Encyclopédie Wikimonde

Mathieu Blond

Aller à : navigation, rechercher

Mathieu Blond, né le 5 février 1976 à Étampes (Essonne), est un écrivain, poète et dessinateur français.

Biographie

Fichier:SCN 0029.pdf Après une jeunesse en région parisienne, Mathieu Blond s’installe à Paris en 1999. Il étudie la littérature et la linguistique, et compose ses premiers poèmes, publiés dans diverses revues[1], et influencés par Paul Celan, André du Bouchet et Jean Grosjean[Interprétation personnelle ?]. En 2002, paraît exode, aux éditions L'Harmattan. Suivront La Joie (L'Harmattan, 2003), L’Orage (Cheyne éditeur, 2005), La Prière (Aurorae Libri, 2009), Petit Crétin (Oaï Ed, 2014).

Œuvre et style

Initialement marquée par l’expressionnisme[2], l’écriture de Mathieu Blond se caractérise, du point de vue formel, par une dislocation de la grammaire, et du point de vue du fond, par la description de situations sociales (La joie) ou historiques[3] dramatiques. A partir de L’Orage, Mathieu Blond s’engage sur une voie plus classique, et adopte des formes brèves, proches du haïku ou de l’aphorisme[4].[Interprétation personnelle ?] Dans le recueil La Prière, puis dans Petit Crétin, Mathieu Blond réintroduit des vers mesurés (alexandrins, octosyllabes).

Parallèlement, cette œuvre écrite est portée à la scène, Mathieu Blond travaillant en collaboration avec le comédien Karim Abdelaziz et le musicien Etienne Gillet, notamment au sein du collectif « En pièces détachées ».

Dans ses travaux récents (Petit Crétin), Mathieu Blond met en place une écriture romanesque versifiée, qui intègre des éléments de son œuvre picturale, influencée par Paul Klee et l'art brut[5].[Interprétation personnelle ?]. La diversité des moyens d'expression employés par Mathieu Blond peut être interprétée comme une tentative de renouer avec l'innocence perdue, de dépasser le cynisme de son époque.

Bibliographie

  • exode, L'Harmattan, 2002
  • La Joie, L'Harmattan, 2003
  • L'Orage, Cheyne éditeur, 2005
  • La Prière, Auroræ Libri, 2009
  • Petit Crétin, Oaï Ed., 2014

Notes et références

  1. Louis Liard, 2000 ; T.R.O.U., 2000 & 2001 ; Regard au Pluriel, 2009
  2. Préface de J.-C. Dubois, in-L'Orage, 2005
  3. Cf. Mathieu Blond, "Porrajmos, Le génocide des Tsiganes sous le IIIe Reich", 2012, ONACVG
  4. Cf. Francopolis, 2009 ; http://www.francopolis.net/revues/BlondM-fevrier09.html
  5. http://regardaupluriel.hautetfort.com/mathieu-blond/

Liens externes

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 197 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).