Hassen Bouabdellah

Aller à la navigation Aller à la recherche
Hassen Bouabdellah

Hassen Bouabdellah, né le à Biskra (Algérie) est un réalisateur, producteur et écrivain franco-algérien.

Biographie

Après des études supérieures en sociologie à Alger, il étudie à l'Institut des Hautes Études Cinématographiques de Moscou. Il a enseigné en tant professeur d'esthétique aux Beaux Arts d'Alger.

Réalisateur à l'Entreprise Nationale de la Télévision algérienne, on lui doit notamment les films suivants :

  • Barberousse, mes sœurs - copie disponible au Centre Georges-Pompidou
  • Cent chefs-d'œuvre du Musée national des beaux-arts d'Alger
  • Bonjour Séville
  • La Planète Sable, Montage publicitaire sur le Hoggar
  • La Banque nationale d'Algérie - Spot publicitaire
  • Le cardinal Duval : au nom de ma foi
  • Nawal ou le séisme
  • Les gardiens de musée ou la solitude

Puis, il crée Visualis Production et réalise plusieurs documentaires :

  • Baya, l'Île aux Zoizeaux,
  • Issiakhem, la force de survivre,
  • Bettina Heinen-Ayech[1], Lettre à Erwin Bowien. Sélectionné au festival de Montréal (1993)
  • Les Ors de l'Archipel Indonésiens

Il publie un premier roman : L'insurrection des sauterelles[2]. Un second roman : Pauvre Martin[3] ; puis de nombreux articles dont "Art, Culture et Violence"[4]. Mais surtout des articles sur des peintres : Baya, Issiakhem, Racim.

Sa nouvelle société AUVEDI Production se consacre particulièrement à des films sur les problématiques liées à l'insertion des jeunes. Et, à des portraits de professeurs émérites tel que Jacques Ardoino (Paris 8).

Notes et références

  1. [1]
  2. « L’Insurrection des sauterelles - Hassen Bouabdellah », sur Edilivre (consulté le )
  3. Editions Le Petit Fûté
  4. Revue "Les Temps Modernes" - .

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).