La Maison de Mapuhi

Aller à la navigation Aller à la recherche

La Maison de Mapuhi
Publication
Auteur Jack London
Titre d'origine
The House of Mapuhi
Langue Anglais américain
Parution New York (États-Unis)
The Macmillan Co
1911
Recueil
Contes des mers du sud
Traduction française
Traduction Louis Postif
Parution
française
1928
Intrigue
Lieux fictifs Hikueru
Nouvelle précédente/suivante

La Maison de Mapuhi (titre original : The House of Mapuhi) est une nouvelle américaine de Jack London publiée aux États-Unis en 1909.

Historique

En , l'atoll d'Hikueru est touché par un important cyclone. La nouvelle, inspirée de ce fait réel, est publiée initialement dans le McClure's Magazine en , avant d'être reprise dans le recueil South Sea Tales en .

Résumé

À Hikueru, Mapuhi, un pauvre pêcheur, a trouvé une perle - et quelle perle ! Pour le prix, Mapuhi veut une maison « avec un toit en tôle galvanisée et une horloge à poids avec un cadran octogonal. Il faut qu'elle fasse six brasses de long et que le porche fasse tout le tour de la maison... »[1]
Mais trois acheteurs et ...un cyclone arrivent sur l'atoll...

Éditions

Éditions en anglais

  • The House of Mapuhi, dans le McClure's Magazine, .
  • The House of Mapuhi, dans le recueil South Sea Tales, un volume chez The Macmillan Co, New York, .

Traductions en français

  • La Maison de Mapouhi, traduit par Louis Postif, in Vu, magazine, vers 1928.
  • Un Cyclone en Polynésie, traduit par Paul Gruyer et Louis Postif in Le traducteur, périodique, 1931-1932.
  • La Maison de Mapuhi, traduit par Aurélie Guillain, Gallimard, 2016[2].

Sources

Références

  1. Jack London
  2. Jack London, Romans, récits et nouvelles, tome II, édition publiée sous la direction de Philippe Jaworski, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 2016 (ISBN 978207014648-2)

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la littérature américaine
  • Portail de la Polynésie française