Fédération Cinov

Aller à la navigation Aller à la recherche

Erreur Lua dans Module:Infobox/Localdata à la ligne 29 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). La Fédération Cinov est une fédération patronale française représentative de 15 fédérations régionales et de 13 syndicats des métiers de la prestation de services intellectuels du conseil, de l'ingénierie et du numérique. La fédération CINOV est membre de la confédération des PME (CPME)[1]. Elle joue auprès de la CPME un rôle similaire à celui de la fédération Syntec au sein du Medef.

Histoire

Immeuble au n° 1 de la rue Danton à Paris.

En 1912, quelques « ingénieurs civils » créent place de la Madeleine à Paris la Chambre des Ingénieurs-Conseils et Ingénieurs-Experts de France afin de défendre la profession d'ingénieur-conseil. Un an plus tard, avec leurs homologues suisses et belges : la Fédération Internationale des Ingénieurs-Conseils (FIDIC) qu'elle préside pendant 20 ans[2].

Pendant la Première Guerre mondiale, les ingénieurs développent leur rôle de rationalisation et d'organisation de la production, l'ingénieur-conseil est né : le titre est réglementé par la loi du , tandis que la CICF s'installe dans les locaux de la société de François Hennebique, l'un des inventeurs du béton armé[2].

En , elle s'associe à Léon Gingembre pour créer la Confédération Générale des petites et moyennes entreprises, l'actuelle CGPME, qu'elle administre en qualité de membre fondateur[3].

Dans les années 1950, la CICF regroupe les ingénieurs-conseils maîtres d’œuvre, les ingénieurs-conseils du BTP, les ingénieurs-conseils de l'industrie et de l'agriculture, les ingénieurs-conseils experts, présidés et fédérés par un expert en brevets.

Dans les années 1960, apparaissent les ingénieurs-conseils des techniques de second œuvre.

En 1988, le CICF signe avec la Fédération Syntec la convention collective nationale des personnels des bureaux d'études techniques, des cabinets d'ingénieurs-conseils et des sociétés de conseil (n° 3018)[4].

En , la CICF fête ses cent ans et change de nom. Elle devient la Fédération Cinov, Fédération des syndicats des métiers de la prestation intellectuelle du Conseil, de l'Ingénierie et du Numérique. La Fédération Cinov appartient à la Branche professionnelle des Bureaux d'Études Techniques, Ingénieurs Conseils (dite "Branche BETIC").

Cinov n'est pas un acronyme[5].

Organisation

La Fédération Cinov fait partie de la branche BETIC (Bureaux d’études techniques, cabinets d’ingénieurs-conseils et des sociétés de conseils).

La Fédération Cinov est l’interlocutrice au nom de la branche professionnelle BETIC des ministères, des collectivités locales, des organismes publics ou associatifs. Elle est également membre fondatrice et administratrice des principaux organismes nationaux et internationaux suivants : les confédérations nationales CPME[6] et UNAPL[7], l’Opérateur de Compétences (OPCO) Atlas[8] et FIF.PL[9], les organismes de qualification OPQIBI[10] et ISQ-OPQCM,[11]les fédérations internationales, et européennes FIDIC[12]et EFCA[13], l’IPTIC[14] (Institut de Promotion des Techniques de l’Ingénierie et du Conseil), l’OPIIEC[15](observatoire paritaire), l’Association Bilan carbone[16], l’Alliance HQE[17], ADN Construction[18] et CONSTRUCTION21[19].

Activité de lobbying

Cinov et deux de ses syndicats adhérents, Cinov IT et Cinov Construction, sont enregistrés à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique comme exerçant des activités de lobbying en France, pour des montants respectifs qui n'excèdent pas 50000[20], 10 000[21] et 10000 euros[22] pour l'année 2021.

Notes et références

  1. Annuaire des membres de la CPME.
  2. 2,0 et 2,1 http://munci.org/Historique-de-la-Branche-et-de-la-Convention-SYNTEC-CICF
  3. La CICF est membre fondateur et administrateur des principaux organismes nationaux et internationaux : les confédérations nationales CGPME et UNAPL, les fonds d’assurance formation FAFIEC et FIF PL, les organismes de qualification OPQIBI et OPQCM et les fédérations internationales et européennes FIDIC et EFCA.
  4. Convention collective CICF-SYNTEC
  5. [1]
  6. « Confédération des petites et moyennes entreprises | CPME », sur www.cpme.fr (consulté le )
  7. « UNAPL », sur UNAPL (consulté le )
  8. « Opco Atlas | Atlas est l'opérateur de compétences des services financiers et du conseil », sur www.opco-atlas.fr (consulté le )
  9. « FIF PL | FIF PL », sur www.fifpl.fr (consulté le )
  10. « La qualification OPQIBI:la marque de l'ingénierie compétente », sur www.opqibi.com (consulté le )
  11. « ISQ - Organisme certificateur - Page d'accueil » (consulté le )
  12. « FIDIC | International Federation of Consulting Engineers | The Global Voice of Consulting Engineers », sur fidic.org (consulté le )
  13. « Accueil | EFCA, Expert-comptable immobilier - Paris », sur www.efca-europe.com (consulté le )
  14. « IPTIC : Accueil », sur IPTIC (consulté le )
  15. « Accueil | Opiiec GPEC », sur www.opiiec.fr (consulté le )
  16. « https://www.associationbilancarbone.fr/ » (consulté le )
  17. « Alliance HQE-GBC – Alliance des professionnels pour un cadre de vie durable » (consulté le )
  18. (en-US) « ADNc | » (consulté le )
  19. « Construction21, le média social du bâtiment et de la ville durable », sur construction21.org (consulté le )
  20. « Fiche Organisation « Haute Autorité pour la transparence de la vie publique », sur www.hatvp.fr (consulté le )
  21. « Fiche Organisation « Haute Autorité pour la transparence de la vie publique », sur www.hatvp.fr (consulté le )
  22. « Fiche Organisation « Haute Autorité pour la transparence de la vie publique », sur www.hatvp.fr (consulté le )

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).