Philippe Aimar

Aller à la navigation Aller à la recherche

Erreur Lua dans Module:Infobox/Localdata à la ligne 29 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Philippe Aimar, né le à Paris, est un journaliste français[1] et auteur de livres et de documentaires. Il a notamment travaillé aux États-Unis, en France et en Afrique. En 2021, il contribue à la désinformation sur la pandémie de Covid-19 en publiant un livre sur le sujet.

Biographie

Il fait ses débuts chez Sipa Press en 1986[2]. En 1991, il devient correspondant aux États-Unis à Los Angeles. Il couvre, entre autres pour le compte de Newsweek, les émeutes de Los Angeles en 1992. Après des enquêtes sur les incendies, les tremblements de terre, en passant par toute une série de portraits du show business américain, il rentre en France dans les années 2000 et devient, à Paris, rédacteur en chef à l'agence de presse Corbis-Sygma[2]. En 2003, il quitte l'agence de presse américaine et se consacre à un projet de livre de photos sur Madagascar. En 2005, il participe, avec ses photographies, à un livre sur la Tunisie[Notes 1] préfacé par Bertrand Delanoë, lui-même né en Tunisie. En 2008, Philippe Aimar devient collaborateur de l'agence de presse Hamsa Press puis en 2009, il cofonde l'agence de presse News Pictures. En 2010, paraissent deux livres dont il a réalisé les photographies : le premier, publié par l'éditeur réunionnais Orphie est consacré à Madagascar, l'autre s'intitule Vanille - la route bourbon et il est publié par les Éditions Bourbon.

En 2020, la maison d'édition Le jardin des Livres lui confie[réf. nécessaire] une « enquête » sur les raisons de la pandémie de Covid-19. Le résultat est publié le 16 mars 2021 sous le titre Covid-19. Enquête sur un virus : « Manipulations, vols, meurtres, influences et guerres médiatiques ». Cet ouvrage est cité par l'Agence France-Presse (article repris par la Radio-télévision belge de la Communauté française puis Ouest-France) comme exemple de complotisme[3], tandis que France Info y voit un « produit véhiculant de la désinformation »[4].

Réalisations

Publications

Documentaires

  • 2007 - Madagascar : la route de la vanille - Reportage.
  • 2007 - Réalisation d'un documentaire sur les financements des réseaux Al-Qaïda
  • 2008 - Reportage sur l'exploitation sexuelle des enfants (Madagascar).
  • 2008 - « Libyan Challenge 2008 » (Course à pied de 190 kilomètres dans le Tadrart Acacus).
  • 2009 - « 100 % Mag » - Les Blogueuses suédoises Diffusion Ligne de Front

Notes et références

Notes

  1. La Tunisie, en collaboration avec des scientifiques spécialistes du patrimoine tunisien et Salem Trabelsi, journaliste du quotidien tunisien La Presse de Tunisie.

Références

  1. « Vanille, la route bourbon », sur Payot : « Aventurier, photographe et journaliste, Philippe Aimar inscrit son travail dans la lignée des grands écrivains voyageurs. Depuis plus de 20 ans, il parcourt la planète à la rencontre de peuples, de cultures et de saveurs pittoresques ».
  2. 2,0 et 2,1 « Philippe Aimar », sur Africultures (consulté le ).
  3. Julie Charpentras, « Les livres, le front oublié de la désinformation autour de la COVID-19 », Le Devoir, .
  4. Julien Nguyen Dang, « La Fnac et Amazon font-ils la promotion d'ouvrages antivaccins ou aux relents complotistes ? », sur France Info, .

Liens externes

  • Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 561 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).