Abdel Bounane

Aller à la navigation Aller à la recherche
Abdel Bounane
une illustration sous licence libre serait bienvenue

Abdel Bounane est un entrepreneur français. Il a fondé le magazine Amusement, il est aujourd'hui président de Bright, producteur de contenus digitaux interactifs. Il a créé plusieurs entreprises liées à la création et au digital.

Bright

En 2015, il lance Bright, plateforme d'art numérique pour les marques, les espaces publics et les villes[1],[2],[3]. La plateforme a été remarquée comme étant l'une des rares initiatives à proposer un business model à l'art numérique[4].

En 2019, Bright se concentre sur les contenus et expériences digitales : contenus et infographies 3D, sites immersifs, réalité augmentée et virtuelle, jeux-vidéo.

En 2020 Bright co-produit "Prisme7", le premier jeu-vidéo du Centre Pompidou, ainsi que "Unpresidential !", jeu vidéo de combat parodique opposant les candidats à l'élection américaine Donald Trump et Joe Biden.

Amusement magazine

Il a fondé Amusement, magazine lifestyle consacré aux cultures du numérique de 2008 à 2013.

En 2008, Amusement lance le premier magazine connecté à Internet grâce à une puce NFC, donnant accès à 5 œuvres numériques[5],[6].

Le magazine a produit plusieurs initiatives liées, telles Amuse Me (service de création de jeu vidéo et de pantalon sur-mesure)[7], Amusement Gallery (concept-store de La Gaité Lyrique), et AMSMNT (agence de contenus créatifs pour les marques).

Chroniques

Il réalise régulièrement des chroniques sur les cultures numériques pour la télévision, radio et presse.

  • Depuis 2014 il présente L'Année du web sur Canal+[8].
  • L'Obs : de 2013 à 2021, chroniques numérique et société
  • France Culture : de 2009 à 2010, chroniques Jeux vidéo et société sur Minuit 10 produit par Laurent Goumarre.
  • Canal+ : de 2010 à 2013, chroniques numérique et société sur Canal+ (La Matinale) avec Maïtena Biraben[9] ; de 2010 a 2011, chroniques numérique et politique pour Un autre midi avec Victor Robert ; de 2014 à 2015, chroniques numériques et culture pour Clique avec Mouloud Achour[10] ; de 2012 à 2015, chroniques création digitale pour L'Œil de links et L'Année du web créatif[11] ; de 2010 à 2016 il a écrit aussi régulièrement pour les magazines L'Obs et GQ.

Références

  1. « L'art numérique s'ouvre au grand public », sur Challenges
  2. « L'art numérique sert l'image des marques », sur Les Echos
  3. « Digital curator », sur SAATCHI
  4. « Une révolution pour le monde de l'art », sur BFM
  5. (en) « The future of press ? », sur The Daily Telegraph
  6. « Amusement, le magazine doué d'une puce », sur Le Monde
  7. (en) « Inspired by your life, a custom-made videogame », sur The New York Times
  8. « L'année du web créatif », sur Telerama
  9. « La Matinale, de retour », sur Huffington Post
  10. « Clique, à l'assaut de la contre culture », sur Les Inrocks
  11. « L'année du web créatif », sur Le Monde

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la télévision
  • Portail des technologies
  • Portail de la culture
  • Portail du jeu vidéo
  • Portail du journalisme
  • Portail de la France