Famille de Landes d'Aussac de Saint-Palais

Aller à la navigation Aller à la recherche

Famille de Lande d'Aussac de Saint-Palais
Image illustrative de l’article Famille de Landes d'Aussac de Saint-Palais
Armes

Blasonnement D'azur, à la bande d'or chargée de trois tourteaux d'azur, accompagnée en chef de trois croissants d'argent, et en pointe d'un cygne d'argent nageant sur une rivière de même
Devise Albus inter albos
Période XVIIe siècle - XXIe siècle
Pays ou province d’origine Albigeois
Fiefs tenus Saint-Palais
Aussac
La Gascarie
Roquessels
Demeures Château d'Aussac
Château de Roquessels
Hôtel de Landes de Saint-Palais (Pézenas)
Récompenses civiles Ordre de Saint-Michel
Récompenses militaires Ordre de Saint-Louis
Ordre de la Légion d'honneur

La famille de Lande d'Aussac de Saint-Palais est une famille subsistante de la noblesse française, originaire de l'Albigeois, anoblie en 1670. Elle a été admise à l'Association d'entraide de la noblesse française en 1958.

Origines

Jean de Landes, sieur de Saint-Palais (aujourd'hui sur le territoire de Castres), consul d'Albi, serait cité en 1364[1].

Histoire

La filiation suivie, établie en 1646 par les commissaires de l'ordre de Malte, remonterait à un Jean de Landes, sieur de Roquessels, de Saint-Palais et de La Gascarie, consul de Gaillac, vivant en 1488.

Au début du XVIIe siècle, Abel de Landes de Saint-Palais, chevalier de l'ordre de Saint-Michel et gentilhomme de la chambre du roi, devient capitaine des gardes d'Henri II de Montmorency. Il demeure alors à Pézenas, dont il sera premier consul en 1650[2], et où il acquiert plusieurs maisons, qu'il réunit sous la forme de l'hôtel de Landes de Saint-Palais[3].

En 1660, Annibal de Landes de Saint-Palais, fils du précédent, est qualifié baron de Saint-Palais dans sa commission de capitaine au régiment du Plessis-Praslin. En janvier 1671, il est maintenu dans sa noblesse par l'intendant du Languedoc Claude Bazin de Bezons, en vertu de lettres patentes de reconnaissances de noblesse données "en tant que de besoin" par le roi en 1670[4].

Au XVIIIe siècle, la famille ajoute à son nom celui de la terre d'Aussac[5], qu'elle possède depuis les années 1720 et jusqu'à la Révolution française[6] . En 1790, le Château d'Aussac est confisqué et vendu comme Bien national.

Cette famille a donné des officiers aux mousquetaires, aux chevau-légers, aux gardes du corps du roi, et à divers régiments de cavalerie, un gentilhomme de la chambre du roi en 1627, un chevalier de Malte en 1647, et plusieurs religieux, parmi lesquels une supérieure de l'Hôtel-Dieu de Douai, Marie-Victoire de Landes d'Aussac de Saint-Palais, qui fut parmi les premières femmes décorées de la Légion d'Honneur pour son dévouement pendant une épidémie de choléra en 1851, et un évêque de Vincennes[7] aux États-Unis en 1861, Jacques-Maurice de Landes d'Aussac de Saint-Palais.

Alliances

Les principales alliances de la famille de Landes d'Aussac de Saint-Palais sont : de Lauzières, Briçonnet, du Bosc, Bouttes de Bayne[8], de Cambon, de Narbonne-Caylus, de Sirven, de Narbonne-Caylus, de Fournials, de Gautrand, de Capriol, de Lacger-Camplong, de Raynaud des Pradels, de Bourguignon de Saint-Martin, de Monstron de Sauton d'Escouloubre, de Niort, de Laborde-Lassale, Cornut de La Fontaine de Coincy, de Verthamon, Tapié de Celeyran, etc.

Armes et devise

  • Blasonnement : D'azur, à la bande d'or chargée de trois tourteaux d'azur, accompagnée en chef de trois croissants d'argent, et en pointe d'un cygne d'argent nageant sur une rivière de même.
  • Devise : « Albus inter albos »

Divers

La chapelle funéraire de la famille de Landes d'Aussac de Saint Palais située à Eyres-Moncube est remarquée au titre du patrimoine de la région Nouvelle-Aquitaine[9].

Bibliographie

  • Régis Valette, Catalogue de la noblesse française au XXIe siècle, Paris, Éditions Robert Laffont, 2002, 410 p. (ISBN 2-221-09701-7), page 114.

Notes et références

  1. Société héraldique et généalogique de France, « Famille de Lande d'Aussac », Bulletin de la Société héraldique et généalogique de France, Paris, Société héraldique & genéalogique de France,‎ (lire en ligne)
  2. Albert Fabre et Paul Gervais de Rouville, Histoire de Roquessels (Hérault) : notice géologique, Firmin et Cabirou, [lire en ligne] 
  3. « Hôtel de Landes de Saint-Palais », sur www.pop.culture.gouv.fr (consulté le )
  4. Henri Jougla de Morenas, Grand Armorial de France, vol. 4, [lire en ligne], p. 407 
  5. Guizot collection of pamphlets, [lire en ligne (page consultée le 2022-07-11)] 
  6. [http://www.chateau-fort-manoir-chateau.eu/chateaux-tarn-chateau-a-aussac-chateau-de-aussac.html « chateau d'Aussac, flanqu� de grosses tours circulaires »], sur www.chateau-fort-manoir-chateau.eu (consulté le )
  7. https://fr-academic.com/dic.nsf/frwiki/840473
  8. https://gw.geneanet.org/adecarne?lang=fr&n=de+lande+d+aussac+de+saint+palais&oc=0&p=jean
  9. https://inventaire.nouvelle-aquitaine.fr/dossier/chapelle-funeraire-de-la-famille-de-lande-d-aussac-de-saint-palais/cbf5ef8c-7b6f-4961-87eb-527df1969799

Articles connexes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).