Encyclopédie Wikimonde

Clément Laloy

Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Laloy.

Clément Laloy est un metteur en scène et auteur de théâtre belge né à Bruxelles en 1975. Il vit à Schaerbeek (Bruxelles).

Son travail a été montré à Bruxelles (Recyclart, Ateliers Mommen, La Balsamine, L'Écurie, Les Tanneurs, Salle André Delvaux de l'ULB), Louvain-la-Neuve (Ferme du Biéreau, Ferme du Blocry, Salmigondis) et Luxembourg (HomeBase LX5 à l'Espace Paul Würth).

Son écriture est influencée par le symbolisme (Maurice Maeterlinck), Paul Willems et Thomas Bernhard). Sa mise en scène par Claude Régy, Jan Fabre et Bob Wilson.

« Avec des mots simples et dans une langue répétitive et musicale, Clément Laloy va, comme en négatif, à l'os de ce qui nous constitue comme être humain en reposant les questions éternelles »[1].

Il a souvent travaillé avec les scénographes Jean-François Castel et Nicolas Vandenschrik et le musicien Benjamin Franklin.

Le metteur en scène Frédéric Dussenne a présenté Elseneur de Clément Laloy, en avril 2007, au Rideau de Bruxelles.

Clément Laloy est aussi musicien expérimental sous le nom de Béton et, avec Xavier Garcia Bardon, dans Géographique.

Mises en scène

  • L'automne (2007), création
  • La mélancolie (2006), création
  • Violet, de Jon Fosse (2006)
« Clément Laloy impose un univers libre, affranchi de toutes conventions spatio-temporelle.(…) D'une écriture délibérément maigre, lancinante, le texte fait jaillir des silences, une violence sourde. (…) C'est dans les interstices de cette parole rare que les comédiens nous subjuguent : regards fragiles, gestes esquissés, tensions, toute la dramaturgie repose sur ces variations infimes… C'est dans le duo du Garçon (Christophe Piette) et de la Fille (Alice De Visscher) que cette réjouissante palette est la plus perceptible, lui, les bras ballants, regard absent, fragilité distante, et elle, poupée de porcelaine, coriace et tendre.(…) Violet reste une expérience à vivre, celle d'une forme suspendue, étirée dans le temps. » (Catherine Makereel dans Le Soir du 29 septembre 2006)
  • Cabane (2006), création
  • Les Réfugiés (2006), création
  • Les Quatre saisons de Gilberte et Véronika, de Philippe Caufriez (2006)
  • Laurant (2005), création
  • Le Château d'Elseneur (2005), création
  • Le Mariage (2005), création
  • L'Appartement (2005), création
  • Les Visages (2005), création
  • L'Enfant (2005), création
  • Le Camion, de Marguerite Duras (2004)
  • Prêves (2004), création
  • Poupée blonde, de Patrick Modiano (2003)
  • 4.48 Psychose, de Sarah Kane (2003)
  • Trois histoires d'amour (2003), création
  • Cette fois, Solo et Berceuse, de Samuel Beckett (2003)
  • Dors mon petit enfant, de Jon Fosse (2002)
  • Prédictions - Introspection, de Peter Handke (2001)
  • Pelléas et Mélisande, de Maurice Maeterlinck (2001)
  • Portraits (2001), création
  • Théâtre 1 (2000), création
  • L'Auto-stoppeur, de Jean Sigrid (1999)
  • Le Temps et la chambre, de Botho Strauss (1998)
  • Bagatelles, de Botho Strauss (1996)
  • Roméo et Jeannette, de Jean Anouilh (1996)
  • Tête de méduse, de Boris Vian (1993)

Liens externes

Notes

  1. Selon le site Théâtre contemporain.

Article publié sur Wikimonde Plus.

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).