Encyclopédie Wikimonde

Jean-Baptiste Buisson

Aller à : navigation, rechercher
Jean-Baptiste Buisson

Jean-Baptiste Buisson né le à Saint-Genest-Lerpt (Loire) et mort le à Saint-Étienne[1], a été maire de Saint-Étienne sous le Second Empire.

Fils de passementier, il crée sous la raison Buisson aîné & Cie une prospère maison de rubans de Saint-Étienne récompensée aux exposition universelles de 1851 et 1855. Ce riche fabricant de rubans est élu en 1865 sur la liste républicaine qui l'emporte aux élections municipales. Il est nommé maire mais en conflit avec sa majorité, il doit démissionner dès juillet 1866. Étant célibataire, il a fait de nombreux legs à son décès en faveur de Saint-Étienne et sa ville natale. Un buste fait par Joseph Lamberton conserve sa mémoire à Saint-Genest-Lerpt.

Notes et références


Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).