Encyclopédie Wikimonde

Institut national des arts divinatoires

Aller à : navigation, rechercher

L’Institut national des arts divinatoires (INAD) est une association créée en France, en 1987, se présentant comme « indépendant de tout groupement de cabinets ou de professionnels », et qui se donne « pour rôle l'information du public [...] sur les limites et champs d'application des arts divinatoires » et sur les pratiques de certains professionnels.

Dénomination

L’INAD est une association loi de 1901 créée en 1987[1] par Youcef Sissaoui, Jacques Bonnaud, Francis Clément, Alain Stutz et Michel Dughet, en France.

Objectifs et moyens

L'association annonce avoir pour rôle la moralisation des professions de l'art divinatoire, non réglementée en France[2] : « l'information du public et des consultants-consommateurs en général sur les limites et champs d'application des arts divinatoires, y compris sur les pratiques dites occultes exercées par certains professionnels ». En échange de leur adhésion et de leur déclaration de respect d'une charte, les professionnels du domaine sont référencés dans un annuaire et peuvent annoncer leur appartenance à ce label[3], cependant l'association n'indique pas par quels moyens serait surveillé le respect de ladite charte.


Critiques

L'Association française pour l'information scientifique critique principalement l'INAD sur l'un de ses postulats de départ : « qu’il y aurait de la divination honnête »[4].

Références

  1. journal officiel du 25 novembre 1987, sous le n° 141279801/695149
  2. Estelle Saget, Voyance sur Internet: comment éviter les arnaques, l'Express, 25 février 2013
  3. Youcef Sissaoui, Président de l'INAD - Le monde de la voyance, voyants et charlatans, besoindesavoir.com, 4 avril 2008
  4. Agnès Lenoire, T’empêches tout le monde de rêver !, AFIS, 19 décembre 2006

Articles connexes

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).