Encyclopédie Wikimonde

Olivier Entraygues

Aller à : navigation, rechercher

Olivier Entraygues
Naissance (51 ans)
Rochefort (France)
Origine Français
Allégeance Drapeau de la France France
Grade Lieutenant-Colonel
Années de service -en cours
Distinctions Chevalier de la Légion d'Honneur, Chevalier de l'Ordre des Palmes Académiques

Olivier Entraygues, né le 30 novembre 1967 à Rochefort sur mer en France, est un écrivain militaire français.

Biographie

Historien et écrivain militaire, le lieutenant-colonel Entraygues est titulaire d'un doctorat et d'un PhD en histoire contemporaine de l'Université Paris-Sorbonne et du département d'études de la guerre du King's College de Londres: J.F.C Fuller, comprendre la guerre[1] . Ancien élève du Collège interarmées de Défense (École de guerre) c'est un spécialiste de la pensée militaire britannique[2], de l'enseignement militaire supérieur, de l'organisation du commandement et de l'influence de la personnalité sur l'exercice du commandement. Après une longue expérience opérationnelle à l'échelon tactique comme à celui de la planification, le lieutenant-colonel Entraygues a dirigé la section « Afghanistan » du Centre de préparation des postes de commandement de Mailly-le-Camp entre 2008 et 2010. Il devient ensuite officier de liaison interarmées au sein du Joint Services Command and Staff College (JSCSC) et du centre de la doctrine de Shrivenham au Royaume-Uni au moment de la signature des Accords de Lancaster House, le 2 novembre 2010. Il quitte ce poste en août 2013. Il a dirigé jusqu'à juillet 2017 le programme « Penser la guerre » à l'Institut de recherche stratégique de l'École militaire (IRSEM). En parallèle, il a enseigne à l'École de guerre, est co-responsable du séminaire de Master 1 "Étudier la guerre"[3] et a co-dirigé, dès la rentrée 2016, le Master "Expertise des Conflits Armés"[4] à l'Université Panthéon-Sorbonne. Depuis le mois de juillet 2017, le Lieutenant-Colonel sert au sein de l'Etat-Major de l'OTAN, à l'Allied Land Command, et est en poste à Izmir en Turquie. En octobre 2018, Olivier Entraygues rejoint l’Institut Histoire Moderne et Contemporaine (UMR 8066 CNRS – ENS – Paris 1) en qualité de chercheur associé.

Recherches universitaires

Dans le cadre de son affectation à l’IRSEM, Olivier Entraygues a développé la notion de rupture stratégique au cours d’un laboratoire de recherche annuel puis d’un colloque international qui s’est déroulé le 11 février 2015 à l’Ecole Militaire à Paris. Ces travaux ont été publiée sous le titre Étude de l’IRSEM n° 48[5]. De plus, entre 2013 et 2017, cet officier a mené à bien des travaux liés à l’obtention d’une d’Habilitation à diriger des recherches dont le professeur Hervé Drévillon est le garant. Ces nouvelles recherches portent sur l’idée d’une école de guerre en France. Le mémoire inédit a pour titre « L’École supérieure de guerre 1870-1914, Enseigner la guerre » et le mémoire synthèse « Étudier la guerre, un officier et l’université ». Dans le cadre de ces travaux il développe la notion de neutralité polémologique. Cette notion est développée dans son essai d’ego-histoire Etudier la guerre. Cet axe de recherche s’appuie également sur une approche pluridisciplinaire de l’étude de la guerre ; elle est illustrée par l’ouvrage collectif Sommes-nous en guerre?[6].

Pour Olivier Entraygues une telle heuristique impose, épistémologiquement et méthodologiquement, de poser une autre question fondamentale : la guerre peut-elle être étudiée ? Tel est en fin de compte l’axe de cette étude collégiale, qui doit être aussi entendue à l’aune de ces deux dimensions : d’une part, comment sait-on quelque chose sur la guerre ? Et, d’autre part, quels sont les outils intellectuels, la ou les méthodes actuelles pour décrire le « phénomène guerre » ? Cette réflexion devient aussi un plaidoyer pour une meilleure intégration des dimensions universitaire et militaire. Ainsi cette étude s’articule-t-elle autour de 6 axes où tour à tour philosophes, historiens, sociologues, économistes, sciences politiques et praticiens de la guerre apportent un regard croisés à cette problématique polémologique.

Depuis le 10 juin 2017, Olivier Entraygues est devenu Docteur habilité à diriger des recherches, après avoir présenté ses travaux devant un jury présidé par Louis Gautier, Secrétaire général à la défense et à la sécurité. Philippe Boulanger, Professeur à l'Université de Paris 8, le Général de corps d'armée Bertrand de Courrèges d'Ustou, directeur de l’Institut des hautes études de la défense nationale et de l’Enseignement militaire supérieur, Hervé Drévillon, Professeur à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, Louis Gautier, Secrétaire général à la Défense et à la Sécurité nationale, Professeur associé à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, le Général Yves de Guigné, commandant la délégation du patrimoine de l’armée de Terre, Béatrice Heuser, Professeur à l’Université de Reading (Royaume-Uni), ainsi que Georges-Henri Soutou, Professeur émérite, Université de Paris-Sorbonne, composaient le reste du jury.

Ouvrages

Articles

  • Olivier Entraygues, Fuller et les Principes de la Guerre, in Revue DSI, avril 2008, pages 51 à 59
  • Olivier Entraygues, Et si on parlait Afghanistan !, in Revue DSI, septembre 2009, pages 34 à 39
  • Olivier Entraygues, Stalingrad en Afghanistan !, in Revue DSI, mars 2010, pages 40 à 47
  • Olivier Entraygues, Foch-Fuller, analyse comparée, in Actes du colloque Maréchal Foch, Apprendre à penser, juin 2010, pages 419 à 438
  • Olivier Entraygues, De l'Entente Cordiale au Traité de Lancaster, in Revue de la Défense Nationale, janvier 2012, pages 73 à 80 [9]
  • Olivier Entraygues, J.F.C. Fuller, in Guerre et Histoire, février 2012, pages 58 à 71
  • Olivier Entraygues, La Faillite de l'Art du Général, in Revue DSI, novembre 2013, pages 46 à 52
  • Olivier Entraygues, Comment l'humanité pourrait survivre en cas d'attaque extraterrestre, Kombini, 2015 [10]
  • Olivier Entraygues, La rupture stratégique, in Revue DSI, Janvier 2016, pages 52 à 58
  • Olivier Entraygues, Exposé de soutenance de HDR : " Un officier à l'université" La Sorbonne,10 Juin 2017 [11]

Décorations

  • En 2009, il est promu chevalier de la Légion d'honneur
  • En 2016, il est promu chevalier de l'Ordre des Palmes Académiques

Liens externes



  1. Comprendre la guerre, J.F.C. Fuller, 2012-03-30
  2. En cette qualité, il a donné deux interviews sur la pensée de J.F.C. Fuller. La première pour la revue Guerre & Histoire N°5 parue le 25 février 2012 et la seconde le 10 février 2015 pour Radio Courtoisie.
  3. Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne: Séminaires (http://www.univ-paris1.fr/autres-structures-de-recherche/institut-des-etudes-sur-la-guerre-et-la-paix/activites/seminaires/)
  4. Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne: Master 2 Pro Expertise des Conflits Armés (https://www.pantheonsorbonne.fr/autres-structures-de-recherche/institut-des-etudes-sur-la-guerre-et-la-paix/masters/master-expertise-des-conflits-armes/)
  5. Étude de l’IRSEM n° 48: LA RUPTURE STRATÉGIQUE (https://www.defense.gouv.fr/content/download/495587/8447516/file/Etude_IRSEM_n48.pdf/)
  6. Sommes-nous en guerre (https://www.uppreditions.fr/livre/98754_sommes-nous-en-guerre/)
  7. Lorsque les tacticiens devinrent imaginatifs, La Plume avant l'Epée, , 265 p. (ISBN 978-2-9530216-0-8) 
  8. "Blitzkrieg à l'anglaise" - Guerres-et-conflits (http://guerres-et-conflits.over-blog.com/article-blitzkrieg-a-l-anglaise-114467993.html)
  9. RDN en ligne (http://www.defnat.com/site_fr/archives/res_auteurs.php?caut=3602)
  10. 'Comment l'humanité pourrait survivre en cas d'attaque extraterrestre, Kombini, 2015 (http://www.konbini.com/fr/entertainment-2/topic_cinema/la-5eme-vague-comment-survivre-attaque-extraterrestre/)
  11. Exposé de soutenance de HDR : " Un officier à l'université" La Sorbonne,10 Juin 2017 (https://www.defense.gouv.fr/content/download/508211/8593615/file/Expose_soutenance_de_HDR-LCL-Entraygues.pdf?fbclid=IwAR1YcutvcdNPNma0sFnSDYpkbMfYNd_s19NNRRgtuRJ4llc2D5citWpjijo)