Encyclopédie Wikimonde

Guillaume Delbar

Aller à : navigation, rechercher

Guillaume Delbar
Illustration.
Guillaume Delbar.
Fonctions
Maire de Roubaix
En fonction depuis le
(5 ans, 6 mois et 3 jours)
Élection 30 mars 2014
Prédécesseur Pierre Dubois (PS)
Vice-président du Conseil régional des Hauts de France
En fonction depuis le
Élection 4 janvier 2016
Biographie
Date de naissance (48 ans)
Lieu de naissance Roubaix
Nationalité Français
Parti politique LR

Guillaume Delbar est un homme politique français, né le 17 mai 1971 à Roubaix.

Il est maire de Roubaix depuis le 6 avril 2014, date de son investiture officielle. Il est conseiller communautaire et vice-président de la MEL (Métropole européenne de Lille) en charge de l'innovation, de l'enseignement supérieur et de la recherche depuis 2014. Vice-président du nouveau Conseil régional des Hauts-de-France, il est chargé de la rénovation urbaine, du logement, de l'innovation numérique et sociale depuis janvier 2016.

Biographie

Famille

Guillaume Delbar est le fils de Jean-Paul Delbar, retraité, entrepreneur en chauffage, électricité, plomberie et de Claudine Dekyvère, retraitée, salariée de la Redoute. Il est marié et père de trois enfants.

Études et formation

Guillaume Delbar a réalisé une partie de son cursus scolaire à Roubaix où il a fréquenté le collège Pascal, puis le lycée Jean XXIII aujourd'hui Saint Rémi. Son baccalauréat en poche, il rejoint Sciences Po Lille avant de se diriger vers l'Université Catholique de Lille puis l'Université Lille 1 dont il est diplômé en sciences économiques. Il a également obtenu un Magistère en Marketing direct et VAD à l'IAE de Lille.

Parcours professionnel

Guillaume Delbar a débuté sa carrière en tant que chef de projet à la Générale de communication interactive devenue Axialys interactif, où il a développé le département media. De retour dans le Nord pour conduire la campagne de Max-André Pick aux élections législatives de 2007, il s'installe à Roubaix en tant que consultant et accompagne les entreprises dans leur développement commercial[1].

Carrière politique

Comme beaucoup de militants de sa famille politique, Guillaume Delbar se réclame du gaullisme, admirant « le talent visionnaire et la modernité » du Général.

En 1992, il soutient le gaulliste Philippe Séguin dans sa campagne pour le non au traité de Maastricht.

Guillaume Delbar entre en politique à l'occasion des élections municipales de 1995, comme candidat sur la liste conduite par Michel Ghysel (RPR), battu par l'autre liste de droite de René Vandierendonck. Il dirige ensuite la campagne de Max-André Pick aux élections législatives de 2007. Aux élections municipales de 2008, il figure sur la liste RPR UDF portée par Max-André Pick et est élu dans l'opposition municipale. Candidat malheureux aux élections cantonales de 2011, il mène la liste UMP UDI aux élections municipales de 2014[2]. Il fait notamment campagne sur le thème de la propreté et de la sécurité[3]. Sa liste « Redonnons un avenir à Roubaix » arrive en tête à l'issue du premier tour avec près de 20% des voix[4]. Il gagne 3 000 voix entre les deux tours et remporte l'élection du 30 mars 2014[5] avec 300 voix d'avance sur Pierre Dubois, maire socialiste sortant[6].

La même année, il est élu vice-président de la Métropole européenne de Lille en charge de l’Innovation et de la Recherche[7].

Il est candidat sur la liste de Xavier Bertrand pour l'élection régionale de 2015 en Nord - Pas-de-Calais - Picardie[8]. Il est élu vice-président du Conseil régional, chargé de la rénovation urbaine, du logement, de l'innovation numérique et de l'innovation sociale.

Parmi ses réalisations : l'acquisition et la mise en vente de maisons inoccupées au prix symbolique d'un euro sur le modèle de ce qui se pratique déjà à Liverpool en Angleterre, le lancement du dispositif zéro déchet dont l'ambition est de faire de Roubaix la première ville zéro déchet en France, la création d'un site dédié au e-commerce et à l'économie numérique « Blanchemaille by Euratechnologie » dans les anciens locaux de La Redoute, l'extension du musée La Piscine[9].

Détail des mandats

Notes et références


Article publié sur Wikimonde Plus.


Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).