Khady Diagne

Aller à : navigation, rechercher
Khady Diagne

Khady Diagne est née le 5 octobre 1956 à Dakar, au Sénégal.

Elle est de nationalité sénégalaise, célibataire, sans enfant ; musulmane pratiquante ; ne milite dans aucun parti politique ; membre de la RADDHO. Première femme à avoir occupé les fonctions de Directeur de Cabinet d'un Ministre plein dans un Gouvernement du Sénégal

Elle est conseiller en organisation, expert en administration des affaires.

  • Diplômée de l'Ecole Supérieure de Commerce de Marseille en
  • Diplômée de l'Ecole des Hautes Etudes Commerciales (HEC) de Montréal en  ; titulaire d'un Master in Business Administration (MBA), option finances et gestion internationale

Engagée comme Agent de l'État non fonctionnaire à la Présidence de la République, en , comme Conseiller en Organisation au Bureau Organisation et Méthodes (BOM) de la Présidence de la République, actuelle Délégation au Management Public (DMP)

Elle a occupé des postes de responsabilité au Sénégal:

  • à la Délégation à l'Insertion, à la Réinsertion et à l'Emploi (DIRE)
  • au Ministère de la Modernisation et de la Technologie
  • au Ministère du Commerce, de l'Artisanat et de l'Industrialisation
  • au Ministère de l'Energie, des Mines et de l'Industrie
  • à la Direction Générale de la SODIDA
  • à la Direction de Magic Land (parc d'attraction)

Elle a été incarcérée à la Maison d'Arrêt des Femmes (MAF) de Liberté 6 pendant deux ans, du au  ; dans le cadre des audits. Inculpée pour un montant de 100 152 000 FCFA et 3 ordinateurs le , elle a été placée sous mandat de dépôt à cette date. Elle a été jugée le , avec un non-lieu partiel, et condamnée pour le montant de 12,9 millions de FCFA pour avances sur salaires. À sa sortie de prison le et jusqu'en 2005, son dossier est en appel.

Cependant récemment, dans le bilan des audits présenté par les autorités il a été dit que Khady Diagne a été jugée. Or Khady Diagne n'a pas été convoquée pour être présente à son jugement en appel. Le principe des affaires pénales est bien que la présence de l'inculpée est nécessaire. L'avocat ne peut aucunement représenter l'inculpée. Elle ne peut que l'assister. Khady Diagne attend toujours. Elle attendra le temps qu'il faudra pour que ses droits les plus élémentaires soient respectés.

Article publié sur Wikimonde Plus