Yves-Dominique Mesnard

Aller à la navigation Aller à la recherche
Yves-Dominique Mesnard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité

Yves-Dominique Mesnard, né le à Perros-Guirec (Côtes-d'Armor) et mort le dans le 14e arrondissement de Paris est un prêtre dominicain français.

Membre de l'Académie de marine, il est aumônier de la Marine nationale, de plusieurs associations et créateur des associations Jeunesse et Marine et Cap vrai.

Biographie

Yves-Dominique Mesnard, connu aussi sous le nom de père Yves Mesnard ou simplement père Mesnard, naît le à Perros-Guirec dans le département des Côtes-d'Armor avec les prénoms d'Yves Louis[1].

Ordonné prêtre dans l'ordre des Prêcheurs le à l'abbaye du Saulchoir de Kain en Belgique[2], il consacre toute sa vie à l'apostolat maritime[3],[4].

Aumônier de plusieurs associations, il participe avec elles à de nombreuses activités et pèlerinages, notamment en 1950 en tant qu'« aumônier national » de la « Jeunesse maritime chrétienne »[5],[alpha 1].

Ses actions ont permis de faire découvrir la mer à des milliers de jeunes, dont certains sont devenu célèbres.

« Le père Mesnard a su toucher des foules d'enfants et de jeunes gens et jeunes filles, jeunes hommes et jeunes femmes, qu'il a éveillés ou réveillés aux vertus de la voile, de l'effort marin, de l'esprit d'équipe » Henri Queffélec[7].

En 1941, avec la Jeunesse maritime chrétienne, il ouvre la première école d'apprentissage maritime pour les mousses à Grandcamp[8]. En 1946, il est aumônier maritime pour l'Afrique du nord, à Alger[9]. En 1955, déjà aumônier du groupe Charcot du scoutisme marin, et à la demande du père Forestier, il est nommé « aumônier général des Scouts marins » des Scouts de France[10]. Le , il crée l'association de voile Jeunesse et Marine[11]. De 1962 à 1968, il organise des stages de découverte de la mer sur le trois-mâts Duchesse Anne[12]. En 1976, il crée l'association « Cap Vrai »[13],[14],[15] qu'il dirige ensuite[16],[alpha 2]. Avec cette association, il instaure la même année une messe dominicale au Salon nautique international de Paris[19],[20], pratique qui s'étendra par la suite à d'autres événements nautiques.

En 1979, la Marine Nationale lui confie le fort de l'Alycastre sur l'île de Porquerolles, où il habite de nombreuses années et installe une base nautique[21].

Il meurt le dans le 14e arrondissement de Paris[1].

Distinction

Yves-Dominique Mesnard est membre de l'Académie de marine[22].

Citations

Au sujet de la mer :

« Elle est source de beauté et de contemplation. Elle ouvre à l'homme la chance de découvrir une dimension spirituelle sans laquelle il ne peut survivre[23],[24] »

« La Mer est un lieu de solidarité . C’est ensemble qu’on l’affronte. La fraternité de la Mer se vit par l’entraide, le respect la tolérance[19],[25]. »

« Dieu a créé la mer pour le service de l’humain. La mer s’offre à l’homme d’abord pour sa vie et sa survie : la mer est nourricière à travers le travail des marins pêcheurs[26] »

Publications

  • Mes racines sont dans la mer
    Mes racines sont dans la mer, Paris, France-Empire,  
    Recension dans la revue Marine de l'association centrale des officiers de réserve de l'Armée de mer, no 117, p. 75, , [lire en ligne].
    Recension dans la revue Cols Bleus, no 1712, p. 24, [lire en ligne].
  • Les Valeurs éducatives de la mer, monographie reprise en annexe 1 dans son livre Mes racines sont dans la mer
    Les Valeurs éducatives de la mer, Académie de marine,
    BSHMV - Bibliothèque du Service historique de la Défense - Vincennes, Exemplaire SHD000247516000011, Cote VI-3S4388
     

Hommages

Yves-Dominique Mesnard est cité :

Bibliographie

  • Il est en référence dans le l'ouvrage de Dans le vent. La grande histoire des scouts marins, Artège, (ISBN 978-2-916053-88-2) 
  • Jeunesse et Marine, école de Mer, école de Vie, d'Yves Aumon et Daniel Gilles, préfacé par Yann Queffélec, décembre 1994
  • « Des années de pratique à Jeunesse et Marine », Cols bleus, Marine nationale française « N°1417 »,‎ , p. 28 (lire en ligne)

Notes et références

Notes

  1. La « Jeunesse maritime chrétienne » (J.M.C.) est un mouvement d'action catholique fondé en janvier 1930, qui s'adresse aux jeunes marins[6]
  2. Cap vrai est une association chrétienne qui propose bénévolement des sorties en bateau pour les personnes en difficulté[17] reprenant les mots du père Mesnard « La mer est source de beauté et de contemplation. Elle ouvre à l'homme la chance de découvrir une dimension spirituelle sans laquelle il ne peut vraiment survivre »[18].

Références

  1. 1,0 et 1,1 Fichier Insee des décès en France depuis 1970.
  2. « Mesnard Yves-Dominique », in Dictionnaire biographique des frères prêcheurs, , consulté le 4 juin 2022, [lire en ligne]
  3. « Escale Cap Vrai. Accueil de la régate Naviclerus », sur le site du quotidien Le Télégramme, (consulté le ).
  4. « L'association Cap vrai soutient les blessés de la vie », sur le site du quotidien Ouest-France, (consulté le ).
  5. « Les marins français à Rome », sur le site retronews.fr, le quotidien La Croix, (consulté le ).
  6. Définition de « Jeunesse maritime chrétienne » sur le site des éditions Larousse.
  7. Mes racines sont dans la mer, Paris, France-Empire, [lire en ligne (page consultée le 4 juin 2022)], p. Page 11 
  8. Le Premier navire-école : une école centrale maritime commerciale, l'École Saint-Elme d'Arcachon, 1872-1880, [lire en ligne (page consultée le 4 juin 2022)] .
  9. « Messe du souvenir à la cathédrale pour les marins et pêcheurs défunts », L'Écho d'Alger : journal républicain du matin,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. « Les JMJ de Panama 2019, cap sur une odyssée - Vatican News », sur le site d'informations du Vatican, (consulté le ).
  11. « Jeunesse et Marine fête ses 40 ans », sur le site du quotidien Le Télégramme, (consulté le ).
  12. « Duchesse Anne - Le fameux trois-mâts carré entrera-t-il dans la légende ? », in La revue du port de Saint-Tropez, édition 2019-2020, p. 27, [lire en ligne].
  13. « Histoire de CAP VRAI – Cap Vrai », sur le site de l'association « Cap Vrai » (consulté le ).
  14. « Historique – Cap Vrai », sur le site de l'association « Cap Vrai » (consulté le ).
  15. Valérie Zimmermann, « Salon Nautique 2019 », sur le site des scouts et guides de France, (consulté le )
  16. Encart dans la revue Marine de l'association des officiers de réserve de la Marine nationale, no 100, juillet 1978, [lire en ligne], consulté le=4 juin 2022.
  17. Nelly Veyrié, « Prendre le large pour oublier ses problèmes », sur le site du quotidien Ouest-France, (consulté le ).
  18. « Cap vrai. Une présence chrétienne maritime », sur le site du quotidien Le Télégramme, (consulté le ).
  19. 19,0 et 19,1 « Cap Vrai au Nautic de Paris », sur le site de l'association Seableue, (consulté le ).
  20. « Messe des marins au Salon Nautique international de Paris », sur un site de la Conférence des évêques de France, (consulté le )
  21. Michel Riousse, Genèse de Cap Vrai Atlantique, octobre 1993, [lire en ligne], consulté le=4 juin 2022.
  22. « Les jeunes, la mer et la beauté » in revue Cols Bleus, no 1551, p. 10, , [lire en ligne], consulté le=4 juin 2022.
  23. « L'association Cap vrai soutient les blessés de la vie », sur le site du quotidien Ouest-France, (consulté le ).
  24. « Les JMJ à la voile ! », sur le site de l'association diocésaine de Paris (consulté le ).
  25. « La fraternité de la mer en action » in Messages - la revue du Secours catholique, no 669, , p. 12, [lire en ligne], consulté le 4 juin 2022.
  26. É.S. et Claude Babarit, « Mgr Jacolin à la Mission de la mer », sur le site du quotidien Le Courrier français, (consulté le ).

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail du monde maritime
  • Portail de la Marine française
  • Portail du scoutisme
  • Portail des associations
  • Portail de la voile