Encyclopédie Wikimonde

L'Aérosol

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

L'Aérosol est un lieu de vie, un tiers-lieu et musée éphémère portant sur les arts urbains et plus particulièrement la musique, le graffiti et le street-art à l'initiative de David Benhamou (Maquis-art). Il est situé au 54, rue de l'Évangile à Paris 18e dans un ancien entrepôt de la Sernam mis à disposition par la SNCF Immobilier avant destruction.

L'Aérosol a ouvert en et a fermé en pour laisser place à un projet immobilier.

Partenariat avec la SNCF

Alors que le projet de développement urbain situé Rue de l’Évangile sur une ancienne friche industrielle propriété de la SNCF[1] prend deux ans de retard et que le site est vide et en bon état, dans une zone propice à des occupations illégales la SNCF Immobilier[2] a l'idée de mettre à disposition gratuitement et provisoirement le lieu pour des séminaires, annonces et vœux. L’appel à projet désigne le projet L'Aérosol comme futur occupant.

L’Aérosol crée une importante dynamique sur les réseaux sociaux qui bénéficie, en termes de publicité, au propriétaire et à l'organisateur Maquis-art[3],[4]. La mairie de Paris et plus particulièrement la mairie du 18ème deviennent aussi partenaires actifs de ce lieu.

L'Aérosol, Lifestyle

Organisation et espaces de l'évènement

La halle Hébert

La halle Hébert est un ancien site industriel dédié au fret ferroviaire, historiquement exploité par la SERNAM. Elle présente des espaces de stockage et de chargement routier et ferroviaire sur une surface de 2 hectares dans Paris.

Pour les besoins de ce projet, une zone de 8 000 m² comptant un quai et deux zones de stockages ont été dédiés entièrement à cette expérience, formant ainsi 3 zones distinctes.

Le maquis-art Wall of fame

Cette partie extérieure était partiellement couverte (permettant aux artistes de se protéger des intempéries) avec deux murs de 300 mètres de long sur 7 mètres de haut.

Ces murs seront mis à la disposition des artistes permettant au grand public de consulter le graffiti vivant, ce que le jargon du graffiti appelle un "terrain vague" (endroit abandonné où les graffitis des artistes peuvent s'exprimer librement), mais ce "terrain vague" est accessible au public. L'Aérosol reçoit environ 300 artistes. Les œuvres réalisées sur les murs sont recouvertes par d'autres œuvres continuellement, au rythme d'une nouvelle œuvre par mur et par semaine. Une terrasse de 2500 m² offre divers moyens de restauration.

Une zone est réservée pour permettre à tous de s'essayer au street art. Il est ainsi possible de venir sur le lieu avec son propre matériel et de peindre en toute liberté, puis de repartir du lieu avec un cliché de ce qui a été réalisé[5],[4].

La participation à des ateliers ou des team buildings étaient pratiqués.

Maquis-art Hall of fame, le musée de l'Aérosol Paris

Maquis-art Hall of Fame - Musée du Graffiti

Le lieu voit l'ouverture du premier musée du graffiti à Paris[5],[1],[6], retraçant toute l'histoire de ce mouvement, musée qui a pu voir le jour grâce aux prêts d’œuvres d'une dizaine de collectionneurs, par exemple les amis de maquis-art Olivier Dahan et Alain Dominique Gallizia[4],[7]. Ce dernier y apporte des oeuvres de Banksy, Invader, Dondi ou Fairey[4]. Le musée présente 250 œuvres des années 1980 et 1990 provenant du monde entier, dont certaines très cotées sur le marché de l’art, pouvant ainsi atteindre plusieurs centaines de milliers d'euros[1],[5].

Les artistes représentés dans ce musée étaient d'abord les précurseurs new-yorkais des années 1980 à 90 pour arriver aux artistes de nos jours.

Maquis-art Hall of fame, le musée de l'Aérosol Paris
L'Aérosol Paris by Maquis-art

Salle roller - Fêtes

Cette salle recevra la fête, les soirées[8], les concerts et plus particulièrement les soirées Roule des patins[9],[10], Roller derby, le sport, le skate, les battles de Break et autres activités.

Programmation des évènements

En plus de l'exposition permanente, L'Aérosol va organiser des expositions de groupe d'artistes[11], le festival Latino Graff, des initiatives solidaires, des festivals culinaires[12], des soirées[8],[13], d'autres festivals[14],[15], de l'électro[16],[17],[18], des festivals Hip hop[19], du sport[20], des shootings photos, des défilés de mode[21].

L'Aérosol va attirer de nombreuses émissions de télévision[22], des concerts[23], des émissions de radio.

Tournage Complément d'enquête, France2, Thomas Sotto, à l'Aérosol Paris 2018

Les partenaires privés

Plusieurs marques vont s'intéresser à ce lieu et venir y associer leur image.

  • Suprême pour ces drops du lundi.
  • Nike pour son Nike Phantom Vision [24].
  • Nike SB et Skatedelux pendant un mois durant, pour leur Skate Parc indoor, "le Garage, Paris".
  • Armani pour un pop up store au sein même de l'Aérosol.
  • Adidas pour la finale de la Tango league puis pour présenter AlphaBounce Beyonce.
  • Sosh pour l'Urban Motion(BMX).
  • La FFR (Fédération Française de Rugby) pour le lancement de la saison 2018 [25].
  • Puma, pour l'organisation d'un tournoi influenceur afin de présenter la Puma Future et Puma One "Uprising"[26].
  • Le cidre "la mordue" pour une privatisation des bars.
  • Redbull
  • Les vélos Lapierre avec Lorent Deutsch.
FFR Fédération Française de Rugby, top 14 à l'Aérosol 2018
Présentation de l'AlphaBounce Beyonce , avec Nikola Karabatic, Thomas Meunier et Kevin Trapp, Addidas, l'Aérosol Paris 2018
Tango League by Addidas à L'Aérosol Paris
Jean Marc Ayrault (Ex Premier Ministre), David Benhamou (Fondateur Maquis-art) Madame Ayrault devant un graffiti Maquis-art

Réception

La presse est unanime pour qualifier l'Aérosol de « Temple du Street Art »[22],[27],[28],[29],[30],[31],[32], se présentant[33] , ou « se voulant » tel[34]. Télérama[35] et Le Parisien[36] plus particulièrement qualifient L'Aérosol de « lieu le plus cool de Paris » ou de lieu « autoproclamé le plus cool de Paris »[37]. L'Aérosol verra plus de 30000 visiteurs par mois.

Il ferme au bout de 15 mois dans l'attente d'une transformation du quartier.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 « L'Aérosol, un musée éphémère dédié au street art et au graff à Paris », sur France 3 Paris Ile-de-France, (consulté le )
  2. « SNCF Immobilier », sur SNCF (consulté le )
  3. « L’aérosol / Urbanisme transitoire : Captown », sur www.captown.fr (consulté le )
  4. 4,0, 4,1, 4,2 et 4,3 Charles Eloidin, « Je suis passé à l'Aerosol, le nouveau "temple" du Street Art… », sur Wankr Magazine, (consulté le )
  5. 5,0, 5,1 et 5,2 BFMTV, « Paris Week-end : L'Aérosol, un musée dédié au street art à Paris », BFMTV (consulté le )
  6. « Direction L'Aérosol avec Yasmina : Le nouveau spot urbain à Paris qui ouvre un musée dédié au Street Art [photo] », sur Mouv (consulté le )
  7. « Alain-Dominique Gallizia », sur Collection Gallizia (consulté le )
  8. 8,0 et 8,1 « Nuit Blanche à l'Aérosol », sur Paris Etudiant
  9. Anissa Hammadi, « Ile-de-France et Oise : le roller disco, ça glisse comme sur des roulettes ! », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. « Soirée L'Aérosol : Roule des Patins vs Missive'N Crew », sur A Nous Paris, (consulté le )
  11. « Exposition TPK & Friends », sur Paris Etudiant
  12. « Fête de la Gastronomie », sur Paris Etudiant
  13. B. A., « Nuit Blanche 2017 à Paris : où faire la fête jusqu’au petit matin », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. « Festival Selvámonos à l'Aérosol », sur www.sortiraparis.com (consulté le )
  15. « Peacock Block Party à l'Aérosol », sur Resident Advisor (consulté le )
  16. « Le Peacock Society Festival invite 5 collectifs parisiens dans les 7000m² de l'Aérosol », sur Dure Vie, (consulté le )
  17. « Dégustations, ateliers, teuf et Roller Derby pour la réouverture de l'Aérosol ! », sur Le Bonbon, (consulté le )
  18. Mahaut Fauquet avril 10 et 2018, « Street art, street food et patins : l’Aérosol réouvre ce week-end ! », sur Paris Secret, (consulté le )
  19. « On vous dévoile la (très chouette) programmation du Paris Hip-Hop Winter », sur Les Inrocks (consulté le )
  20. « La Course de Garcons de Café a l'Aerosol », sur Technikart, (consulté le )
  21. Duc Tran, « GmbH – Automne/Hiver 2018-2019 – Paris Fashion Week », sur Essential Homme (consulté le )
  22. 22,0 et 22,1 « L'Aérosol, nouveau temple du street art - Riding Zone » (consulté le )
  23. « LE GRAND PARI #1 (Lino, Dosseh, Kalash Criminel, Cali...) » (consulté le )
  24. « Nike Phantom Vision Football Event | L' Aérosol, Paris » (consulté le )
  25. « Les saisons de Top 14 et Pro D2 lancées à un train d'enfer, ou presque - Rugby », sur L'Équipe (consulté le )
  26. « Puma Tournoi de Foot Influenceur/Media à L'Aérosol », sur Foot Inside, (consulté le )
  27. « À Paris, un ancien hangar SNCF reconverti en temple du Street Art », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le )
  28. « L’Aérosol : nouveau temple du street-art à Paris », sur Beaux Arts (consulté le )
  29. « L'aérosol, Le temple du street art à Paris, Reportage Télématin » (consulté le )
  30. G. P., « Cette friche SNCF est le temple du graffiti », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le )
  31. « L'Aérosol : nouveau temple éphémère du street art et du graff à Paris », sur Franceinfo, (consulté le )
  32. BFMTV, « L'Aérosol: un temple du street-art en plein cœur du 18e arrondissement », BFMTV, (consulté le )
  33. « L'Aérosol : le temple du StreetArt », sur yakoa, (consulté le )
  34. Subzero, « DANS LA PLACE : L’AÉROSOL, NOUVEAU TEMPLE DU STREET-ART À PARIS – 90BPM », sur 90bpm.com, (consulté le )
  35. « Cachée dans le 18e arrondissement, la nouvelle caverne d'Ali Baba du street art », sur Télérama.fr (consulté le )
  36. Valentin Belleville, « Paris : ne cherchez plus, voilà l’endroit le plus cool de Paris », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le )
  37. Laura Daniel L'Aérosol est-il toujours le “spot le plus cool de Paris” ? (https://www.telerama.fr/sortir/laerosol-est-il-toujours-le-spot-le-plus-cool-de-paris,n5670303.php) Télérama, 2 juin 2018

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).