Chapelet des Cinq Plaies

Aller à la navigation Aller à la recherche
Représentation des cinq plaies du Christ à l'église de Logonna-Daoulas, Bretagne.

Le chapelet des Cinq Plaies du Christ est une prière catholique récitée sur un chapelet, approuvée par le pape Léon XII en 1823.

Histoire

Le chapelet est une création de la congrégation de la Passion de Jésus-Christ qui est une dévotion aux Cinq Plaies du Christ[1],[2]. Cela constitue un moyen d'exprimer la dévotion à la Passion[3].

Ce chapelet a été conçu par Paul Aloysius, le sixième supérieur général des Passionistes. La dévotion honore le mystère de la Résurrection du Christ. Le pape Léon XII approuva le chapelet en 1823[4].

Le chapelet se dit sur un chapelet spécial : on disait aussi, chaque jour, cinq Pater Noster et Ave Maria en l'honneur des Cinq Plaies, comme on récitait quotidiennement la prière à Jésus crucifié. De nombreuses indulgences furent rattachées à la Couronne des Cinq Plaies des pères Passionnistes de l'église Saint-Jean-et-Sain-Paul de Rome, par le pape Léon XII par un décret du [5].

Forme du chapelet

Ce chapelet a 25 billes, groupées en 5 groupes. Le Gloria Patri est récité sur chaque bille[6]. À la fin de chaque groupe de billes, un "Je vous salue Marie" est prononcé en l'honneur du chagrin de Marie. À la fin du chapelet, trois "Je vous salue Marie" sont prononcés pour honorer ses larmes.

La prière

Sur les cinq séries de cinq grains, en méditation des cinq plaies de Jésus Crucifié (pieds, mains, côté)

  1. Réciter cinq "Gloire au Père"
  2. Sur les trois grains séparés, réciter un "Notre Père", un "Je vous Salue Marie" et un "Gloire au Père"

On peut commencer et terminer le chapelet en faisant cinq fois le signe de croix, en souvenir des cinq plaies.

On peut en outre, sur chaque plaie symbolisée par une médaille, réciter l’invocation du chapelet des Saintes Plaies : « Père éternel, je vous offre les Plaies de Notre-Seigneur Jésus-Christ. Pour guérir celles de nos âmes ».

Source

Notes et références

  1. (en) Henry Charles Lea, A History of Auricular Confession and Indulgences in the Latin Church, Adamant Media Corp, (ISBN 1-4021-6108-5) [lire en ligne], p. 525 
  2. Marzena Devoud, « Le chapelet des cinq plaies du Christ pour ressentir son infini amour », Aleteia,‎ (lire en ligne, consulté le )
  3. (en) Warren Womack C.P., « Chaplet of the Five Wounds: Its history blessing and indulgences », The Passionist,‎ , p. 270-274, 333-334 (lire en ligne)
  4. (en) Ann Ball, Encyclopedia of Catholic Devotions and Practices, Our Sunday Visitor Publishing, (ISBN 0-87973-910-X) [lire en ligne], p. 123-124 .
  5. Jean Baptiste Bouvier, Traité dogmatique et pratique des indulgences [lire en ligne], p. 168 .
  6. (en) Ann Ball, Encyclopedia of Catholic Devotions and Practices, Our Sunday Visitor Publishing, (ISBN 0-87973-910-X) [lire en ligne], p. 124 .

Voir aussi

Articles liés

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail du catholicisme