Encyclopédie Wikimonde

Jann Halexander

Aller à : navigation, rechercher
Jann Halexander par Jeff Bonnenfant

Jann Halexander est un chanteur né le 13 septembre 1982 à Libreville (Gabon, Afrique centrale).

Ancien étudiant en géographie à Angers, dans le Maine-et-Loire, Aurélien Makosso-Akendengué prend un pseudonyme que lui inspire la personnalité de l'artiste sud-africaine Jane Alexander, dont les sculptures représentent des êtres hybrides. Son enfance à Ottawa au Canada, son adolescence entre Libreville et la France lui ont inspiré de nombreux textes sur l'identité, le voyage, l'appartenance à un lieu (à travers par exemple le texte Le Mulâtre).

Il est issu d'un couple mixte — père gabonais, mère française — ce qui se fait ressentir au travers de ses créations. Le 16 septembre 2004, il sort un CD 3 titres, intitulé L'Ombre Mauve ; 3 titres de piano/voix minimaliste, oscillant entre le blues et la chanson française d'un songwriter égaré se succèdent, traitant de douleur, de mort et de racisme au travers de la filiation fils métis/mère blanche. Le magazine Ouest France note à son sujet qu'il est fortement influencé par Poulenc, Debussy.

Le 3 novembre 2004, il sort un CD 4 titres intitulé Brasillach 1945. Le chanteur va plus loin en chantant la plongée aux enfers de l'écrivain français Robert Brasillach, supposé homosexuel, antisémite, partisan de la collaboration et fusillé au lendemain de la Guerre. L'artiste dénonce la compromission de l'artiste avec le pouvoir. Sujet franco-français, rarement traité en chanson, qui suscite le malaise, agace ou fascine. Le 6 avril 2005, le chanteur sort son premier album, Halexander Songs en indépendant. Les thèmes sont les mêmes, sur 10 titres simples, piano/voix. Jann Halexander parle du métissage, de l'ambivalence sexuelle — il n'a jamais nié sa bisexualité —, la folie et la Mort. L'Amant de Maman sort le 26 janvier 2006 dans une édition limitée. La noirceur de son univers à ses débuts lui vaut d'être comparé dans les médias à Jean Guidoni.

Remarqué par le cinéaste Rémi Lange, Jann Halexander interprète le baron Statross dans le film Statross le Magnifique (2006), premier d'une trilogie, et joue ainsi aux côtés de l'actrice transsexuelle Pascale Ourbih. Le film sort directement en dvd ; c'est un moyen métrage controversé, marginal. En plus des disques et des dvd qui se sont écoulés depuis ses ses débuts à des milliers d'exemplaires, l'artiste, prolifique, se fait un nom pour ses prestations scéniques décalées, sans micro, la plupart du temps, se produisant dans des salles variées allant du Magique au Sentier des Halles.

Il produit en 2006 un concert de la chanteuse Aude mais leur relation professionnelle ne dure pas longtemps.

Les concerts de l'artiste mélangent chansons drôles (humour noir) et chansons mélancoliques. Sa chanson J'Aimerais J'Aimerais, sur l'histoire d'un amour impossible entre un député catholique de Vendée et un jeune homme d'une famille modeste est l'argument de son premier film, du même titre, qui sort le 20 juillet 2007.

Il incarne le personnage Pretorius Malan dans le monologue Confessions d'un Vampire Sud-Africain au musée des Vampires, en région parisienne tout le mois de janvier 2008. de 2008 à 2011, Jann Halexander se produit souvent en Belgique et en Allemagne, à Cologne et Berlin.

Le grand public le découvre sur France 3 en 2010 dans l'émission l'Amour en tous genres. C'est en 2013 que l'artiste fête ses 10 ans de carrière à l'Auguste Théâtre, à Paris. Au fil du temps, il se laisse aller sur scène aux confidences, à l'humour, tissant un lien très fort avec les gens. Il intègre les influences de la variété, du rap (de par sa collaboration avec la rappeuse camerounaise Mc Coco), du zouk dans certaines chansons, s'éloignant sur ses disques du piano-voix. Toutefois, il demeure inclassable. En 2015, un disque de différents artistes (Gilles Roucaute, Vincent Ahn, Clémence Savelli entre autres) reprenant ses chansons sort sous la direction du label Trilogie Halexander qu'il a créé en 2006 et qui a produit l'essentiel de sa discographie, avec le soutien des Editions Lalouline, basées à Caen. Les chansons de l'artiste les plus connues sont : A Table, Aucune Importance, Papa, Mum, Déclaration d'amour à un Vampire, Il est minuit Docteur Schweitzer, Le Sexe Triste.

En 2016, l'artiste tourne à Paris, accompagné aux choeurs par la chanteuse Sultana et le chanteur Ouman Dee, et seul en province avec son spectacle Affidavit, présenté de façon partielle ou intégrale. Le spectacle est accompagné par la sortie du titre Papa, Mum. Le clip réalisé par Jeff Bonnenfant obtient une visibilité conséquente sur la plate-forme Youtube. Le spectacle Affidavit est l'occasion pour le chanteur de faire le point sur treize années de parcours, une centaine de chansons et un peu plus de cinquante mille disques, dvd, places de concerts écoulés (source : Lalouline Editions). L'artiste est considéré comme à part, de par sa production discographique abondante et son parcours à l'écart des charts. Invité parfois dans des émissions de télévision (notamment par Karine Le Marchand sur France 5, par Jacky sur IDF1, aux côtés de la comédienne-doubleuse Maïk Darah sur M6), il se fait plus rare dans les festivals. Certaines de ses chansons sont remixées, notamment Papa, Mum par DaB. S'il écrit la plupart de ses textes, il chante parfois d'autres artistes : Nicolas Duclos, Anne Sylvestre, Mylene Farmer etc. La période 2006-2011 est riche en production cinématographique, notamment avec la sortie du film La Bête Immonde en 2011, dont le montage fut finalisé par le metteur en scène et script-doctor Gildas Jaffrennou.

Il a fait l'objet d'un paragraphe dans l'ouvrage Les Noirs dans le cinéma français, de Régis Dubois (2012, the Book Edition). Le biographe Bernard Violet lui consacre une page dans son ouvrage sur Yannick Noah, Yannick Noah, le Guerrier pacifique (éditions Fayard), en 2009. En 2010, le biographe et parolier Alain Pozzuoli lui consacre deux pages dans son ouvrage Sexy Songs (éditions Didier Carpentier), sur l'érotisme dans la chanson, en évoquant le titre J'aimerais j'aimerais. Les parents de l'artiste sont eux-mêmes écrivains, Anne-Cécile Makosso-Akendengué, auteur de Ceci n'est pas l'Afrique, et Léonard Makosso-Akendengué, auteur de Notre frère et ami le caméléon.

Le 21 janvier 2017, le chanteur participe au spectacle 'Une Aurore se Lève' en faveur de la démocratie au Gabon, au Café de la Danse, à Paris, aux côtés de Tita Nzebi, François Ngwa, Jearian, Chyc Polhit. Une initiative historique selon certains observateurs qui assistent au succès du concert, relayé par de nombreux médias, dont Télérama : c'est la première fois que différents artistes d'origine gabonaise sont ainsi rassemblés.

L'artiste propose un nouvel album autour de l'amour le 31 mai, la même, intitué A Vous Dirais-Je, dont est extraite la chanson Laure et Frédéric. La chanson est servie par un clip réalisé par Pierre Orcel, avec le comédien et metteur en scène Freddy Viau et la comédienne Gabrielle Laurens.

Discographie

  • L'Ombre Mauve, maxi 3 titres, 2004
  • Brasillach 1945, maxi 4 titres, 2004
  • Halexander Songs, album 10 titres, 2005
  • L'amant de maman, maxi 5 titres, 2005
  • Nihilisme, Album édition artisanale 2006
  • La Confession du Mulâtre, Album 7 titres, 2007
  • Intégrale 2003-2007 Jann Halexander, Album intégrale 24 titres, 2007
  • Le Marginal, Album 21 titres, 2008
  • Obama, Album 21 titres, 2010
  • Tristes Tropiques, Album 12 titres, 2012
  • Un bon chanteur est un chanteur mort, Album, 2013
  • Amours, maxi 5 titres, 2014
  • Pars et gogo, single en collaboration avec la rappeuse MC COCO, 2015
  • Comme dans une chanson d'Anne Sylvestre, maxi 5 titres, 2015
  • Gentleman Halexander, Album, 21 titres, 2015
  • Elles et Eux chantent Jann Halexander, Album 21 titres, 2015
  • Affidavit, Album, 14 titres, 2016

Filmographie

  • 16 juin 2006 : Statross le Magnifique - Film réalisé par Rémi Lange
  • 20 Juillet 2007 : J'Aimerais J'Aimerais - Film réalisé par Jann Halexander
  • 2008 : Occident - Film réalisé par Jann Halexander
  • 2010 : Une dernière nuit au Mans - Film réalisé par Jann Halexander/Jeff Bonnenfant
  • 2012 : La Bête Immonde - film réalisé par Jann Halexander

Liens