Vige Langevin

Aller à la navigation Aller à la recherche

Vige Langevin, née Edwige Grandjouan, est une artiste peintre, dessinatrice, professeure d'arts plastiques et essayiste française née le à Nantes et morte le à Paris 13e[1],[2].

Biographie

Vige Langevin est la fille du graveur illustrateur nantais Jules Grandjouan et de Bettina Simon. Elle est élève de l'Ecole nationale supérieure des arts décoratifs. Elle est ensuite professeur d'arts plastiques à l'École nationale supérieure des beaux-arts.

Elle est une pionnière dans la technique de la peinture collective[3],[4],[5]. Outre son travail dans le domaine des arts plastiques, de la peinture et du dessin, elle a publié ou participé à un certain nombre d'ouvrages, notamment consacrés à la peinture et au dessin des enfants, mais aussi à la chanson et son histoire[6].

Enseignante et auteure spécialisée dans les arts populaires et la musique, elle travaille pour l'Unesco après la guerre, en compagnie de Jean Piaget, au sujet de l'éducation artistique des enfants[7].

Elle travaille aussi à la mise en valeur de l'oeuvre de son père, Jules Grandjouan[8],[9]. Elle a épousé Jean Langevin, le premier fils de Paul Langevin, avec lequel elle a eu trois enfants, Bernard, Noémie et Sylvestre, et est proche du cercle de scientifiques établis à l'Arcouest[10],[11].

Dans sa jeunesse, elle se lie d'amitié avec Madeleine Lamberet, Marthe Lamberet et Paule Marrot.

Carrière

Vige Langevin est enseignante en art plastique en écoles élémentaires à Paris, depuis 1921[12]. De 1918 à 1925, artiste et illustratrice professionnelle, elle devient directrice artistique d'un studio d'arts décoratifs.

En 1937, elle participe en tant que conférencière au Deuxième congrès international d'esthétique et de science de l'art[13].

Durant la seconde guerre mondiale, elle fait partie du Cercle Alain Fournier[14].

Depuis 1944, elle est secrétaire du comité d'éducation d'une association d'arts visuels. En 1948, elle est organisatrice du Congrès international pour l'éducation artistique, à l'École des Beaux-arts à Paris, puis du séminaire d'éducation artistique, au Département de la jeunesse du Ministère de l'Éducation, effectuant de nombreuses expositions de dessins d'enfants[15],[16]. Elle est lectrice dans l'enseignement de l'art et des arts populaires[17], et secrétaire générale d'une société d'étude du folklore depuis 1944.

En 1950, elle publie en collaboration avec Jean Lombard Peintures et dessins collectifs des enfants. Les méthodes décrites dans cet essai valent aux co-auteurs un article dans le magazine américain SchoolArts (en) en 1959[18]. Elles sont reprises par différents enseignants et pédagogues, dont Robert Gloton[19] en 1971 et en 1979[20] Don Pavey, lui-même artiste et maître de conférence au Royal College of Art[21].

Elle devient directrice adjointe puis directrice du séminaire de l'Unesco[22] sur les arts visuels dans le domaine de l'éducation, en 1951[23].

Elle participe à deux expositions à Amsterdam, en 1949 et en 1956, dont une au Stedelijk Museum[24].

Elle a dirigé une collection intitulée Techniques artistiques pour les enfants[25].

Publications

  • Fêtes rurales vendéennes, Radio-liberté : bulletin de l'association d'auditeurs de TSF, 1938[26].
  • L'enseignement du chant et l'éducation musicale, présenté par Raymond Loucheur, avec des contributions par Fernand Lamy, Georges Favre, Marcel Couraud et Vige Langevin, Paris, Editions Bourrelier et Cie, 1947.
  • Kinderlijke expressie in deze tijd, avec Jean Lombard et Pancratius Post, Amsterdam, 1949.
  • Peintures et dessins collectifs des enfants, avec Jean Lombard, Paris, Les éditions du Scarabée, 1950[27].
  • Le style de la danse populaire en France, article dans la revue Journal of the International Folk Music Council, 1950.
  • Art education in France : principles and organization, Unesco, 1951[28].
  • Remarques sur l'éducation artistique des enfants, Paris, Unesco, 1951.
  • Éducation artistique des adultes en France, Paris, Unesco, 1951.
  • L'enseignement, en France, de la musique et de la danse populaires françaises, International council for traditional music, 1953[29].
  • Groepstekeningen van kindezen uit Frankrijk, Amsterdam, Stedelijk Museum Amsterdam, 1956.
  • Pour le folklore, Europe, 1956[30].
  • Patrice Coirault (1875-1959), Arts et traditions populaires, volume 7, 1959[31].
  • L'enfant et l'art. L'enfant et l'adolescent avec l'éducateur. L'enfant devant l'œuvre d'art, avec Jean Lombard, Paris, Les Cahiers rationalistes, 1960.
  • Le folklore et la danse, 1965[32].
  • Jules Grandjouan, catalogue par Vige Langevin, introduction par Jean Cassou, Nantes, Musée des beaux-arts de Nantes, 1969.
  • Peinture d'enfants, avec Dor de la Souchère et Boris Rybak, Musée Picasso d'Antibes, Fantino, Antibes, 1972.
  • Élaboration et langage de la chanson traditionnelle, Paris, Cercle parisien de la Ligue française de l'enseignement, 1985[33].
  • Les Chansons politiques, avec Claude Flagel, Paris, Cercle parisien de la Ligue française de l'enseignement, 1986[34].
  • Les Chansons mécréantes, Paris, Cercle parisien de la Ligue française de l'enseignement, 1988[35],[36].

Oeuvres

Bibliographie

  • Edwin Ziegfeld, A report to American art education : The Unesco seminar in art education, Art Education, 1951.
  • René-Jean Clot, L'éducation artistique, PUF, 1958.
  • Pierre Grémion et Françoise Piotet, Georges Friedmann : un sociologue dans le siècle (1902-1977), CNRS Editions, 2013.
  • Ryan M. Patton, Games that art educators play : Games in the historical and cultural context of art education, Studies in art education, 2014.
  • Don Pavey, Art based games, Routledge Revivals, 2024.

Références

  1. Relevé des fichiers de l'Insee
  2. Vige Langevin, sur data.bnf.fr.
  3. L'art à l'école, par Robert Gloton, PUF, à consulter sur Gallica.
  4. Le roi et la reine (1948-1953), anonyme, élèves de la Ville de Paris, sous la direction du peintre Jean Lombard et de Madame Vige Langevin, Centre Pompidou, 1953.
  5. Le cheval de Troie (1948-1953), anonyme, élèves de la Ville de Paris, sous la direction du peintre Jean Lombard et de Madame Vige Langevin, Centre Pompidou, 1953.
  6. « notice IdRef »
  7. Resistance: Memoirs of Occupied France, par Agnès Humbert, Bloomsbury, 2008, page 22, sur le site Google Books.
  8. Jules Grandjouan, par Vige Langevin, Musée des Beaux-Arts, Nantes, 1969, 84 pages, sur Google Livres.
  9. A Nantes, l’affichiste Grandjouan était un précurseur de la révolte sociale, par Stéphane Pajot, Ouest-France, 23 mars 2023.
  10. Caricature de Frédéric Joliot, par Vige Langevin, Iconographies de l'Institut du radium, 1950.
  11. Caricature d'Irène Joliot, par Vige Langevin, Iconographies de l'Institut du radium, 1950.
  12. Biographie d'Olivier Georges Pagès. L'auteur mentionne Vige Langevin en tant que sa marraine spirituelle.
  13. Deuxième congrès international d'esthétique et de science de l'art, Paris, 1937.
  14. (en) Agnes Humbert, Resistance: Memoirs of Occupied France, A&C Black, (ISBN 978-1-4088-0162-8) [lire en ligne (page consultée le 2024-06-15)] 
  15. Art-Based Games, de Don Pavey, Routledge Revivals, 1979. Dans ce livre daté de 1979, au paragraphe Games of the imagination as scenario projects, Don Pavey relève l'importance du travail avec ses élèves de Vige Langevin, dont il mentionne par ailleurs le rôle actif dans la Résistance.
  16. Le cheval de Troie, par Vige Langevin, MNAM, 1953, sur navigart.fr.
  17. Madame Vige Langevin, professeur de dessin à Paris, fait au Cercle municipal une conférence intitulée "Peintures et dessins collectifs des enfants", Bulletin d'information du service information et presse du Luxembourg, 30 juin 1951.
  18. (en) Internet Archive, School Arts 1959-06: Vol 58 Iss 10, Davis Publications, Incorporated, [lire en ligne (page consultée le 2024-06-15)] 
  19. Robert Gloton, L'art à l'école, (Presses universitaires de France) réédition numérique FeniXX, (ISBN 978-2-7059-0657-3) [lire en ligne (page consultée le 2024-06-15)] 
  20. (en) Don Pavey, Art-Based Games, Taylor & Francis, (1re éd. 1979) (ISBN 978-1-351-04284-0) [lire en ligne (page consultée le 2024-06-15)] 
  21. (en) Roy Osborne, « Obituary: Don Pavey (1922-2015) » (consulté le )
  22. Ils se sont pris pour modèle, par Charles Dudley Gaitskell, Le Courrier de l'UNESCO, 1951.
  23. Art et éducation, recueil d'essais, dirigé par Edwin Ziegfeld, Unesco, 1954, page 127.
  24. Groepstekeningen van kinderen uit Frankrijk vervaardigd onder leiding van Vige Langevin en Jean Lombard, par Willem Sandberg, sur le site du Stedelijk Museum, stedelijk.nl.
  25. Techniques artistiques pour les enfants, collection dirigée par Vige Langevin, Paris, Les Editions du Scarabée, Catalogue général, BNF.
  26. Fêtes rurales vendéennes, par Vige Langevin, Radio-liberté : bulletin de l'association d'auditeurs de TSF, 1938, sur Gallica.
  27. Peintures et dessins collectifs des enfants, par Vige Langevin et Jean Lombard, Paris, Editions du Scarabée, 1950, Collection Techniques artistiques pour les enfants, direction Vige Langevin, non paginé, couverture illustrée.
  28. Art education in France : principles and organization, sur Policy Commons.
  29. L'enseignement, en France, de la musique et de la danse populaires françaises, sur cambridge.org.
  30. Pour le folklore, sur proquest.com.
  31. Patrice Coirault (1875-1959), par Vige Langevin, Arts et traditions populaires, 1959, à consulter sur jstor.org.
  32. Arts et traditions populaires, 1965.
  33. Cahiers laïques, octobre-novembre-décembre 1984.
  34. Cahiers laïques, Cercle parisien de la Ligue française de l'enseignement, 1986.
  35. Les chansons mécréantes, notes de lecture, vie du cercle, collectif, Vige Langevin, 48 pages, sur Google Livres.
  36. Les chansons mécréantes, par Madame Vige Langevin, notes de lecture, vie du cercle, Cercle parisien de la Ligue française de l'enseignement, Cahiers laïques, 1988.
  37. « https://bibnum.explore.psl.eu/s/psl/ark:/18469/mqnd », sur Université PSL (consulté le )

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail des arts
  • Portail de la peinture
  • Portail de la musiquesection Chanson
  • Portail de la danse