Encyclopédie Wikimonde

Autre Terre

Aller à : navigation, rechercher

Autre Terre est une organisation non gouvernementale belge, ayant pour but de développer des projets économiques autonomes, dans les pays du Sud, permettant aux populations locales de mieux vivre. Elle a été distinguée à plusieurs reprises dans les médias et par le autorités locales. [réf. nécessaire]

Historique

Autre Terre ASBL est une ONG (organisation non gouvernementale) belge, de développement, active depuis plus de 30 ans dans les domaines de l'agroécologie et du recyclage. Crée en 1982 sous l'impulsion du groupe Terre, sous le nom de TTMI, elle change de nom dans les années 2000 pour devenir Autre Terre.

L'ONG est établie à Herstal, dans le zoning des Hauts-Sarts, en Belgique et est officiellement agrée auprès du Ministre de la Coopération au Développement belge[1].

Missions

Bien qu'elle soit relativement connue en Wallonie, elle semble assez méconnue dans les autres pays francophones.[réf. nécessaire]

Dans les pays du Sud, Autre Terre est active dans les domaines du recyclage, de l'agroécologie et du développement économique solidaire.

Lieux d'activité

Amérique du Sud

  1. Pérou
    • Pérou - Arequipa (Cecycap)
    • Pérou - Huancayo (Cedel)
    • Pérou - Ayacucho (Idesi)

Afrique

  1. Burkina Faso
    • Burkina Faso - Kaya (AJADD)
    • Burkina Faso - Ouagadougou (AJSFB)
    • Burkina Faso - Kaya (Apil)
    • Burkina Faso - Kaya (ASMADE)
    • Burkina Faso - Kaya (ATAD)
    • Burkina Faso - Ouagadougou & Villy (Baobab)
  2. Sénégal
    • Sénégal - Thies (AGRECOL)
    • Sénégal - Kaolack (Asdess)
  3. Mali
    • Mali - Tessalit (Assador et Assaghsal)
    • Mali - Gao (Tassaght)
    • Mali - Gao (UGM Union des Groupements Maraîchers)

Europe

  1. Belgique

Autre Terre a aussi une action au Nord, en Belgique francophone, dans le secteur de l'éducation au développement.

Particularités d'Autre Terre

Sur un plan opérationnel, Autre Terre à la particularité de ne se retirer de ses projets que lorsqu'ils deviennent autonomes, laissant dès lors des projets auto-suffisants, voir qui commencent à investir dans d'autres projets.

Sur le plan organisationnel, Autre Terre est issue du groupe Terre dont elle a hérité du modèle de gestion participatif, qui donne à chaque travailleur "une voix identique lors des prises de décisions stratégiques, politiques et opérationnelles en impliquant directement l'ensemble des travailleurs dans le débat et la décision"[2] (C'est d'ailleurs sur ce modèle que s'appuie le Relais, en France)...

Distinction

Depuis le 11 décembre 2015, Autre Terre a été élevé au grade de Chevalier de l'ordre du mérite burkinabè.[réf. nécessaire]

Notes et Références

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).