Encyclopédie Wikimonde

Didier Makal

Aller à : navigation, rechercher
Didier Makal Kanteng
Didier Makal, journaliste et chercheur en communication

Erreur Lua dans Module:Wikidata à la ligne 121 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value). Didier Makal (appelé aussi Didier Mukaleng Makal Kanteng), né le 22 juin 1982 à Lubumbashi, dans la province du Katanga, est un journaliste et doctorant en Sciences de l'information et de la communication à l'Université de Lubumbashi.
Comme journaliste, il travaille sur des questions environnementales (mines, pollutions, forêts et agricultures) et politiques, avec une préférence pour des questions de droits humains, de liberté d'expression et d'opinion.
En tant que chercheur, il travaille sur les médias sociaux et l'émergence de la parole populaire citoyenne sur Internet.

Biographie

Didier Makal (Mukaleng Makal Kanteng)[1],[2] Il a fait ses études primaires et secondaires à Kalamba[3] dans le territoire de Kapanga[4], dans l'actuelle province du Lualaba.

En 2002, il obtient un diplôme du secondaire en pédagogie générale.
Il enseigne la même année à l'Institut Kovijan de Kalamba, avant d'entrer au couvent: dans le congrégation de l'Eglise catholique des Salvatoriens, la Société du Divin Sauveur (SDS) une année après. Lorsqu'il renonce à sa vocation religieuse en décembre 2005, Didier Makal repart à Kalamba où il enseigne une nouvelle fois à l'Institut Kovijan, une école conventionnée catholiques qui compte parmi les références du territoire de Kapanga.
En 2008, il repart à Lubumbashi où il s'installe et entame les études universitaires à l'Université de Lubumbashi[5] en Sciences de l'information et de la communication (SIC).
Il y obtient en 2013 une licence en journalisme.

Carrière journalistique

La carrière journalistique de Didier Makal commence en 2008 lorsqu'il s'inscrit à la faculté des Lettres, en SIC.
Avec trois de ses camarades Fils Ngeleka, Fidèle Bwirhonde et Richard Tujibikile, ils rencontrent le journaliste Gibert Amos Kyungu qui les intègre à la rédaction de la Zénith Radio Télévision, un média privé de tendance catholique tenu par le prêtre Emile Nyembo. Didier fait en même temps la rencontre de l'assistant Shindano, l'éditeur du journal Le Cor, un hebdomadaire qui paraît à Lubumbashi et écrit pour Le Cor.

Ces deux médias lui permettent de s'exercer et d'apprendre les rudiments de son futur métier.
En 2008, il s'essaie au blogging et crée en 2009 Tout Lubumbashi où il se fait remarquer par ses opinions, mais aussi ses nouvelles qu'il diffuse sur son blog ; notamment au sujet de l'insécurité causée par l'activisme des miliciens actifs dans le Katanga dont les May May Bakata Katanga du seigneur de guerre Gédéon Kyungu. En 2013, il entre chez Kyondo radio télévision, un média privé fondé par Jean-Claude Masangu Mulongo et l'ambassadeur Jacques Masangu. Il y travaille encore aujourd'hui en qualité de directeur des opérations, depuis juin 2020.

Mais il y a aussi sa participation à un concours de blogging organisé par Mondoblog RFI qui va le faire connaître à un public plus grand encore en 2014. Il crée cette année-là le blog Lubumbashi Infos sur la plate-forme de blogging de Radio France Internationale. Il participe ainsi à une formation sur le blogging à Dakar où il noue des contacts avec des journalistes et blogueurs francophones d'Afrique et d'Europe.
Et c'est ainsi qu'il fait la connaissance, en 2015, de la journaliste congolaise Afy Malungu qui l'initie au journalisme environnemental.

En 2017, Didier Makal a fondé avec ses camarades Fidèles Bwirhonde, Eric Cibamba et Richard Tujibikile le magazine Congo Durable qui ne paraît plus aujourd'hui qu'en ligne. Et une année plus tôt, il créait avec notamment Guy Muyembe, Lemien Sakalunga, Jean-Hubert Bondo ainsi que Elvis Katsana, la plate-forme de blogueurs congolais appelée Habari RDC primée par l'Organisation mondiale de la francophonie pour l'innovation média et Index Censorship pour la liberté d'expression.

Recherche scientifique

Il est à ce jour doctorant en SIC.
Depuis sa nomination en tant qu'assistant à l'Université de Lubumbashi, il travaille sur les médias sociaux et les questions de liberté d'expression et les opinions en RDC. En août 2020, il a soutenu avec mention "grande distinction" un mémoire de Master 2 sur "La parole citoyenne dans le cyberespace congolais et l'Analyse des positionnements des internautes autour de l’alternance du pouvoir 2015-2018".
Depuis, il prépare sa thèse de doctorat sur les médias citoyens et les processus d'identification des internautes à l'œuvre en RDC depuis la massification d'accès à Internet dans ce pays d'Afrique centrale qui peine à se stabiliser depuis plus de deux décennies.

Il est sous l'encadrement des professeurs Léon-Michel Ilunga Kongolo, Jean-Marie Dikanga Kazadi et Jacky Mpungu, tous docteurs en communication, pour ses recherches doctorales.
Il a bénéficié aussi de l'encadrement du professeur Kasongo Mwema Yamba Y'amba qui a particulièrement marqué sa carrière de journaliste.

Didier Makal est auteur d'articles de recherche académique : notamment "Le cyberespace, lieu de protection de la parole citoyenne en RDC"[6] ; Regard sur la presse écrite de Lubumbashi ; de l'indépendance à l'ère de l'Internet"[7] et "De l’utilisation d’Internet en République démocratique du Congo. Un outil de mobilisation politique et religieuse"[8] ; et autres[9].

Notes et références

  1. « TOUT LUBUMBASHI », sur toutlubumbashi.blogspot.com (consulté le )
  2. « Lubumbashi - Personne n'a choisi de naître ici ou là bas! », sur Lubumbashi (consulté le )
  3. « Cellule d'Analyses des Indicateurs de Développement », sur www.caid.cd (consulté le )
  4. « LE TERRITOIRE DE KAPANGA, UN DON DES MISSIONNAIRES », sur LE TERRITOIRE DE KAPANGA, UN DON DES MISSIONNAIRES (consulté le )
  5. Université de Lubumbashi et Rectorat Building administratif 1er niveau Route kasapa 1825 Lubumbashi RDC, « Université de Lubumbashi » (consulté le )
  6. Didier Makal, « Le cyberespace, lieu de protection de la parole », Les cahiers du numérique, n°3, vol.15,‎ , p. 185-210 (lire en ligne)
  7. Didier Makal, « Regard sur la presse écrite de Lubumbashi ; de l'indépendance à l'ère de l'Internet », Mbegu,‎ , p. 59-74 (lire en ligne)
  8. Didier Makal, « De l’utilisation d’Internet en République démocratique du Congo. Un outil de mobilisation politique et religieuse », Émulations, n°24,‎ , p. 105-123 (lire en ligne)
  9. Didier Makal, « Radio Okapi et l’information au service de la paix en République démocratique du Congo », Radiomorphoses, n°5-6,‎ (lire en ligne)

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).