Compagnie des voisins

Aller à la navigation Aller à la recherche

La Compagnie des voisins a été créée en 1983 par Claude Merle, un plasticien français né en 1949, sculpteur de mannequins en résine à taille humaine, dont le travail s’inscrit dans la lignée de Ron Mueck, Sam Jinks et George Segal.

Carrière et œuvres

La Compagnie des voisins compte 80 personnages. Tous représentent des gens du peuple dans des situations coutumières (l’étal d’un boucher avec ses clients, une noce à table, un paysan et son cochon, un tripot, une fanfare jouant une musique désaccordée etc.) L’originalité de son travail consiste à les mettre en scène d’une manière susceptible de créer tout à la fois chez le spectateur le malaise et le rire. « J’ai commencé par faire des “monstres” et puis je me suis rendu compte que plus mes mannequins étaient naturels, plus ils produisaient de l’effet », déclare-t-il[1].

Expositions

Les Voisins ont été exposés à plus de 300 reprises dans des théâtres, des musées ou des festivals en France et dans le monde : ainsi, en 1989, aux États-Unis, dans la ville de Houston à l’occasion du bicentenaire de la Révolution française, en 1991 à la Semaine européenne de Cardiff (Grande-Bretagne), en 1994 au Festival des arts de Perth (Australie) et de Wellington (Nouvelle Zélande), en 2001 à la Biennale de la marionnette à la Grande Halle de La Villette à Paris, en 2002 au festival Castoriadis de Tinos (Grèce), en 2003 au festival Juste pour rire de Montréal (Canada), en 2008 au Festival d’humour de Morges (Suisse), et, plus récemment, en 2019, au festival Les Unes fois d’un soir de Huy (Belgique).

Quelques mannequins, fabriqués sur commande, sont exposés de manière permanente dans des lieux tels que le musée Joan Bodon (Aveyron), le musée des curiosités (Nice), le Palais des bonbons (Montélimar).

Notes et références

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de l’art contemporain