Commission EAT-Lancet

Aller à la navigation Aller à la recherche

La commission EAT-Lancet sur l’alimentation, la planète et la santé est une initiative de la plateforme scientifique mondiale pour la transformation du système alimentaire EAT et de la revue scientifique médicale britannique The Lancet.

Historique

Ce projet de trois ans, dirigé par Walter Willett (en), réunit 37 experts multidisciplinaires provenant de seize pays qui tentent de trouver des solutions à la constatation que « nourrir une population croissante qui atteindra 10 milliards de personnes d’ici 2050 avec une alimentation saine et respectueuse de l’environnement sera impossible sans transformer radicalement les habitudes alimentaires de la population mondiale, améliorer la production alimentaire et réduire le gaspillage alimentaire »[1]. Le directeur de l'Institut international de recherche sur les politiques alimentaires Shenggen Fan (en) est l'un de ses commissaires[2].

Rapport de la commission

Le rapport de synthèse de la commission, publié le 16 janvier 2019, propose une régime planétaire (en) dont l’objectif principal est de réduire considérablement la viande, les œufs, les produits laitiers et les légumes féculents et de limiter la consommation d'aliments à 2500 calories par jour[3].

Impact médiatique

Depuis sa publication, le rapport Food in the Anthropocene: the EAT–Lancet Commission on healthy diets from sustainable food systems a généré plus de 5800 articles dans 118 pays et plus d’un million de partages sur les médias sociaux[4].

Critiques

En avril 2019 l’OMS retire son appuis au régime alimentaire EAT-Lancet[5].

Notes et références

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).