Encyclopédie Wikimonde

Demba Diop (Ivoirien)

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Demba Diop est un homme d’affaires ivoirien,  expert en télécommunications,  né à Paris, le 9 octobre 1972. Il est membre du Comité de Régulation de l’Autorité de Régulation des Telecom/TIC de Côte d'Ivoire[1].

Enfance

Fils de  Adama Diop, avocat mauritanien inscrit au barreau de Nouakchott en 1976, et de Safoura Fadiga, une économiste et enseignante chercheur au Département de sociologie politique à l’université de Cocody (Abidjan, Côte d’Ivoire), Demba Diop passe une bonne partie de son enfance à Abidjan, avant de rejoindre les États-Unis pour y continuer ses études[2].

Parcours

Demba Diop a fait ses études secondaires à l'École Militaire Préparatoire Technique (EMPT) de Bingerville, puis au Lycée Scientifique de Yamoussoukro avant de se rendre au Minnesota, aux États-Unis après son baccalauréat en 1991 pour y obtenir un diplôme d'ingénieur Électronique et Informatique de St. Cloud State University[3]. Il intégrera ensuite  Harvard Business School[4] afin de suivre un Executive Program[5].

Carrière au service de l’État

En janvier 2006, Demba Diop intègre le Ministère des Nouvelles Technologies de l’Information et des Télécommunications (MNTIT) Côte d’Ivoire en tant que conseiller spécial chargé de l’Économie Numérique[2]. En janvier 2013, il est nommé à la tête du comité d’organisation de l’Afrobasket[6],[7]. Quelques mois après, il rejoint, par décret ministériel[8], le Conseil de Régulation des Télécoms en Côte d’Ivoire en mai 2013[2].

Engagement social

Demba Diop est avec sa compatriote la députée Yasmina Ouegnin, membre des Leaders du Futur 2012 du Forum du CRANS MONTANA. Suite à la crise post-électorale qu’a connu la Côte d’Ivoire, Demba Diop crée un mouvement pacifique dénommé « Plus Jamais ça ! », proposant un nouveau vivre-ensemble qui repose sur une Charte écrite par lui-même. En Juin 2011, avec neuf autres leaders d’opinion ivoiriens, il crée “Pour Une Côte d’Ivoire Nouvelle”, une association avec plus d’un million d’adhérents,  dont il est le Président.

Références

  1. Demba Diop, président de l’Association pour une Côte d’Ivoire nouvelle, « Les data en Côte d’Ivoire, quelles perspectives ? », sur Agence Ecofin (consulté le 12 mars 2016)
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 « Demba DIOP (Membre du Comité de Régulation de l`Autorité de Régulation des Telecom/TIC de Côte d`Ivoire ) - Abidjan.net Qui est Qui », sur Abidjan.net (consulté le 12 mars 2016)
  3. E.V, « Portaits: ce pays a du talent », Afrique Magazine, no 318,‎ , p. 90-91
  4. Sann Severin, « Demba Diop : Symbole d’une jeunesse émergente », Nord-Sud Quotidien, no N2677,‎
  5. Thiesvision.com, « Portrait: Demba Diop, Directeur Général de MTN Business Côte d’Ivoire », sur Restez informés sur Téranga Vision Médias, site N°1 sur l'information régionale (consulté le 12 mars 2016)
  6. Publié par Franck OROCOTI pour Africa Top SportsJournaliste à Africa Top Sports Premier portail sportif Africain http://www.africatopsports.com, « Côte d’Ivoire/ Afrobasket 2013 Masculin : Demba Diop démissionne ! », sur Africa Top Sports (consulté le 3 avril 2016)
  7. Franck Ettien, « Demba Diop (ex-DGA de MTN Côte d'Ivoire) : « Nous devons gagner la bataille des réseaux sociaux » », La matinale, no 312,‎ , p. 90
  8. « Côte d'Ivoire : Communiqué du conseil des ministres du mercredi 22 mai 2013 et nominations - Koaci Infos », sur KOACI (consulté le 3 avril 2016)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).