Unsri Gschìcht

Aller à la navigation Aller à la recherche
Logo d'Unsri Gschìcht
Logo d'Unsri Gschìcht depuis 2020

Unsri Gschìcht ("notre histoire" en alsacien) est une association ayant "pour objet la connaissance, la transmission et la valorisation de l'histoire de l'Alsace et de la Moselle"[1]. Ses moyens d'action sont "la production d'études et publications scientifiques, l'organisation d'actions de vulgarisation, l'organisation de manifestations, l'expertise historique"[2].

Fondation

L'association est née en lien avec le colloque "1914-18 en Alsace-Moselle" organisé au FEC à Strasbourg le 10 novembre 2018, dans le cadre du centenaire de l'armistice du 11 novembre 1918[3]. Les organisateurs de cette manifestation voulaient pérenniser leur démarche de déconstruction des idées reçues sur l'histoire de l'Alsace et de la Moselle[4]. L'association a été fondée en février 2019[4]. Son premier président était Jean Faivre, étudiant en droit ; Eric Ettwiller, professeur d'histoire-géographie, lui a succédé en mai de la même année[4].

Activités

En octobre 2019, Unsri Gschìcht lançait un appel aux maires d'Alsace et de Moselle pour l'organisation de cérémonies du 11 novembre "dignes, honnêtes et respectueuses de [l']histoire" de l'Alsace et de la Moselle, les Alsaciens-Lorrains ayant combattu pour l'Allemagne pendant la Première Guerre mondiale. L'appel fut relayé par les Dernières Nouvelles d'Alsace [5]. Pia Imbs, maire de Holtzheim, contactée par l'association, a associé cette dernière à l'organisation de la cérémonie de sa commune[4]. Cette cérémonie a suscité l'intérêt aux niveaux national[6] et régional[7],[8],[9]. Unsri Gschìcht a mené de nouvelles actions de sensibilisation en direction des maires en amont du 11 novembre en 2021[10] et 2022[11]. L'activité de l'association sur le terrain de la mémoire de la Première Guerre mondiale a attiré l'attention de la recherche historique[12], mais aussi de la presse allemande[13].

L'intérêt de l'association ne se porte cependant pas uniquement sur la Première Guerre mondiale. Elle prend aussi position dans le débat public, comme, par exemple, pour la création d'un enseignement obligatoire de l'histoire de l'Alsace dans l'académie de Strasbourg[14] ou encore, dans le cadre d'un collectif d'associations, pour la sortie de l'Alsace du Grand-Est[15].

Unsri Gschìcht est membre de la Fédération Alsace Bilingue-Verband zweisprachiges Elsass[16]. Des articles sont publiés par l'association dans les revues Land un Sproch et D'Heimet[17]. En 2023, Unsri Gschìcht est cité dans une publication universitaire internationale à laquelle son président a contribué[18].

Édition

Unsri Gschìcht a édité les ouvrages suivants :

  • Eric Ettwiller et Eric Mutschler (dir.), 1914-1918 en Alsace-Moselle, 2019, 176 p.
  • Daniel Willmé, Alsaciens prisonniers de la France, 1914-1919, 2020, 136 p.
  • Eric Ettwiller (dir.), 1870/71 en Alsace-Moselle : annexion ou libération ?, 2020, 169 p.
  • Geoffrey Diebold, Eric Ettwiller et Jordan Nonnenmacher, L'histoire de l'Alsace en 60 minutes, 2022, 46 p. (préfacé par Claude Muller)

Liens externes

Site officiel

Notes et références

  1. Article 2 des statuts de l'association (https://www.unsrigschicht.org/page/1816293-nos-statuts).
  2. « Nos statuts | Unsri Gschicht », sur AssoConnect (consulté le )
  3. Hervé de Chalendar, « Une vision très autonome de l'histoire régionale », Dernières Nouvelles d'Alsace,‎
  4. 4,0 4,1 4,2 et 4,3 Eric Ettwiller, « Unsri Gschìcht ou la reconquête des mémoires », Dominique Rosenblatt et Gérard Schaffhauser (dir.), Rupture et transmission. Histoires, langues et liminarités en Alsace depuis 1815,‎ , p. 279-292
  5. « L'appel aux maires d'Unsri Gschìcht », Dernières Nouvelles d'Alsace,‎
  6. France 2, Journal de 20 heures, « Ces monuments aux morts qui font polémique (L’œil du 20 heures) », (consulté le )
  7. Joël Hoffstetter, « Une célébration du 11 novembre... à l'alsacienne », L'Ami Hebdo,‎
  8. T.A., « Une histoire alsacienne de la Première Guerre mondiale », Dernières Nouvelles d'Alsace,‎
  9. France 3 Alsace, « 11 novembre : une cérémonie particulière », (consulté le )
  10. Joël Hoffstetter, « Pour une cérémonie respectueuse de l'histoire », L'Ami Hebdo,‎
  11. Joël Hoffstetter, « Une offre clé en main pour le 11 novembre », L'Ami Hebdo,‎ (lire en ligne)
  12. Raphaël Georges, « Défendre l’honneur des morts alsaciens de la Première Guerre mondiale : », Revue d’Alsace, no 146,‎ , p. 295–318 (ISSN 0181-0448, DOI 10.4000/alsace.4343, lire en ligne, consulté le )
  13. (de) Bärbel Nückles, « Das Feldgrau wird sichtbar », Badische Zeitung,‎
  14. Eric Ettwiller, « Georges Bischoff ne veut pas de l'Alsace à l'école ! (Point de vue) », Dernières Nouvelles d'Alsace,‎
  15. « "Pour l'Alsace, participons !" », L'Ami Hebdo,‎
  16. « Déclaration liminaire de membres de la FAB au Conseil Académique des Langues Régionales du 23 mai 2023 | Fédération Alsace bilingue » (consulté le )
  17. « Nos articles | Unsri Gschicht », sur AssoConnect (consulté le )
  18. (en) History Education at the Edge of the Nation, Springer International Publishing, (ISBN 978-3-031-27245-5), p. XI 

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail des associations
  • Portail de l’Alsace
  • Portail de la Moselle