Wayna Pitch

Aller à la navigation Aller à la recherche

Wayna Pitch
logo de Wayna Pitch

Création 2011
Personnages clés Jonathan Musset
Forme juridique SARL
Siège social Nantes
Drapeau de la France France
SIREN 538371972[1]
Site web https://www.waynapitch.com/

Wayna Pitch est une société[2] de production et de distribution cinématographique française basée à Nantes.

Histoire

Création

Wayna Pitch est fondée en 2011 par Jonathan Musset en tant que société de production pour créer son film Midnight Globe. Lorsqu'il ne parvient pas à trouver un distributeur au Marché du film du Festival de Cannes[3], le réalisateur décide de distribuer lui-même son long-métrage. Wayna Pitch devient ainsi une société de distribution avec la sortie en salles de Midnight Globe en 2013.

Signification du nom

Le nom Wayna Pitch vient de la montagne Wayna Picchu située au Pérou derrière le Machu Picchu. Ce nom signifie "jeune montagne" et symbolise ici une nouvelle société de distribution se faisant une place près des grandes et anciennes maisons. Le terme "pitch" renvoie à l'univers de l'informatique et de l'innovation (dont est issu le fondateur) où le fait de "pitcher" correspond à la présentation d'une nouveauté. Un "pitch" au cinéma est aussi le résumé d'un scénario. L'orthographe du nom de l'entreprise apparaît comme un jeu de mots autour de la phrase "I wanna pitch" en anglais ("je veux raconter des histoires")[4].

Engagements

Innovation

Venu au cinéma lors de la révolution des caméras numériques DSLR, Jonathan Musset reste attaché à la notion d'innovation au cinéma. Wayna Pitch a ainsi distribué Années 20, un long-métrage complété par des vidéos YouTube enrichissant l'histoire originale. Plusieurs films distribués par l'entreprise sont sélectionnés dans des festivals réputés défricheurs tels que Locarno, Venise ou Rotterdam.

Défense d'un cinéma d'auteur différent

Wayna Pitch met en avant un cinéma d'auteur souvent créé par de jeunes cinéastes avec beaucoup de premiers ou deuxièmes longs-métrages, comme ceux d'Anita Rocha da Silveira, de Hadas Ben Aroya ou d'Annabelle Attanasio. L'entreprise tend à la parité dans les cinéastes représentés[5] et se fait remarquer par le soutien de nombreux films mettant en avant des protagonistes féminines dans des rôles non-stéréotypés. Jonathan Musset dit chercher "une façon unique de parler d'un thème"[4].

Écologie et cinéma équitable

Wayna Pitch défend une forme de sobriété à la fois dans la création des films et dans leur distribution. L'entreprise est à l'origine du label Cinéma équitable attribué à des œuvres au budget modeste et traitant d'un thème défendu par des associations caritatives, lesquelles sont soutenues financièrement par les bénéfices du film. Elle met également en place des process de travail avec les exploitants fondés sur la sobriété énergétique comme l'envoi des DCP sur des clés réutilisées[6].

Priorité de la salle et support physique

Wayna Pitch défend la sortie des œuvres cinématographiques en salles en tant que membre du Syndicat des distributeurs indépendants. Le fondateur publie notamment un communiqué de presse en 2023[7] appelant à une réglementation sur la datation des sorties au cinéma[8] et à la bienveillance entre distributeurs[9]. L'entreprise édite les films distribués en salles sur support physique et signe l'appel des 50 des éditeurs vidéo en 2020[10].

Filmographie partielle

Année de
1re sortie
Titre français Titre original
(si différent)
Réalisateur(s) Pays
d'origine(s)
2023 Le Plongeur[11] - Francis Leclerc Drapeau du Canada Canada
2023 Tinnitus - Gregorio Graziosi Drapeau du Brésil Brésil
2023 Règle 34[12] Regra 34 Julia Murat Drapeau du Brésil Brésil
2023 Noémie dit oui - Geneviève Albert Drapeau du Canada Canada
2023 Pulse Heartbeast Aino Suni Drapeau de la France France, Drapeau de la Finlande Finlande
2023 Alis - Clare Weiskopf et Nicolás van Hemelryck Drapeau de la Colombie Colombie, Drapeau de la Roumanie Roumanie
Drapeau du Chili Chili
2022 Despedida - Luciana Mazeto et Vinícius Lopes Drapeau du Brésil Brésil
2022 Méduse - Sophie Levy Drapeau de la France France
2022 Jeunesse en sursis Stop-Zemlia Kateryna Gornostai Drapeau de l'Ukraine Ukraine
2022 All Eyes Off Me מישהו יאהב מישהו Hadas Ben Aroya Drapeau d’Israël Israël
2022 Années 20[13] - Elisabeth Vogler Drapeau de la France France
2022 Medusa[14] - Anita Rocha da Silveira Drapeau du Brésil Brésil
2021 Slam - Partho Sen-Gupta Drapeau de la France France, Drapeau de l'Australie Australie
2021 La Jeune Fille et l'Araignée - Ramon et Silvan Zürcher Drapeau de la Suisse Suisse
2021 Je m'appelle Bagdad Meu Nome é Bagdád Caru Alves de Souza Drapeau du Brésil Brésil
2021 Irmã, sœurs à la fin du monde Irmã Luciana Mazeto et Vinícius Lopes Drapeau du Brésil Brésil
2020 Mickey and the Bear - Annabelle Attanasio Drapeau des États-Unis États-Unis
2019 Une colonie - Geneviève Dulude-De Celles Drapeau du Canada Canada
2019 303 - Hans Weingartner Drapeau de l'Allemagne Allemagne
2019 Versus[15],[16] - François Valla Drapeau de la France France
2018 People That Are Not Me Anashim shehem lo ani Hadas Ben Aroya Drapeau d’Israël Israël
2017 Problemski Hotel - Manu Riche Drapeau de la Belgique Belgique
2017 Tapis rouge[17] - Frédéric Baillif et Kantarama Gahigiri Drapeau de la Suisse Suisse
2017 Mate-me por favor - Anita Rocha da Silveira Drapeau du Brésil Brésil
2013 Midnight Globe - Jonathan Musset Drapeau de la France France

Liens externes

Site professionnels, Site spectateurs

Notes et références

  1. https://annuaire-entreprises.data.gouv.fr/entreprise/wayna-pitch-538371972
  2. (en) « Toute la donnée des sociétés | SocieteInfo.com », sur https://societeinfo.com/ (consulté le )
  3. « Jonathan Musset, Wayna Pitch – Portrait d’un distributeur en action », sur Culturopoing (consulté le )
  4. 4,0 et 4,1 Ouest-France, « Machecoul-Saint-Même. Jonathan Musset, profession distributeur de films », sur Ouest-France.fr, (consulté le )
  5. https://www.waynapitch.com/about
  6. « Cinema Equitable », sur www.cinema-equitable.com (consulté le )
  7. https://www.boxofficepro.fr/le-cri-dalarme-de-wayna-pitch/
  8. Nicolas Colle, « Wayna Pitch s’insurge contre un manque de régulation de la programmation », sur Ecran Total, (consulté le )
  9. « FILMS », sur Wayna Pitch (consulté le )
  10. Rose Baldous, « “L’Appel des 50” : les éditeurs vidéo demandent l’aide du gouvernement », Les Inrockuptibles,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. « Wayna Pitch en avant sur la jeunesse - Boxoffice Pro », sur www.boxofficepro.fr, (consulté le )
  12. Clarisse Fabre, « « Règle 34 », de Julia Murat : la liberté d’une femme rejouant les fantasmes masculins », Le Monde,‎ (lire en ligne Accès payant, consulté le ).
  13. Giulia Lisi, « « Années 20 » - Quelques heures, ou une vie, à Paris - Maze.fr », sur Maze, (consulté le )
  14. (en-US) Leo Barraclough, « Cannes Directors’ Fortnight Title ‘Medusa’ Picked Up By France’s Wayna Pitch in Deal With Best Friend Forever (EXCLUSIVE) », sur Variety, (consulté le )
  15. « "Versus", thriller psychologique et social au cœur de la violence », sur Franceinfo, (consulté le )
  16. « « Versus » : sous le soleil, le mépris morbide des classes », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. « “Tapis Rouge” commence son Festival de Cannes avant l'heure », sur www.telerama.fr, (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail des entreprises
  • Portail du cinéma