Encyclopédie Wikimonde

Guillaume Vimeney

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Guillaume Vimeney, né le 14 juillet 1985, est un philosophe, directeur de centre de formation et sportif français[1], spécialiste de trail[2],[3], marathon[4],[5],[6],[7],[8],[9] et course ultra-distance[10],[11],[12],[13].

Axe de recherche et position théorique

Guillaume Vimeney a étudié à l'EHESS, à l'ENS, puis enseigne à Paris Sorbonne[14]. Il réalise des recherches en philosophie expérimentale, à l'interface des sciences sociales et des sciences cognitives. Ses objets d'étude privilégiés sont l'agir moral, les croyances motivées et la liberté.

En 2008, il identifie la crise des sciences sociales, comme étant liée à l'absence de consensus sur le niveau d'analyse pertinent en sociologie. Dans Naturaliser la sociologie, il encourage le rapprochement des humanités classiques avec les neurosciences et la psychologie cognitive.

Face à ce qu'il nomme les "velléités impérialistes des partisans des modèles émotionnalistes", qui expliquent les conduites individuelles en les réduisant à leur substrat physiologique, son positionnement ontologique va s'infléchir. Sur la base d’expériences récentes et d’une réflexion conceptuelle, il développera par la suite la théorie de la Logique de l’irrationnel. Ce modèle s'ancre dans la perspective intentionnaliste, où l'individu et ses raisons d'agir ont une force causale. D'après lui, l'homme peut mettre à distance la dictature des gènes.

Ainsi, dans Du fondement des sociétés humaines, Vimeney critique les interprétations de la réciprocité, en termes de désintéressement. La couverture de l'ouvrage représente le projet de fontaine des Trois-Grâces, construite à Bordeaux en 1869. Dans la mythologie grecque, les Charites symbolisent la bienfaisance et le paradoxe du don. Pour Vimeney, l'émergence des sociétés humaines ne serait pas le produit d'un raisonnement contractuel, d'un conditionnement social ou d'un déterminismes biologique. La tendance des hommes à vivre ensemble relèverait plutôt d'une intention modérée ou faible.

De là, Vimeney va travailler à rendre compréhensible les illusions cognitives, les biais et certaines formes d'irrationalité, à partir de stratégies intentionnelles mobilisées par les sujets. Mais, il souligne toujours que la puissance de l'intention s'avère limitée : "Patrimoine génétique et transmission culturelle se croisent pour former au niveau des individus, une intentionnalité sous contrainte" (Du fondement des sociétés humaines, 2009, p.433). Vimeney propose d'interpréter les cas d'aveuglement volontaire par des déraisons, des ruses mises en place par les individus, pour notamment détourner leur attention d'information contradictoire : "Guidé par un principe d’efficience cognitivo-hédonique, l’individu apprend, au cours de la vie, à diriger son regard. Afin de se préserver, l’acteur révise, à chaque instant, ses ressources cognitives, par le biais du système attentionnel sélectivité-intensité" (2016)[15].

Ce modèle d'explication repose sur une interprétation des phénomènes de duperie de soi (en) et d'auto-tromperie, minoritaire et critiquée en philosophie. D'après Vimeney, une large part de ce que l'on nomme inconscient désigne en fait des tactiques volontaires de l'individu pour se voiler la face[15]. En cela, sa vision peut être rapprochée du concept sartrien de "mauvaise foi".

La Logique de l'Irrationnel

Depuis 2018, Vimeney développe et prolonge sa thèse de la Logique de l'Irrationnel, autour de cinq ouvrages : L'Un et le Multiple, Archéologie du paradigme matérialiste (Sémaphore, 2020)[16], Naturaliser la philosophie, Plaidoyer pour une métaphysique intégrative (Sémaphore, 2021), Sciences sans conscience, Prolégomènes à tout récit sociogonique futur (2022), Homo Sapiens Demens, Au-delà du principe de raison (2022), Le Mythe de Léthée, Déraisons de l’altruisme (2022).

L'oeuvre part d’une métaphysique intentionnaliste. Pour l'auteur, l’essence de l’être humain réside dans la propriété d’intentionnalité. Etre pleinement conscient, c’est faire des choix, non en apparence, mais en acte. L’intention définit l’être, et inversement. Mais, l’intention précède l’essence. Toutefois, Vimeney nuance cette conclusion. Chez l’homme, la liberté d’agir suivant ses intentions existe en puissance, pas toujours en acte. L’homme ne naît pas libre, mais peut devenir maître de son empire intérieur. L’intentionnalité représente donc l'indéterminé et le possible. En ce sens, "l’intention, fin au terme du devenir, constitue l’entéléchie suprême, le signe de la perfection et de l'accomplissement de la nature parfaitement achevée de l’homme".

Carrière managériale

Manager de plusieurs centres de formation, il a été nommé directeur de l'Acifop en 2017, où il a opéré un plan de relance autour de 3 axes :

  1. Développement de l'activité[17] ;
  2. Baisse des charges ;
  3. Innovation pédagogique[18].

En 2019, suite au redressement des résultats d'exploitation, il a co-dirigé la fusion du centre avec la CCI[19].

Résultats sportifs

Multiple champion départemental, régional et académique de cross dans sa jeunesse, Guillaume Vimeney s'est rapidement orienté vers le fond[20]. Il se fait connaître dans le monde de l'ultra-endurance en 2010, en remportant la victoire finale sur l'Ultra Trail Trans'Aq' (Trans Aq', 230 km) [21], "avec un temps record", ainsi que 4 étapes[22],[23]. L'année suivante, il sort vainqueur du Grand Raid du Sahara (180 km), couru à Oman, devant l'italien Marco Olmo[24]. En 2012, Vimeney s'offre l'Ecotrail de Bruxelles (82 km) [25], avec le record actuel de l'épreuve, devant José Azevedo, 3e des championnats du monde de trail [26]. Il gagne également les deux premières éditions de The Trail (110km, 2800+)[27],[12],[11], en passant sous la barre des 10 heures de course (record actuel) [28],[29],[30],[31]. En 2014, il parvient notamment à courir 330 km dans le désert d'Oman en semi-autonomie [1].

Sa pratique sportive est liée à la philosophie. Il explique que les exercices de méditation stoïcienne l'aident à contrôler les douleurs durant l'effort : "je me crée une sorte de citadelle intérieure, totalement hermétique aux pensées négatives"[32]. Père de deux filles[33],[6], en 2016, il explique mettre temporairement la compétition de côté pour des raisons familiales[34].

Palmarès

n°  masculin Course Longueur Départ Temps
1er Médaille d'or Drapeau : France Ultra Trail Trans Aq' 230 km 18 h 07 min
1er Médaille d'or Drapeau : Canada Mount Royal Trail 50 km 3 h 12 min
1er Médaille d'or Drapeau : Oman Grand Raid du Sahara 180 km 14 h 24 min
1er Médaille d'or Drapeau : France Bretagne Ultra-Trail 120 km 11 h 23 min
1er Médaille d'or Drapeau : Belgique Ecotrail de Bruxelles 82 km 5 h 50 min
1er Médaille d'or Drapeau : France The Trail 110 km 9 h 59 min
1er Médaille d'or Drapeau : France The Trail 110 km 10 h 12 min
1er Médaille d'or Drapeau : France Trail des Pyramides Noires 110 km 9 h 52 min
1er Médaille d'or Drapeau : France Marathon des Villages 42 km 2 h 36 min 38 s
1er Médaille d'or Drapeau : France Marathon des Villages 42 km 2 h 40 min 14 s
1er Médaille d'or Drapeau : France Marathon de Blaye 42 km 2 h 41 min 25 s

Bibliographie

  • Naturaliser la sociologie, Paris, Sisyphe Editions, 2008 (ISBN 979-8694084475).
  • Philosophie des thérapies cognitives, Paris, Sisyphe Editions, 2009 (ISBN 979-8694162456).
  • Du fondements des sociétés humaines, Paris, Sisyphe Editions, 2009 (ISBN 9798693951105).
  • L'Un et le Multiple, Paris, Sémaphore, 2020 (ISBN 979-8564519441).

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Nicolas Gosselin, « Guillaume Vimeney : coureur sans frontières », sur actu.fr, (consulté le 21 octobre 2020).
  2. « The Trail Yonne : Running in the rain! », sur Wider, le magazine Trail Outdoor - widermag.com (consulté le 21 octobre 2020).
  3. La rédaction, « Guillaume Vimeney récidive », sur www.lyonne.fr, (consulté le 21 octobre 2020).
  4. https://www.marathons.fr/Marathon-de-Blaye-Victoires-pour-Guillaume-Vimeney-et-Christelle-Gabriel
  5. https://www.planete-marathon.fr/News_description.php?ide_news=1647
  6. 6,0 et 6,1 « Vimeney, vainqueur sur la presqu’Île », sur sudouest.fr, (consulté le 21 octobre 2020).
  7. http://www.runningmag.fr/9914/marathon-des-vins-de-blaye.html
  8. « Guillaume Vimeney en favori à Blaye », sur sudouest.fr, (consulté le 21 octobre 2020).
  9. « Lège-Cap-Ferret : Le départ du 8e Marathon des villages sera donné demain à 9h30 », sur sudouest.fr, (consulté le 21 octobre 2020).
  10. admin, « Guillaume Vimeney : 300km dans le viseur », sur actu.fr, (consulté le 21 octobre 2020).
  11. 11,0 et 11,1 « Guillaume Vimeney remporte The Trail Yonne 2014 », sur trail.com (consulté le 21 octobre 2020).
  12. 12,0 et 12,1 La rédaction, « Guillaume Vimeney, top niveau », sur www.lyonne.fr, (consulté le 21 octobre 2020).
  13. « Bretagne Ultra-trail à Clohars-Carnoët. Le Floch et Vimeney intouchables », sur letelegramme.fr, Le Télégramme, (consulté le 21 octobre 2020).
  14. « Les jambes et la tête ! », sur sudouest.fr, (consulté le 21 octobre 2020).
  15. 15,0 et 15,1 http://strathese.unistra.fr/strathese/index.php?id=841
  16. « L'Un et le Multiple »
  17. https://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:3O1Wa8XYgmgJ:https://bordeauxgironde.cci.fr/content/download/94396/1808585/version/1/file/rapport-activite-2018-CCIBG-compress%25C3%25A9.pdf+&cd=4&hl=fr&ct=clnk&gl=fr
  18. (en) « Tous les acteurs de l'innovation dans le Sud-Ouest », sur acifop - Sud-Ouest Disrupt. (consulté le 21 octobre 2020).
  19. https://www.echos-judiciaires.com/wp-content/uploads/2019/05/EJG-6608-6609-10-05-2019bd.pdf
  20. http://statistik.d-u-v.org/getresultperson.php?&runner=105069&Language=FR
  21. « 6ème édition de la Trans Aq’ : Un final réussi ! - Jogging-International », sur Jogging-International, (consulté le 21 octobre 2020).
  22. « Trans Aq' sur la presqu'ile » (https://www.sudouest.fr/2010/06/03/trans-aq-sur-la-presqu-ile-108220-2921.php), sur sudouest.fr, (consulté le 21 octobre 2020).
  23. « Trans Aq', des leaders sous pression - Jogging-International », sur Jogging-International, (consulté le 21 octobre 2020).
  24. http://www.raidsahara.com/html/dossier_presse.htm
  25. « Trail 80km - Zatopek », sur yumpu.com (consulté le 21 octobre 2020).
  26. (en) « Endorphinmag novembre decembre 2012 », sur Issuu (consulté le 21 octobre 2020).
  27. « The Trail Yonne 2014 - Sur la voie ascendante… - Trails Endurance Mag », sur Trails Endurance Mag, (consulté le 21 octobre 2020).
  28. « The Trail de l’Yonne : Une deuxième édition couronnée de succès - Runner's World », sur Runner's World, (consulté le 21 octobre 2020).
  29. 32c66541457da093/, « The Trail Yonne : Guillaume Vimeney épate sur le 110 km », sur www.lyonne.fr, (consulté le 21 octobre 2020).
  30. B.L., « Guillaume Vimeney remporte The Trail Yonne 2014 », sur francetvinfo.fr, France 3 Bourgogne-Franche-Comté, (consulté le 21 octobre 2020).
  31. La rédaction, « The Trail Yonne : Guillaume Vimeney vise le record » (https://www.lyonne.fr/sens-89100/sports/the-trail-yonne-guillaume-vimeney-vise-le-record_11426048/), sur www.lyonne.fr, (consulté le 21 octobre 2020).
  32. https://www.ouest-france.fr/sport/running/quoi-pense-un-marathonien-en-courant-4905009
  33. « Lège-Cap-Ferret : le Marathon des villages en images » (https://www.sudouest.fr/2014/10/13/en-sueur-au-milieu-des-pins-1702097-4585.php), sur sudouest.fr, (consulté le 21 octobre 2020).
  34. « Team Trail 2015 - les transferts » (https://www.trails-endurance.com/actualites-courses-trail-running/team-trail-2015-les-transferts), sur Trails Endurance Mag, (consulté le 21 octobre 2020).

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).