Nadia Beddiar

Aller à la navigation Aller à la recherche

Nadia Beddiar est une juriste française, docteur en droit public.

Formation

Nadia Beddiar est titulaire d'un doctorat en droit public, obtenu en à l'Université de Lille, à la suite de la thèse Le mineur délinquant face au service public pénitentiaire qu'elle a réalisée sous la direction du professeur émérite Pierre-André Lecocq[1].

Carrière professionnelle

Depuis 2013, Nadia Beddiar est enseignant-chercheur en droit à l’École nationale de Protection judiciaire de la jeunesse (ENPJJ) au ministère de la Justice et chercheur associé au « Centre d'études et de recherches administratives, politiques et sociales » (UMR 8026 CNRS) à l'Université de Lille. Elle est directrice du Centre de recherche en droit pénitentiaire, membre du comité de direction de mémoire de recherches de Master, Sciences Po Lille, membre du Conseil scientifique de la revue Probation Junior de l'université de Bucarest[2].

Ses travaux concernent principalement les droits de l'homme, le droit pénal des mineurs et le droit européen, souvent à travers le prisme de la privation de liberté. Elle fait partie des 50 signataires du texte Collectif du 23 avril 2013 / Pour une réforme progressiste de la justice pénale[3] à l'attention du Premier ministre Jean-Marc Ayrault[4].

Publications

Nadia Beddiar a publié de nombreux articles dans sa spécialité, tant en France, qu'en Belgique et en Roumanie[2]. Elle s'est ainsi intéressée à la violence dont sont victimes les agents publics[5], à l'influence des règles pénitentiaires européennes dans la protection des personnes détenues[6].

Elle publie par ailleurs de nombreuses analyses de la jurisprudence dans son domaine[7].

Liens externes

Notes et références

Article publié sur Wikimonde Plus

Erreur Lua dans Module:Suivi_des_biographies à la ligne 193 : attempt to index field 'wikibase' (a nil value).