Encyclopédie Wikimonde

Jean-Jacques Dumont

Aller à : navigation, rechercher

Jean-Jacques Dumont, né le à La Chapelle-Saint-Sauveur (Saône-et-Loire), est ingénieur général des mines, commissaire de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) depuis sa nomination en 2010.

Biographie

Ancien élève de l’École polytechnique et de l’École nationale supérieure des mines de Paris, Jean-Jacques Dumont est donc un X-Mines.

Il a débuté sa carrière en 1972 au ministère de l’Industrie (arrondissement minéralogique de Rouen).

Après avoir été, de 1979 à 1986, à la direction des routes et de la circulation routière au ministère de l’Équipement, il a été nommé, de 1986 à 1989, secrétaire général adjoint à la direction générale du développement régional et de l’environnement industriel et technologique au ministère de l’industrie. Il a ensuite été en charge, au même ministère, de 1992 à 1997, du service de la technologie et de la stratégie à la direction générale des stratégies industrielles, avant d’être nommé, en 1997, directeur régional de l’industrie, de la recherche et de l’environnement d’Île-de-France. De 2005 à 2006 Jean-Jacques Dumont a été adjoint au directeur général des entreprises à la direction de l’action régionale, de la qualité et de la sécurité industrielle, au ministère de l’économie, des finances et de l’industrie. De 2006 à 2009, il a occupé le poste de vice-président du Conseil général des mines, avant d’être nommé, en février 2009, vice-président délégué du Conseil général de l’industrie, de l’énergie et des technologies au ministère de l’Économie, de l’industrie et de l’emploi.

En 2010, il est nommé Commissaire de l'Autorité de sûreté nucléaire par décret du président de la République, Nicolas Sarkozy, pour une durée de 6 ans[1] et à ce titre est membre du collège de direction de l'ASN[2].

Notes et références

Voir aussi

Lien externe

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).