Encyclopédie Wikimonde

Marcel Caya

Aller à : navigation, rechercher

Marcel Caya est un archiviste québécois.

Biographie

Marcel Caya commence sa carrière d’archiviste en 1970 aux Archives publiques du Canada[1]. Il y traite plusieurs fonds d’archives gouvernementales et c’est aussi à cette époque qu’il produit ses premiers rapports sur les possibilités de normaliser la préparation d’instruments de recherche[1]. Il obtient son doctorat à l’Université York à Toronto en 1981[2]. Il dirige le Service des Archives de l’Université McGill de 1977 à 1994, tout en étant auss directeur général du Musée McCord entre 1984 et 1988[1]. Il est membre du Conseil national d’évaluation des archives (CNÉA) depuis 1978 et il en est le président depuis 1993 ; c’est au sein de cette organisation que Marcel Caya produit plusieurs évaluations monétaires de divers types de documents d’archives[1],[3]. Il a été professeur d'archivistique et responsable du programme de gestion des documents et des archives de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) de 1994 à 2011 [1],[2],[3]. Sur le plan international, Marcel Caya est le représentant des archivistes canadiens au sein du comité directeur de la Section des associations professionnelles du Conseil international des archives (CIA) de 1983 à 1992, dont il est le président de 1988 à 1992[3]. Il est le rédacteur-en-chef du Bulletin du CIA de 1992 à 2000[3]. Il est le Secrétaire général adjoint du CIA de 2000 à 2007[1]. Au sein du monde archivistique francophone, Marcel Caya est depuis 2002 un membre directeur du Portail international archivistique francophone (PIAF)[2],[3]. Il préside le comité mondial de la Mémoire du monde pour la Commission canadienne de l’UNESCO de 2011 à 2017[1],[2].

Contribution intellectuelle

Plusieurs travaux et publications de Marcel Caya portent sur l’évaluation monétaire des archives[3]. Il a contribué à ce domaine en théorisant l’évaluation monétaire des archives. Par exemple, les critères qui permettent d’attribuer la juste valeur marchande des archives, la manière de préparer une évaluation monétaire des archives et les types de professionnels qui peuvent évaluer la valeur monétaire des documents d’archives[4]. Marcel Caya a relevé les particularités liées à l’évaluation monétaire des fonds d’archives, le Conseil national d’évaluation des archives (CNÉA), dont il est le président, a aussi travaillé sur ce sujet en établissant des critères d’évaluation s’appliquant aux fonds d’archives[5],[3]. Marcel Caya, en plus de déterminer les types de documents d’archives qui possèdent une valeur monétaire considérable, a aussi montré le lien qui existe entre évaluation monétaire et acquisition des fonds d’archives[6]. Plus précisément, selon Marcel Caya, l’évaluation monétaire contribue indirectement, mais non moins réellement, à l’acquisition de fonds d’archives de meilleure qualité par les institutions canadiennes[7].

Marcel Caya a montré les convergences et les divergences entre les gestionnaires de documents et les archivistes[8]. Les gestionnaires de documents, qui gèrent surtout des documents ayant des fins administratives, ont des tâches qui touchent les « trois âges » des documents d’archives en s’inscrivant dans un système créé pour en rendre l’usage par leurs détenteurs le plus efficace et économique possible[9]. Les archivistes cherchent à identifier et à traiter les archives qui pourraient avoir une valeur définitive pour la mémoire de la société et à prendre les moyens d’en assurer la préservation lorsqu'elles perdent leur utilité primaire[9]. En revanche, l’archivistique a un rôle de complémentarité avec la gestion des documents[10]. Plus précisément, selon Marcel Caya, la situation idéale demeure la création de services distincts et complémentaires entre la gestion de documents et l’archivistique; et plus exactement, la complémentarité commande aux deux domaines de maintenir les priorités de l’un et de l’autre sans prétendre être en mesure d’atteindre les objectifs de l’un avec la pratique de l’autre[11].

Marcel Caya a remis en question la théorie des trois âges. La principale remise en question de cette théorie est liée selon lui à l’évolution récente des technologies de bureautique qui ont complètement révolutionné l’étape de la création des documents d’archives au stade courant[12]. Marcel Caya remet également en question la théorie des trois âges parce que les archives (en particulier les archives électroniques, les archives audiovisuelles et les archives sonores) nécessiteraient une préservation immédiate, cela dès la phase active, dans le cas où les archives possèderaient une valeur permanente (aussi appelée valeur définitive ou valeur secondaire)[13],[12]. Ainsi, la théorie des trois âges est remise en question, car la préservation et la conservation des archives, qui s'opèrent lors de la phase définitive au sein de la théorie des trois âges, pourraient avoir lieu dès la phase active[14],[12].

En ce qui concerne ses travaux de recherche, Marcel Caya et ses co-auteures, Marielle Lavertu et Natasha Zwarich, s'est aussi intéressé aux normes de description archivistique[15],[3]. L’un de ses projets de recherche sur le sujet visait à analyser et à comparer l’application des règles de rédaction de la zone du contenu des notices descriptives de quatre normes de description archivistique[16]. Il s’agit des Règles de description pour les documents d’archives (RDDA) utilisées au Canada; des Archives, Personal Papers, and Manuscripts (APPM) utilisés aux États-Unis; du Manual of Archival Description (MAD) utilisé au Royaume-Uni; et de la Norme générale et internationale de description archivistique (ISAD (G)) utilisée au Conseil international des archives[17]. Les notices de contenu étant au cœur de ce projet de recherche puisqu’elles sont rédigées selon les quatre normes de description archivistique, elles ont donc été analysées grâce à des données collectées à leur sujet[18].

Publications

  • Caya, M. (2004, 2 décembre). La théorie des trois âges en archivistique. En avons-nous toujours besoin ? Éditions en ligne de l’École des chartes (Élec). http://elec.enc.sorbonne.fr/conferences/caya.
  • Marcel Caya, « Les vrais regards de Janus : les rôles complémentaires de la gestion des documents et des archives », Archives, no 33(2),‎ , p.3-20 (lire en ligne).
  • Marcel Caya, « L’évaluation monétaire : un instrument d’acquisition », Archives, no 28(1),‎ , p.49-58 (lire en ligne).
  • Caya, M., Lavertu, M. et Zwarich, N. (2003-2004). Analyser la note de contenu normalisée. Rapport d’étape sur un projet de recherche comparant l’application des règles des quatre normes de description pour les archives. Archives, 35(3-4), 5-16. https://www.archivistes.qc.ca/revuearchives/vol35_3-4/35-3-4-caya.pdf.
  • Marcel Caya et M. Lebeau, Évaluation monétaire : comment s’y préparer?, Réseau des services d’archives du Québec, [lire en ligne] .

Notes et références

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4, 1,5 et 1,6 « Marcel Caya-Portail international archivistique francophone (PIAF) », sur https://www.piaf-archives.org/ (consulté le ).
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 « Marcel Caya-Conseil international des archives (CIA) », sur ica.org, (consulté le )
  3. 3,0, 3,1, 3,2, 3,3, 3,4, 3,5, 3,6 et 3,7 « Marcel Caya-Université du Québec à Montréal (UQAM)-Faculté des arts-Muséologie-Cycles supérieurs », sur https://museologie.uqam.ca/ (consulté le )
  4. Marcel Caya et M. Lebeau, Évaluation monétaire : comment s’y préparer?, Réseau des services d’archives du Québec, [lire en ligne] .
  5. Caya 1996, p. 53.
  6. Caya 1996, p. 54-56.
  7. Caya 1996, p. 56.
  8. Caya 2001, p. 4-5 et 14.
  9. 9,0 et 9,1 Caya 2001, p. 5 et 14.
  10. Caya 2001, p. 4.
  11. Caya 2001, p. 13.
  12. 12,0, 12,1 et 12,2 Marcel Caya, « La théorie des trois âges en archivistique. En avons-nous toujours besoin ? », sur http://elec.enc.sorbonne.fr/, (consulté le )
  13. Caya 2001, p. 12.
  14. Caya 2001, p. 5.
  15. Marcel Caya, Marielle Lavertu et Natasha Zwarich, « Analyser la note de contenu normalisée. Rapport d’étape sur un projet de recherche comparant l’application des règles des quatre normes de description pour les archives », Archives, vol. 35, nos 3-4,‎ 2003-2004, p.5 (lire en ligne, consulté le )
  16. Marcel Caya, Marielle Lavertu et Natasha Zwarich, « Analyser la note de contenu normalisée. Rapport d’étape sur un projet de recherche comparant l’application des règles des quatre normes de description pour les archives », Archives, vol. 35, nos 3-4,‎ 2003-2004, p.6 (lire en ligne (https://www.archivistes.qc.ca/revuearchives/vol35_3-4/35-3-4-caya.pdf), consulté le )
  17. Marcel Caya, Marielle Lavertu et Natasha Zwarich, « Analyser la note de contenu normalisée. Rapport d’étape sur un projet de recherche comparant l’application des règles des quatre normes de description pour les archives », Archives, vol. 35, nos 3-4,‎ 2003-2004, p.6-7 (lire en ligne (https://www.archivistes.qc.ca/revuearchives/vol35_3-4/35-3-4-caya.pdf), consulté le )
  18. Marcel Caya, Marielle Lavertu et Natasha Zwarich, « Analyser la note de contenu normalisée. Rapport d’étape sur un projet de recherche comparant l’application des règles des quatre normes de description pour les archives », Archives, vol. 35, nos 3-4,‎ 2003-2004, p.9 et p.11 (lire en ligne (https://www.archivistes.qc.ca/revuearchives/vol35_3-4/35-3-4-caya.pdf), consulté le )

Bibliographie

  • Caya, M. (2004, 2 décembre). La théorie des trois âges en archivistique. En avons-nous toujours besoin ? Éditions en ligne de l’École des chartes (Élec).http://elec.enc.sorbonne.fr/conferences/caya.
  • Marcel Caya, « Les vrais regards de Janus : les rôles complémentaires de la gestion des documents et des archives », Archives, no 33(2),‎ , p.3-20 (lire en ligne (https://www.archivistes.qc.ca/revuearchives/vol33_2/33-2-caya.pdf)).
  • Marcel Caya, « L’évaluation monétaire : un instrument d’acquisition », Archives, no 28(1),‎ , p.49-58 (lire en ligne (https://www.archivistes.qc.ca/revuearchives/vol28_1/28-1-caya.pdf)).
  • Caya, M., Lavertu, M. et Zwarich, N. (2003-2004). Analyser la note de contenu normalisée. Rapport d’étape sur un projet de recherche comparant l’application des règles des quatre normes de description pour les archives. Archives, 35(3-4), 5-16. https://www.archivistes.qc.ca/revuearchives/vol35_3-4/35-3-4-caya.pdf.
  • Marcel Caya et M. Lebeau, Évaluation monétaire : comment s’y préparer?, Réseau des services d’archives du Québec, [lire en ligne] .
  • Conseil international des archives (CIA). (2016). Marcel Caya. https://www.ica.org/en/marcel-caya.
  • Portail international archivistique francophone (PIAF). (s.d.). Marcel Caya. https://www.piaf-archives.org/presentation/cv/marcel-caya.
  • Université du Québec à Montréal (UQAM)-Faculté des arts-Muséologie-Cycles supérieurs. (s.d.). Marcel Caya. https://museologie.uqam.ca/qui-sommes-nous/professeurs/professeur-e-s-retraite-e-s/marcel-caya/.

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).