Encyclopédie Wikimonde

Don de jeûne

Aller à : navigation, rechercher

Le don de jeûne est le terme utilisé dans l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours pour désigner l'argent ou les produits de base donnés à l'Église qui les utilise pour venir en aide aux personnes dans le besoin.

Historique

Les saints des derniers jours sont encouragés à jeûner une fois par mois pendant le dimanche de jeûne et à donner à l'Église l'argent économisé par les repas non pris. Ceux qui peuvent se permettre d'être plus généreux sont encouragés à donner davantage pour le bénéfice des personnes dans le besoin[1].

Lorsque les pionniers mormons se sont installés dans l'ouest des États-Unis (1847), les dirigeants de l'Église les ont exhortés à jeûner le premier jeudi de chaque mois et à faire don de la nourriture ainsi économisée. Ces denrées alimentaires étaient stockées dans de petits bâtiments nommés magasins de l’évêque. Au fil du temps, cette pratique a changé : les membres de l'Église, qui étaient essentiellement agriculteurs et ouvriers, ont eu des difficultés à jeûner un jour de travail ordinaire, de sorte que le jour de jeûne a été déplacé au dimanche. Plus tard, quand l’argent a été d'un usage plus courant en Utah, les membres de l'Église ont commencé à faire leurs dons en espèces.

Objectifs

Les dons provenant des dons de jeûne ne sont pas utilisés aux mêmes fins que ceux de la dîme. Concrètement, les dons de jeûne sont utilisés pour fournir de la nourriture, des abris, des vêtements et autres équipements de première nécessité à ceux qui sont dans le besoin, concrétisant Ésaïe 58:6-11, avec des bénédictions pour le donneur et le receveur. Les fonds de la dîme sont utilisés pour le fonctionnement général de l'Église : la construction et l'entretien des bâtiments (églises, temples, établissements scolaires) et l'œuvre missionnaire et généalogique.

Collecte

Les membres de l'Église contribuent mensuellement au don de jeûne, de façon volontaire.

Distribution

Les dons de jeûne sont essentiellement des fonds à la disposition de l'évêque (pour le bénéfice des personnes dans le besoin) dans la zone où ils ont été collectés, puis l'excédent est partagé avec le reste de l'Église, tout d'abord au niveau du pieu (diocèse), puis à un niveau plus élargi.

But du don de jeûne et prudence financière

En pourvoyant aux besoins des nécessiteux grâce à l’utilisation des fonds provenant du don de jeûne, chaque évêque (dirigeant local) encourage les personnes et leurs familles à devenir autonomes par le désendettement, la recherche des possibilités de travail ou l'amélioration des revenus par l'éducation et la formation professionnelle, à appliquer le principe de la dîme et à participer aux offrandes, en rappelant les bénédictions spirituelles et temporelles qui sont liées à ces principes, telles qu'elles sont décrites dans l'Ancien Testament (voir Malachie 3:8-12)[2].

Références

  1. http://lds.org "Proper observance of fast Sunday includes going without food and drink for two consecutive meals, attending fast and testimony meeting, and giving a fast offering to help care for those in need." Accessed 9 Jan. 2009
  2. Ensign June 1980, "Questions about Coping Financially: Welfare Services Suggests Some Answers", p. 12

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).