Encyclopédie Wikimonde

François Haguier

Aller à : navigation, rechercher

François Haguier est un artiste-peintre abstrait contemporain français, né le 18 juillet 1969 à Rouen[1].

Biographie

François Haguier, artiste peintre abstrait, est né en 1969 en France à Rouen. Il émigre au Québec en 1995. Graphiste de profession[2], après avoir travaillé 7 ans comme graphiste programmeur multimédia chez Groupe Everest, il crée Artsversus multimedia en 2003.

Passionné par les arts plastiques, en 2010, il commence à peindre à l'acrylique, sur toile et panneau de bois, des paysages abstraits.

En septembre 2013, il expose pour la première fois à la galerie Courtemanche de Magog, en Estrie[3].

De mai à août 2015, il expose au Centre culturel Y.L. Bombardier, à Valcourt, exposition Ondes de choc, une trentaine de toiles abstraites lyrique, abstraite paysagere et Skyline.

Discours Vernissage expo Ondes de choc - mai 2015

Ayant des influences aussi diverses que la calligraphie japonaise, l’abstraction lyrique et le surréalisme, cet autodidacte du pinceau laisse libre cours à une gestuelle bien inspirée. S’appuyant sur ses connaissances en informatique, il esquisse les premières idées picturales de son tableau. Choix de teintes, sélection des formes et équilibre de la composition sont les éléments préliminaires qu’il manigance derrière son écran. Vient ensuite tout le travail avec la matière. Tons intenses ou en filigrane, pâte épaisse ou lisse, couleurs épurées ou en surcharge, il laisse toute la créativité habiter son esprit.

Dans son processus de création, naviguant entre la technologie et l’art traditionnel, il est fréquent qu’un tableau presque terminé soit pris en photo et qu’il retourne à la table à dessin numérique, permettant ainsi de faire évoluer la création en optimisant toutes les ressources à la disposition de l’artiste. »

Depuis le printemps 2015, il étudie une nouvelle approche picturale basée sur la prémisse du « Less is more». Simplifiant au maximum mes abstractions paysagères, il mélange de fines couches d’acrylique, pour ensuite les effacer partiellement sous le frontement de brosses et papiers sablés. Des payages minimalistes, souvent monochromes, s’étendent sur des surfaces carrées de formats moyens, laissant le spectateur libre de toute interprétation formelle.

Références

  1. « Haguier, François », sur galeriebeauchamp.com
  2. Christine Bureau, « L'art graphique de François Haguier », sur lapresse.ca,
  3. Sandra Miville, « François Haguier, artiste émergent, quand l’infographiste laisse place à l’artiste peintre », sur zone-art.ca,

Lien externe

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).