Encyclopédie Wikimonde

Simon Texier

Aller à : navigation, rechercher

Simon Texier[1] (né le 17 septembre 1969 à Paris) est un chercheur français spécialisé dans l'histoire de l'architecture[2].

Il est aussi pianiste et accompagne Theo Hakola.

Formation et diplômes

  • 2009 Habilitation à diriger des recherches : mémoire inédit Paris années 50 - Réformes et déformations d'une capitale (1943-1961)
  • 1998 Thèse de doctorat en Histoire de l'Art : Georges-Henri Pingusson, architecte (1894-1978). L'architecture comme «transcendance poétique du concret», ou l'impossible doctrine[3] sous la direction de Bruno Foucart
  • 1992 Maîtrise d'Histoire à l'université Paris VII-Jussieu.

Bibliographie

Simon Texier est directeur de la collection Carnets d'architectes, Paris, éditions du Patrimoine-Centre des Monuments nationaux (créée en 2008). Il est membre du comité de rédaction de la revue Histoire de l'art depuis 2007 et membre du comité de lecture des Cahiers de la recherche architecturale et urbaine depuis 2013.

Principaux ouvrages en nom propres[4]:

  • L’Architecture pour les nuls (avec Deborah K. Dietsch, auteure de l’édition américaine) Paris, Éditions First, mai 2013
  • Paris, panorama de l’architecture, de l’Antiquité à nos jours, Paris, Parigramme, 2012, (ISBN 978-2-84096-667-8)
  • Georges-Henri Pingusson, Paris, Éditions du Patrimoine/Gollion, Infolio, 2011, (ISBN 978-2-7577-0180-5)
  • Un âge d’or de l’immeuble : Paris 1950, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2010, (ISBN 978-2-35487-013-3)
  • Denis Honegger (avec Sébastien Radouan), Paris, Éditions du Patrimoine-Centre des Monuments nationaux/Infolio, collection « Carnets d’architectes », 2010, (ISBN 978-2-88474-159-0)
  • Exposer l’architecture. La Cité de l’architecture et du Patrimoine, Paris, Gallimard/Découvertes, 2009, (ISBN 978-2-07-036046-8)
  • Accords chromatiques. Histoires parisiennes des architectures en couleurs, 1200-2010, Paris, Pavillon de l’Arsenal, 2008, (ISBN 978-2-35487-002-7)
  • Paris. Grammaire de l’architecture, XXe-XXIe siècle, Paris, Parigramme, 2007, (ISBN 978-2-84096-612-8) (Prix Haussmann 2008)
  • Georges-Henri Pingusson (1894-1978). La poétique pour doctrine, Lagrasse, Verdier, 2006, (ISBN 978-2-86432-480-5)
  • Paris contemporain. De Haussmann à nos jours, une capitale à l’ère des métropoles, Paris, Parigramme, 2005, (ISBN 2-84096-306-X et 978-2-84096-682-1) (réédition 2010, Prix Haussmann 2011)
  • Le 18e arrondissement, Paris, A.A.V.P. (collection « Paris en 80 quartiers »), 2000, (ISBN 2-913246-18-4)
  • Le 13e arrondissement, Paris, A.A.V.P. (collection « Paris en 80 quartiers »), 2000, (ISBN 2-913246-13-3)

Principales expositions en tant que commissaire

  • Pierre Parat, l’architecture à grands traits[5],[6], exposition présentée à La Cité de l'architecture et du patrimoine du 24 octobre 2012 au 7 janvier 2013 (suivie d’une exposition virtuelle, mise en ligne en avril 2013 sur achiwebture.fr[7]).
  • Paris 1950 : un âge d’or de l’immeuble[8],[9] exposition présentée au Pavillon de l’Arsenal à Paris, du mois de septembre 2010 au mois de janvier 2011.
  • Accords chromatiques. Histoires parisiennes des architectures en couleurs, 1200-2010[10], exposition présentée au Pavillon de l’Arsenal à Paris, du mois de juillet au mois de septembre 2008.
  • Voies publiques. Histoires et pratiques de l’espace public à Paris[11] exposition présentée au Pavillon de l’Arsenal à Paris, du mois de mars au mois de juin 2006.
  • Les Halles, voyage au centre de Paris exposition présentée au Forum des Halles, ex-Maison des Associations, de juin 2003 à avril 2004.
  • Les Parcs et jardins dans l’urbanisme parisien, XIXe-XXe siècles (Paris, A.A.V.P.) présentée à la Maison du Lac dans le parc de Bercy à Paris de décembre 2001 à mars 2002, puis à la mairie de XIXe en avril 2002 et à Venise à la Faculté d’architecture, Institut d’urbanisme, couvent San Tolentino en mai 2002.
  • Le 13e arrondissement, « Paris en 80 quartiers » (Paris, A.A.V.P.) présentée en novembre 2000 à la mairie du XIIIe.
  • Le 18e arrondissement, « Paris en 80 quartiers » (Paris, A.A.V.P.) présentée en décembre 2000 à la mairie du XIIIe.
  • Georges-Henri Pingusson (1894-1978). Doutes et certitudes d’un héraut du Mouvement moderne exposition produite par l'École d’architecture de Paris-La Défense en 1997, et itinérante dans les Écoles nationales supérieures d’architecture de 1998 à 2011.
  • Églises parisiennes du XXe siècle. Architecture et décor (Paris, D.A.A.V.P.) présentée à la mairie du XXe arrondissement, la crypte de l’église Saint-Sulpice et la mairie du XVIe arrondissement en 1997
  • Embelezamento, planejamento, expansao. Uma trilogia parisiense («Embellissement, planification, extension. Une trilogie parisienne»), exposition de dessins réalisée à partir des fonds conservés aux archives de l’Institut français d’architecture et présentée au Musée des beaux-arts de São Paulo dans le cadre de la 3e Biennale d’architecture de São Paulo en novembre 1997.
  • Les Canaux de Paris, produite par la Délégation à l’Action artistique de la Ville de Paris et présentée à la mairie du Xe arrondissement en septembre-octobre 1994 et à la Cité des sciences et de l'industrie de novembre 1994 à février 1995.

Prix et récompenses

  • Prix Haussmann[12] 2007 pour Paris. Grammaire de l’architecture, XXe-XXIe siècles, Paris, Parigramme, 2007.
  • Prix spécial des enseignants de l’école d’architecture de Nancy pour Paris contemporain. De Haussmann à nos jours, une capitale à l’ère des métropoles, Paris, Parigramme, 2005 (Prix du livre d’architecture de Briey, 2006).
  • Prix Haussmann 2011[13] pour Paris contemporain. De Haussmann à nos jours, une capitale à l’ère des métropoles, Paris, Parigramme, nouvelle édition mise à jour, 2010.

Notes et références

Erreur Lua dans Module:Autorité à la ligne 549 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).