectif dont elle est le porte-parole.

Notes et références

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la littérature
  • Portail du handicap