Encyclopédie Wikimonde

Étienne Renard

Aller à : navigation, rechercher

Officier général francais 3 etoiles.svg Étienne Renard
Naissance
Dombasle-sur-Meurthe
Origine Drapeau de la France France
Arme Cavalerie
Grade Général de Corps d'Armée
Années de service 1955-1995
Commandement 2e Régiment de Dragons
Écoles de Saint-Cyr-Coëtquidan
Distinctions Commandeur de la Légion d'honneur
Commandeur de l'Ordre National du Mérite
Croix de la Valeur Militaire avec deux citations
Officier de la Legion of Merit

Étienne Renard est un général de corps d'armée né le 19 février 1935 à Dombasle-sur-Meurthe, où son père, Georges Renard, était secrétaire général des usines Solvay. Sa mère, Anne Boidot, orpheline de guerre en 1914, a été élevée par les Barrès dont l'épouse Paule Couche était une de ses tantes. Elle choisit comme parrain pour son fils Claude Barrès, son petit-cousin, lequel tint une grande part dans la vocation d'Etienne Renard[1].

  1. Le général RENARD, alors général de Division et commandant les Ecoles de Coëtquidan, eut la joie et le privilège de donner à la 31e promotion de l'E.M.I.A (1991-1993) le nom de son glorieux parrain.

Biographie

Il prépare Saint-Cyr au Lycée Poincaré de Nancy (Corniche Drouot) puis à la Corniche du Lycée Victor Hugo de Besançon (Corniche Denfert-Rochereau). Saint-cyrien de la promotion Maréchal Franchet d'Espérey (1955-1957), il choisit à sa sortie l'Arme Blindée Cavalerie et rejoint l’École d'Application de l'Arme Blindée Cavalerie à Saumur.

À sa sortie de Saumur, il rejoint en Algérie le 6e Régiment de Chasseurs d'Afrique, dans Ouarsenis oranais, où il sert comme chef de peloton et officier de renseignement. Instructeur à l’École de l'Arme Blindée Cavalerie à son retour d'Algérie (1961-1964), il forme des élèves officiers de réserve (4e Division d'Instruction) et d'active (2e Division d'Instruction). Après l’École d’État-major à Paris, il prend le commandement du 4e Escadron du 1e Régiment de Dragons à Lure, escadron canon sur AMX 13 qui deviendra porté à cette époque (tout comme le 3° Escadron), échangeant ses chars pour des AMX 13 VTT avec son régiment frère et voisin le 35e Régiment d'Infanterie de Belfort.

À l'issue de son temps de commandement (1966-1968), il sert à l'État-Major de la 3e Division Blindée à Fribourg (RFA) au sein du 3e Bureau. Désigné pour suivre le cours du Command and General Staff College (CGSC) aux États-Unis, il rejoint Fort-Leaveworth en 1970-1971. À son retour il sert comme officier rédacteur au sein de l'Inspection de l"Arme Blindée Cavalerie (avenue Octave Gréard) où il prépare le concours de l’École de Guerre française cette fois. Stagiaire le la 88e Promotion de l’École Supérieure de Guerre puis du Cours Supérieur Interarmées, il est désigné à sa sortie comme commandant en second du 1er Régiment de Dragons et rejoint Lure pour la deuxième fois de 1976 à 1978.

En 1978, il est choisi comme aide-de-camp du Président Valéry Giscard d'Estaing et servira à ce poste jusqu'à la fin de septennat en 1981. Chef de Corps du 2e Régiment de Dragons à Haguenau (1982-1984) il rejoint à nouveau l'Inspection de l'Arme Blindée Cavalerie en tant que chef d'État-Major. Nommé général de brigade, il sert comme général adjoint-opérations de la 2e Division Blindée à Versailles puis comme général adjoint-opérations de l'État-Major du 2e Corps d'Armée, stationné à Baden-Baden.

Nommé à la tête des Écoles de Saint-Cyr-Coëtquidan (1989-1992), il est promu général de division. en 1992, il prend la tête de la Mission Militaire Française (MMF) auprès du Supreme Allied Commander Europe (SACEUR) à Mons (Belgique) et promu général de corps d'armée. Il sert à la tête de cette mission jusqu'à sa mise en 2e Section des officiers généraux en février 1995.

Le général de corps d'armée Étienne Renard est Commandeur de la Légion d'Honneur et de l'Ordre National du Mérite et titulaire de la Croix de la Valeur Militaire avec deux citations. Titulaire de plusieurs décorations étrangères et notamment officier de la Legion of Merit américaine.

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).