Encyclopédie Wikimonde

Fabrice Michel Balester

Aller à : navigation, rechercher

Fabrice Michel Balester est un écrivain français né le à Marseille[1]. Marié, il a deux enfants.

Biographie

Son deuxième prénom "Michel" n'apparaît pas sur les couvertures de ses publications[2]. Coordinateur dans une grande entreprise française, il se consacre en parallèle à l'écriture de romans noirs depuis l'année 2007. Il participe régulièrement à des manifestations littéraires ainsi qu'à des rencontres cinéma & écriture, tels que le Forum du Cinéma et de l'Écriture de Monaco[3].

Ses trois premiers romans ont fait l'objet de critiques élogieuses dans la presse nationale au travers de médias papier et web (site spécialisé reconnu dans le polar comme k-Libre notamment)[4].

En 2009, il est sélectionné pour le Prix Polar de Cognac pour son deuxième roman policier[5].

En 2011 il signe un contrat de trois romans aux éditions du polar et publie Serial Trader[6].

En 2013, il participe avec 220 autres candidats au Concours international de nouvelles "Marseille capitale européenne de la culture". Il fait partie des treize lauréats qui voient leurs textes publiés dans un collectif soutenu par le journal "Marseille l'hebdo".

En 2014, il signe un retour remarqué dans le monde du polar avec son roman "Les chrysanthèmes de la folie". L'essayiste Québécois Normand Baillargeon écrit la postface de l'ouvrage[7]. Le journaliste Canadien Christophe Rodriguez "offre" à Fabrice Balester son premier article "hors frontières" dans le journal de Montréal, le 30 octobre 2014. il dit de ce livre qu'il est "Finement écrit" et qu'il représente "un petit joyau en soi"[8]. Ecrivain de romans policiers, ancien journaliste et chroniqueur, Jean Contrucci félicite l'auteur pour cette entreprise courageuse en ces temps de "laisser-aller littéraire" sur la page officielle dédiée au livre. [12]

Par ailleurs, Fabrice Balester est l'auteur de dix billets sur le polar américain publiés sur le site d'information indépendant Mediapart. Sur le même espace, en 2015, il crée "Les Polardises", chroniques consacrées aux romans policiers[9],[10].

Bibliographie

  • Le blog de la mort, roman, éd. Lpe, 2007
  • Le gang des sauvages, roman, éd. Aparis, 2008, sélectionné au Prix Polar de Cognac 2009
  • Serial Trader, roman, éd. du Polar, 2012
  • Marseille 2013 Concours de nouvelles, collectif de treize nouvelles/treize auteurs éd Lpe, 2013
  • Les chrysanthèmes de la folie, roman, éd. Polar en Poche, 2014 (postface de l'essayiste Normand Baillargeon)

Voir aussi

Notes et références

  1. [1]
  2. [2]
  3. [3]
  4. [4][5]
  5. [6]
  6. [7]
  7. [8]
  8. [9]
  9. [10]
  10. [11] (http://blogs.mediapart.fr/archive/250113)

Articles connexes

Liens externes

  • Site myspace (https://myspace.com/fabricebalesterpolar)
  • Serial Trader sur googlebooks (https://books.google.fr/books?id=hlmaZwEACAAJ&dq=serial+trader&hl=fr&sa=X&ei=FpcuVaeLB4P0ap_igJAK&ved=0CDcQ6AEwAA)
  • [13] (http://blogues.journaldemontreal.com/christopherodriguez/actualites/fleurs-veneneuses/)
  • [14] (https://myspace.com/fabricebalesterpolar/mixes/streammix-162850/photo/50887152)

Cet article « Fabrice Michel Balester » est issu de Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 189 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).