Encyclopédie Wikimonde

Law and management

Aller à : navigation, rechercher

L’approche Law & Management est un terme défini par Antoine Masson et Hugues-Bouthinon-Dumas, chercheurs à ESSEC, afin de désigner un courant d’analyse s’intéressant au droit comme facteur de succès des entreprises[1].

L’approche Law & Management contrairement aux travaux de l'analyse économique du droit (également appelée « Law and Economics ») qui vise principalement à évaluer et à comparer le coût et l’efficience des règles à l’aune de critères conçus par les économistes, cherche à expliquer les différences de performances entre des entreprises, confrontées aux mêmes règles, en fonction de leur capacité à tirer profit du droit.

Du point de vue des méthodes, l’approche Law & Management s’intéresse aux comportements réels des acteurs économiques à l’égard du droit. Les méthodes du courant Law & Management sont donc essentiellement comportementalistes et empruntent de nombreuses techniques d’investigation et de traitement des données à des disciplines comme la sociologie ou psychologie dans la mesure où ces approches procèdent de l’observation. La finalité du courant Law & Management est néanmoins spécifique et conforme à l’inspiration des sciences de gestion. Il s’agit de comprendre comment le droit peut être utilisé par (et dans) les entreprises pour atteindre les objectifs de nature essentiellement économique qui sont assignés. Le résultat de ces études peuvent doit servir à fonder des recommandations qui s’adressent non pas tant aux autorités normatives et judiciaires (comme dans le cas de l’analyse économique du droit) qu’aux acteurs économiques[1].

Actuellement, l’approche Law & Management désigne les travaux juridiques d’auteurs comme, aux États-Unis, Constance Bagley (Yale School )[2], Robert Bird (University of Connecticut)[3], Geoge Siedel (Michigan Business School)[4], en Scandinavie (autour du mouvement « proactive law ») Helena Haapio (Université of Vaasa)[5], ou en France, Christophe Roquilly EDHEC)[6], Christophe Collard (EDHEC)[7], Antoine Masson (ESSEC) ou Hugues Bouthinon-Dumas (ESSEC).

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 A. Masson, H. Bouthinon-Dumas, L’approche Law and Management, RTD Com, janvier /mars 2011, p. 233 à 254.
  2. , C. E. Bagley, Winning Legally: How to Use the Law to Create Value, Marshal Resources, and Manage Risk, Harvard Business School Press, 2005, spec. p. 47–50.
  3. , G. J. Siedel, Using Law for Competitive Advantage, Jossey Bass, 2002.
  4. , H. Haapio, Introduction to Praoactive Law : A Business Lawyer's View, Scandinavian Studies in Law, vol. 49, 2010, p. 21.
  5. , Ch. Roquilly, « Performance juridique et avantage concurrentiel », LPA, 30 avril 2007, n° 86, p. 7.
  6. , C. Collard, C. Roquilly, La performance juridique : pour une vision stratégique du droit dans l'entreprise, L.G.D.J., 2010

Bibliographie

  • J. Paillusseau, « Le droit est aussi une science d'organisation », RTDCom, 1989, n° 42, p. 1 et s.
  • C. Collard et C. Roquilly, « De la conformité réglementaire à la performance : pour une approche multidimensionnelle du risque juridique », EDHEC, position paper, 2009.
  • D. Danet D. et Collard C., « Les stratégies judiciaires », in A. Masson (Direct), Stratégies juridiques des entreprises, Larcier, 2009, p. 109.
  • C. Champaud, « Qu’est-ce qu’un avantage juridique ? », in A. Masson (Direct), Stratégies juridiques des entreprises, Larcier, 2009,p. 77.
  • A. Masson, H. Bouthinon-Dumas, Stratégies économiques des acteurs juridiques, Larcier 2012.

Articles connexes

Liens externes

  • Interview vidéo de Hugues Bouthinon-Dumas « Au-delà des frontières entre droit et management » video
  • Hugues Bouthinon-Dumas et Antoine Masson « Au-delà des frontières du droit et du Management » pdf

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).