Djubelly Wéa

Aller à la navigation Aller à la recherche
Djubelly Wéa
une illustration sous licence libre serait bienvenue

Djubelly Wéa est un pasteur[1] et militant nationaliste kanak du Front uni de libération kanak. Il a assassiné Jean-Marie Tjibaou et Yeiwéné Yeiwéné le 4 mai 1989[2], juste avant d'être abattu par des gardes du corps[3],[4],[5],[6],[7].

Bibliographie

  • (en) Waddell, Eric. et Pacific Islands Development Program (East-West Center), Jean-Marie Tjibaou, Kanak witness to the world : an intellectual biography, Center for Pacific Islands Studies, School of Pacific and Asian Studies, University of Hawaiʻi, Manoa, (ISBN 978-1-4416-2011-8, 1-4416-2011-7 et 978-0-8248-6317-3) (OCLC 526596028) [lire en ligne (page consultée le 2020-12-09)] 

Notes et références

  1. Antoine Guiral, « A Ouvéa, dix ans de solitude kanake.Depuis les violences de 1988, Gossanah a vécu en autarcie. Mais, dimanche, la tribu votera oui au référendum. », Libération,‎ (lire en ligne).
  2. https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/province-des-iles/ouvea/ouvea-il-y-25-ans-disparaissaient-jean-marie-tjibaou-et-yeiwene-yeiwene-148695.html
  3. Benoît Hopquin, « Nouvelle-Calédonie : les plaies d'Ouvéa », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  4. (en-US) Reuters, « New Caledonia Radical Kills Nationalist Chief (Published 1989) », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  5. (en) Cadey Korson, « Nationalism and reconciliation in memorial landscapes: the commemoration of Jean-Marie Tjibaou in Kanaky/New Caledonia », Journal of Historical Geography, vol. 52,‎ , p. 84–99 (ISSN 0305-7488, DOI 10.1016/j.jhg.2016.02.007, lire en ligne, consulté le )
  6. (en-US) P. M. C. Editor, « Assassination of Kanak leader Jean-Marie Tjibaou marked 30 years on | Asia Pacific Report » (consulté le )
  7. Waddell, Eric. et Pacific Islands Development Program (East-West Center), Jean-Marie Tjibaou, Kanak witness to the world : an intellectual biography, Center for Pacific Islands Studies, School of Pacific and Asian Studies, University of Hawaiʻi, Manoa, (ISBN 978-1-4416-2011-8, 1-4416-2011-7 et 978-0-8248-6317-3) (OCLC 526596028) [lire en ligne (page consultée le 2020-12-09)] 

Article publié sur Wikimonde Plus

  • Portail de la Nouvelle-Calédonie
  • Portail de la politique française