Encyclopédie Wikimonde

Christine Dufour

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Christine Dufour est chercheuse et professeure à l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information de l’Université de Montréal (EBSI)[1].

Biographie

Christine Dufour obtient un baccalauréat en mathématiques à l’Université Laval en 1990 suivi d’une maîtrise en mathématiques à la même université en 1992[2]. En 1993, elle complète un certificat de pédagogie de l’enseignement au secondaire (mathématiques) toujours à l’Université Laval[2].  Elle enchaîne ensuite avec une maîtrise en bibliothéconomie et sciences de l’information (profil informatique documentaire) à l’Université de Montréal de 1994 à 1996[2].  Par la suite, en 1998, elle y entreprend un doctorat en sciences de l’information qu’elle complète le 27 novembre 2003[2],[3].  Le sujet de sa thèse de doctorat, sous la direction de Pierrette Bergeron, est le suivant : « Étude du rôle des professionnels de l'information dans les systèmes d'information Web du gouvernement fédéral canadien ». Finalement, son parcours académique s’achève en décembre 2004 après un post-doctorat portant sur l’utilisabilité des systèmes d'information Web et l’interaction humain-ordinateur[2].  Celui-ci est mené sous la direction d’Elaine Toms, d’abord à la Faculty of Information Studies de l’University of Toronto, puis à la School of Business Administration de la Dalhousie University[2].  Le 1er janvier 2005, elle devient professeure adjointe à l’EBSI[4] et s'implique dans les différents comités du département au fil des ans[2].

Contribution intellectuelle

Christine Dufour s’intéresse, au début de sa carrière, aux systèmes d’information Web (SIW) et à la place des professionnels de l’information (PI) au sein des équipes Web [5],[6].  Elle apporte une description des nouveaux rôles et des nouvelles tâches des PI avec le développement des SIW, d’abord au gouvernement fédéral canadien[5] puis dans différentes organisations canadiennes[6].  Elle fait ressortir l’importance pour les organisations d’intégrer les PI à leurs équipes Web par l’apport de ceux-ci en regard de leur formation professionnelle.

Elle s’attarde ensuite au développement du Web 2.0 et à l’intégration de celui-ci dans différentes organisations et services d’informations[7],[8].  Elle présente d’abord le potentiel du Web 2.0 au sein des organisations en termes de canal de diffusion de l’information et le travail collaboratif qu’il permet par l’utilisation de blogues, de sites Wikis et de réseaux sociaux[7].  Pour le milieu archivistique, elle décrit les nouvelles initiatives et tendances dans l’adoption du Web 2.0 pour la diffusion et la mise en valeur des archives[7].  Elle étudie ensuite l’implantation du Web 2.0 dans deux bibliothèques en milieu universitaire dans une perspective globale dans le but d’en faire ressortir les principes généraux qui viendront supporter l’implantation dans d’autres milieux[8].  Les différentes composantes analysées et mises en relation dans cette étude de cas sont les personnes (usagers et personnels), les plateformes Web 2.0, les ressources (humaines, matérielles et financières), ainsi que les différentes structures informationnelles touchées[8].  Les constats qui en découlent se résument ainsi: il faut s’adapter aux utilisateurs et les accompagner tout en étant conscient que l’information partagée par les systèmes doit être adéquatement mise à jour, puisque dynamique, et que les nouvelles technologies demandent adaptation en termes de gestion et d’organisation.

Christine Dufour s’intéresse également à l’évaluation continue des programmes de formation universitaires, une tâche nécessaire et stratégique pour rendre compte de la pertinence, de la cohérence et de l’efficacité de l’enseignement[9],[10].  Les principaux défis sont l’identification des indicateurs pertinents à l’évaluation d’un programme et la continuité de cette évaluation au fil du temps.  Elle met d’abord en place différents projets-pilotes à l’EBSI pour évaluer le programme de maîtrise en sciences de l’information (MSI) par le biais d’une méthodologie axée sur les objectifs indiqués dans les plans de cours comme source d’information[9].  Elle fait ensuite évoluer sa méthode vers une indexation automatisée des contenus des plans de cours dans une plus large mesure; à partir d’un outil en ligne, les enseignants remplissent des formulaires pour constituer leurs plans de cours qui serviront à générer une base de données qui sera analysée pour l’évaluation du programme[9],[10].  Pour assurer la plus grande participation des membres du personnel, elle mise sur une intrusion minimale dans leurs tâches quotidiennes et sur la simplicité d’utilisation des outils.

Elle collabore aussi à une enquête sur la dimension émotionnelle des archives en France[11].  Cette enquête remet en question, en quelques sortes, l’objectivité normalement attribuée aux différentes fonctions archivistiques.  Il appert, suite à l’analyse des résultats, que les archivistes français considèrent la place des émotions dans la diffusion et la mise en valeur des archives, alors que leurs collègues d’autres pays le font également à l’égard de la description et de l’évaluation.

Elle participe également à un projet-pilote visant à dresser un portrait de la gouvernance de l’information dans différentes organisations canadiennes[12].  Le rôle de l’archiviste y est mis en perspective par rapport à différentes composantes de la gouvernance de l’information.  La nécessité d’une collaboration avec les autres intervenants du milieu en ressort tout comme les différentes compétences qui doivent s’ajouter à celles des archivistes. Il s’agit, plus particulièrement, de la maîtrise des processus d’affaires, de la méthodologie de gestion des risques, des technologies de l’information et des compétences en communication. L’innovation et le leadership en font également partie.

Finalement, en tant qu’archiviste s’intéressant plus particulièrement au rôle des professionnels de l’information au sein des organisations, à l’adéquation de leur formation aux besoins dynamiques du marché et à l’importance d’un partage optimal de l’information aux divers usagers, elle démontre l’importance de la discipline archivistique en contexte d’information numérique.

Publications

Liste non exhaustive des publications de Christine Dufour:

Thèse

  • Étude du rôle des professionnels de l'information dans les systèmes d'information Web du gouvernement fédéral canadien, thèse de doctorat, Université de Montréal,  

Articles

  • Christine Dufour, « Web 2.0, organisations et archivistique », Archives, vol. 40, no 2,‎ 2008-2009, p. 3-26
  • Christine Dufour, « Information professionals and web information systems : a pan-canadian survey/Professionnels de l'information et systèmes d'information web : une enquête pancanadienne », Revue canadienne des sciences de l'information et de bibliothéconomie/Canadian Journal of Information and Library Science, vol. 35, no 2,‎ , p. 147-186
  • Stéphanie Cadieux et Christine Dufour, « Web 2.0 et milieux documentaires : qu'en retenir? », Archives, vol. 45, no 1,‎ 2013-2014, p. 27-46.
  • Anne Klein, Christine Dufour et Sabine Mas, « Émouvantes, les archives? Le point de vue des archivistes français », La Gazette des archives, vol. 2014-1, no 233,‎ , p. 75-90
  • Christine Dufour, « Outils et méthodes d'évaluation continue de la formation », Documentation et bibliothèques, vol. 61, nos 2-3,‎ , p. 90-103
  • Christine Dufour, Dominique Maurel et Natasha Zwarich, « La valeur ajoutée de l'archiviste : nouveaux rôles et nouvelles responsabilités au sein de la gouvernance de l'information », La Gazette des archives, vol. 2017-1, no 245,‎ , p. 81-96
  • Elsa Drevon et Dominique Maurel, « Veille stratégique et prise de décision : une revue de la littérature », Documentation et bibliothèques, vol. 64, no 1,‎ , p. 27-33

Ouvrages

  • Introduction aux sciences de l'information, Les Presses de l'Université de Montréal, , « Les professions et les institutions », p. 15-52 
  • Introduction aux sciences de l'information, Les Presses de l'Université de Montréal, , « Les pratiques des utilisateurs », p. 159-182 
  • Introduction aux sciences de l'information, Les Presses de l'Université de Montréal, , « La gestion stratégique de l'information », p. 183-205 

Acte de congrès

  • L’évaluation continue de programme comme stratégie d’ajustement aux environnements disciplinaire et professionnel pour les écoles de bibliothéconomie et des sciences de l’information, Montréal, Partage de l’information dans un monde fragmenté : Franchir les frontières. 35e Congrès annuel de l’Association Canadienne des Sciences de l’Information (CAIS/ACSI),  

Notes et références

  1. « Christine Dufour », sur École de bibliothéconomie et des sciences de l'information - Université de Montréal (consulté le )
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4, 2,5 et 2,6 « EBSI, Christine Dufour, Formation académique et professionnelle » (consulté le )
  3. Pierrette Bergeron et Michel Hudon, « Une première diplômée au doctorat en sciences de l'information de l'Université de Montréal », En Direct de l'EBSI,‎ 2003-2004, p. 1 (lire en ligne)
  4. « Nouveau professeur », En Direct de l'EBSI,‎ 2004-2005, p.8 (lire en ligne)
  5. 5,0 et 5,1 Étude du rôle des professionnels de l'information dans les systèmes d'information Web du gouvernement fédéral canadien, Montréal, [lire en ligne] 
  6. 6,0 et 6,1 Christine Dufour, « Information professionals and web information systems : a pan-canadian survey/Professionnels de l'information et systèmes d'information web : une enquête pancanadienne », Revue canadienne des sciences de l'information et de bibliothéconomie/Canadian Journal of Information and Library Science, vol. 35, no 2,‎ , p. 147-186
  7. 7,0, 7,1 et 7,2 Christine Dufour, « Web 2.0, organisations et archivistique », Archives, vol. 40, no 2,‎ 2008-2009, p. 3-26
  8. 8,0, 8,1 et 8,2 Stéphanie Cadieux et Christine Dufour, « Web 2.0 et milieux documentaires : qu'en retenir? », Archives, vol. 45, no 1,‎ 2013-2014, p. 27-46
  9. 9,0, 9,1 et 9,2 L’évaluation continue de programme comme stratégie d’ajustement aux environnements disciplinaire et professionnel pour les écoles de bibliothéconomie et des sciences de l’information, Montréal,  
  10. 10,0 et 10,1 Christine Dufour, « Outils et méthodes d'évaluation continue de la formation », Documentation et bibliothèques, vol. 61, nos 2/3,‎ , p. 90-103
  11. Christine Dufour, Anne Klein et Sabine Mas, « Émouvantes, les archives? », La Gazette des archives, no 233,‎ , p. 75-90
  12. Christine Dufour, Dominique Maurel et Natasha Zwarich, « La valeur ajoutée de l'archiviste : nouveaux rôles et nouvelles responsabilités au sein de la gouvernance de l'information », La Gazette des archives, no 245,‎ , p. 81-96

Bibliographie

  • EBSI, Université de Montréal, « Christine Dufour » (consulté le )
  • Stéphanie Cadieux et Christine Dufour, « Web 2.0 et milieux documentaires : qu'en retenir? », Archives, vol. 45, no 1,‎ 2013-2014, p. 27-46.
  • Étude du rôle des professionnels de l'information dans les systèmes d'information Web du gouvernement fédéral canadien, thèse de doctorat, Université de Montréal, [lire en ligne] 
  • L’évaluation continue de programme comme stratégie d’ajustement aux environnements disciplinaire et professionnel pour les écoles de bibliothéconomie et des sciences de l’information, Montréal, Partage de l’information dans un monde fragmenté : Franchir les frontières. 35e Congrès annuel de l’Association Canadienne des Sciences de l’Information (CAIS/ACSI),  
  • Christine Dufour, « Web 2.0, organisations et archivistique », Archives, vol. 40, no 2,‎ 2008-2009, p. 3-26
  • Christine Dufour, « Information professionals and web information systems : a pan-canadian survey/Professionnels de l'information et systèmes d'information web : une enquête pancanadienne », Revue canadienne des sciences de l'information et de bibliothéconomie/Canadian Journal of Information and Library Science, vol. 35, no 2,‎ , p. 147-186
  • Christine Dufour, « Outils et méthodes d'évaluation continue de la formation », Documentation et bibliothèques, vol. 61, nos 2-3,‎ , p. 90-103
  • Christine Dufour, Dominique Maurel et Natasha Zwarich, « La valeur ajoutée de l'archiviste : nouveaux rôles et nouvelles responsabilités au sein de la gouvernance de l'information », La Gazette des archives, vol. 2017-1, no 245,‎ , p. 81-96
  • Anne Klein, Christine Dufour et Sabine Mas, « Émouvantes, les archives? Le point de vue des archivistes français », La Gazette des archives, vol. 2014-1, no 233,‎ , p. 75-90

Voir aussi

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 549 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).
  • EBSI. Christine Dufour.

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).