Encyclopédie Wikimonde

Nicolas Brien

Aller à : navigation, rechercher

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Nicolas Brien, né à Viroflay[1] en , est un entrepreneur et homme politique français. Il est l'actuel Président du Directoire d'EuraTechnologies.

Il occupe également les fonctions de Président du lobby européen des startups, le European Startup Network.

Il occupait précédemment la fonction de Directeur Général de l'association France Digitale.

Biographie

Famille et formation

Nicolas Brien est d'origine modeste: sa mère est une salariée des filatures DMC et son père travaille dans l'édition de livres scolaires[2]. Ses grands-parents maternels sont membres d'honneur du Front National tandis que son père est « anarcho-communiste »[1]. Il est père d'un jeune enfant[3].

Marqué par la crise financière de 2008[4], il se tourne vers des études d'économie internationale à Sciences Po Paris[5]. Il poursuit ses études à l'université afro-américaine Howard University[6] et à la prestigieuse Columbia University en [7], grace à une bourse Fulbright[8][source secondaire nécessaire] du State Department.

En , la Fondation France Alzheimer le nomme Président de son fonds de dotation. Il rend alors public son engagement en hommage à sa mère, décédée à 62 ans des suites de la maladie[9][réf. non conforme].

L'Institut Choiseul l'a désigné comme l'un des "100 leaders économiques de demain"[pertinence contestée][Quand ?][10][source secondaire nécessaire].

Activités politiques

En , il rejoint le cabinet de Najat Vallaud-Belkacem [11]qu'il avait rencontrée lors de la campagne pour la primaire présidentielle de Ségolène Royal[7].

Il est élu député-suppléant de Bernard Lesterlin à Montluçon en 2012[1] et conseiller municipal en 2014[12]. A partir de , il dirige la Fédération du Parti Socialiste de l'Allier[13] après en avoir évincé Jean Mallot[14]. Il échoue aux élections législatives de 2017[15].

Il est élu la même année au Bureau National du Parti Socialiste[source secondaire nécessaire] et anime le courant des "non-alignés" lors du Congrès de Poitiers[16], aux cotés des députés Dominique Bertinotti, Yann Galut et Karine Berger[17],[18]. Il est une voix de la jeune génération[19], s'oppose à la Loi Travail El Khomri[20] et se spécialise sur les questions européennes. Il annonce en mettre fin à sa carrière politique pour se concentrer sur son activité professionnelle[21].

Numérique

Nicolas Brien est nommé président du Directoire d'EuraTechnologies en 2021[22].

Auparavant, il est Directeur Général de l'association France Digitale[23] , de 2016 à 2021.

Dans ces fonctions, il se mobilise pour que le numérique soit créateur d'emplois durables[24] . En janvier 2020, le Premier Ministre le nomme au sein de la Mission pour la régulation des travailleurs des plateformes[réf. nécessaire], qui recommande dans son rapport final une meilleure protection sociale[25].

Europe

En juin 2020, Nicolas Brien est élu à la présidence du Conseil d'Administration du European Startup Network[26], le lobby européen des startups basé à Bruxelles[27]. Le média spécialisé Contexte l'a désigné comme l'un des "100 français qui comptent" dans le numérique en Europe[28].

Il considère que l'Europe est l'échelon le plus pertinent pour penser le numérique[29]. À ce titre, il est un partisan de la "souveraineté numérique européenne"[30] , contre le pouvoir grandissant des géants technologiques étrangers[31]. L'absence d'émergence de champions technologiques en Europe viendrait du faible investissement des grands groupes européens dans les startups locales[32],[33] et nécessiterait selon lui de grands plans continentaux d'investissement dans les technologies de rupture[34].

Il considère le Brexit comme une opportunité[35],[36] et plaide pour une gouvernance transatlantique du numérique[37]. Il mène campagne en faveur du vote par le Parlement Européen d'un "BETA" (Buy European Technology Act)[38], qui permettrait d'accorder une "préférence européenne" aux PME technologiques.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 « Le plus jeune suppléant de France, aux faux airs de bobo parisien, sort de la campagne « lessivé » », sur lamontagne.fr, (consulté le )
  2. « Portrait dans Les Échos » (consulté le )
  3. Jacques Trentesaux, « Nicolas Brien, un nouveau capitaine pour barrer le pôle numérique Euratechnologies », sur Mediacités, (consulté le )
  4. « Nicolas Brien, de la politique aux start-up », sur Les Echos, (consulté le )
  5. « Nicolas Brien, nouveau patron des startuppers du numérique », sur LEFIGARO, (consulté le )
  6. « Ils et elles feront le monde d'après - Nicolas Brien » Accès payant, sur wansquare.com (consulté le )
  7. 7,0 et 7,1 Jean-Marc Laurent, « Nicolas Brien et Véronique Pouzadoux racontent leur expérience des cabinets ministériels », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  8. Tribune : « Fondation Fulbright France »
  9. Agnès Dreyfus, « Podcast The Good Place »
  10. « Classement Choiseul 100 2021 », sur Choiseul France (consulté le )
  11. « Nicolas Brien, de la politique aux start-up », sur Les Echos, (consulté le )
  12. Centre France, « La composition du nouveau conseil municipal », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  13. « Nicolas Brien nouveau premier secrétaire féféral du PS dans l'Allier », sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  14. Stéphane Moccozet, « Allier : à 26 ans, Nicolas Brien éjecte Jean Mallot de la tête du Parti Socialiste », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, (consulté le )
  15. Centre France, « Politique - Nicolas Brien officialise sa candidature aux législatives » (https://www.lamontagne.fr/montlucon-03100/actualites/nicolas-brien-officialise-sa-candidature-aux-legislatives_12113857/), sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  16. « POLITIQUE. «La Fabrique socialiste» : Karine Berger a présenté sa motion », sur www.republicain-lorrain.fr (consulté le )
  17. Le Point magazine, « PS: la motion D se pose en 3e voie face aux blocs Cambadélis-Valls et frondeurs », sur Le Point, (consulté le )
  18. Lilian Alemagna, « Congrès du PS : quatre motions en lice », sur Libération (consulté le )
  19. « Un groupe de jeunes élus prône le déménagement du siège du PS en banlieue », sur LEFIGARO (consulté le )
  20. Centre France, « Nicolas Brien veut interpeller Myriam El Khomri ce soir » (https://www.lamontagne.fr/montlucon-03100/actualites/nicolas-brien-veut-interpeller-myriam-el-khomri-ce-soir_11812536/), sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  21. Centre France, « Politique - Allier : Nicolas Brien, le secrétaire de la fédération départementale du PS, quitte la vie politique » (https://www.lamontagne.fr/montlucon-03100/actualites/allier-nicolas-brien-le-secretaire-de-la-federation-departementale-du-ps-quitte-la-vie-politique_12708257/), sur www.lamontagne.fr, (consulté le )
  22. Olivier Ducuing, « Nicolas Brien, jeune patron très politique d'Euratechnologies », sur Les Echos Executives, (consulté le )
  23. Amaury Bucco, « Nicolas Brien, nouveau patron des startuppers du numérique », sur Le Figaro, (consulté le )
  24. Le JDD, « Croissance inclusive : vers une société plus juste », sur lejdd.fr (consulté le )
  25. Gouvernement, « Rapport Mission Frouin »
  26. (en-US) Adèle Yaroulnia, « Board », sur European Startup Network (consulté le )
  27. « Les start-up de l’Union se mobilisent pour que l’Europe ne rate pas «l’accélération digitale» », sur LEFIGARO (consulté le )
  28. « Les quelque 100 Françaises et Français qui comptent dans les politiques publiques du numérique, édition 2021 - Contexte », sur contexte.com (consulté le )
  29. « Vingt-cinq Etats européens s’engagent en faveur des start-up », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  30. « Bâtir et promouvoir une souveraineté numérique nationale et européenne : M. Benoît Darde, administrateur de Syntec Numérique ; M. Nicolas Brien, directeur général de France Digitale - Jeudi 25 février 2021 », sur videos.assemblee-nationale.fr (consulté le )
  31. Interview : « Mark Zuckerberg est infiniment plus structuré et visionnaire que la plupart de nos politiques », sur usbeketrica.com (consulté le )
  32. (it) « Parte da Matera l’iniziativa europea che connette le startup del Mediterraneo », sur Il Sole 24 ORE (consulté le )
  33. Interview : « Nicolas Brien, d’Euratech: «Dommage de voir nos pépites rachetées par des Américains» » Accès payant, sur La Voix du Nord, (consulté le )
  34. «Investir massivement dans la quantique est un enjeu de souveraineté et de sécurité» (https://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/investir-massivement-dans-la-quantique-est-un-enjeu-de-souverainete-et-de-securite-20201116), sur LEFIGARO, (consulté le )
  35. (en-US) « Brexit should be the catalyst to create the United Tech of Europe », sur Sifted, (consulté le )
  36. (en) « France and not Germany may be UK’s friend in Brexit tech talks », sur Science|Business (consulté le )
  37. « Biden président : la fin du schisme technologique ? », sur Les Echos, (consulté le )
  38. (en-GB) « Call for a Buy European Tech Act », sur Tech.eu, (consulté le )

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).