Ben M'Hamed El Abdi

Aller à la navigation Aller à la recherche

Ben M'Hamed El Abdi

بن محمد العبدي

[[Fichier:Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 775 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).|200px|alt=Image illustrative de l’article Ben M'Hamed El Abdi]]
Biographie
Nom Mohammed Rochdi
Nationalité Drapeau du Maroc Marocain
Naissance
Mazagan (Maroc)
Décès 4 septembre 1981
El Jadida (Maroc)
Taille Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 775 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). m (Erreur d’expression : opérateur < inattendu. Erreur d’expression : opérateur < inattendu.)
Période pro. 1951-1968
Poste Gardien de but
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1951-1955 SC Mazagan
1956-1968 Difaâ d'El Jadida
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
Maroc -20 ans
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels (amicaux validés par la FIFA compris).
Dernière mise à jour : 26 avril 2022

Mohammed Rochdi (en arabe : محمد رشدي ), plus connu sous le nom de Ben M’hamed El Abdi[1] (en arabe : بن محمد العبدي) (né en à Mazagan, l’actuelle El Jadida, et mort le 4 septembre 1981[2]), est un joueur de football marocain qui a évolué au poste de gardien de but au Difaâ Hassani d'El Jadida pendant la majeure partie de sa carrière.

Ben M'Hamed El Abdi est un joueur professionnel marocain avec au moins 30 matchs de première division, en plus d'avoir été un international espoir (U-21). De plus, le stade du DHJ porte son nom (Stade Ben M'Hamed El Abdi).

Biographie

Carrière en club

Durant la période du protectorat français au Maroc, il était très fréquent de voir des européens (français ou espagnols) à la tête de clubs ou de ligues sportives. En revanche, les joueurs étaient principalement des marocains recrutés pour leur talent au jeu du ballon rond lors des parties de football de plage. C’est ainsi qu’El Abdi et plusieurs autres fabuleux sportifs ont commencé leur carrière[3].

Surnommé l’oiseau du Maroc, il a commencé à défendre les couleurs du Sporting Club de Mazagan[4] en 1951. À la suite de la dissolution du S.C.M., il a fini par rejoindre le Difaâ Hassani d'El Jadida en 1956, issu de la fusion entre son ancien club et le Hassania de la Médina[2]. Il était présent lors de la descente du club en deuxième division et lors de sa remontée en première division, sa division actuelle. Plusieurs clubs comme Le Havre AC ou les Girondins de Bordeaux se sont intéressés à lui.

Carrière en sélection

Il a également joué pour l’équipe nationale du Maroc junior[2]. Ayant côtoyé d'autres légendes comme Just Fontaine [2] et Larbi Benbarek, El Abdi a participé à plusieurs compétitions, notamment :

  • La Coupe de France: Entre 1954 et 1956, les clubs nord-africains de première ou de seconde division pouvaient y participer ;
  • La Coupe d'Afrique du Nord en 1956: Elle a disparu dans la même année en raison de l’indépendance de l’Empire Chérifien et de la Tunisie ;
  • La Coupe du Maroc (qui se nomme aujourd’hui la Coupe du Trône) ;
  • Le Championnat du Maroc (aussi appelé Botola Pro1).

Hommage et postérité

Le stade du DHJ, à El Jadida, qui se nommait le stade Archambault (Archambaud ou encore Archam Baud) a été baptisé Stade Ben M’Hamed El Abdi, en l’honneur de ce légendaire et inoubliable gardien de but, considéré comme étant le plus grand joueur de l’histoire de cette équipe[5].

Notes et références

  1. Ou encore M'Hamed El Abdi ou simplement El Abdi.
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 Mohamed Idrissi Kaitouni, « Ben M'Hamed Laabdi n'est plus », L'opinion,‎ (lire en ligne)
  3. Abdelmajid Nejdi, « Historique du sport à Mazagan », Maghress,‎ (lire en ligne)
  4. Driss Hanbali, « Hommage (À Ben M'Hamed Laâbdi) », L'opinion,‎ (lire en ligne)
  5. Said El Mansour Cherkaoui, « Abdellatif Chiadmi et le Difaa Hassani Jadidi - DHJ », Made in Mazagan,‎ (lire en ligne)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).